Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La loi mobilité adoptée à l'Assemblée : que va-t-elle changer pour les automobilistes ?

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi d'orientation des mobilités (LOM). De nombreuses mesures concernent les automobilistes : limitation de vitesse, permis, covoiturage… Voici ce qu'il faut retenir.

La loi mobilité adoptée à l'Assemblée : que va-t-elle changer pour les automobilistes ?

80 km/h : un petit assouplissement

Les présidents de département vont pouvoir remettre en place la limitation à 90 km/h sur les portions qu'ils jugent peu dangereuses. Cela concerne les départementales, les nationales étant exclues de cet assouplissement.

ZFE : des zones de restriction de circulation plus nombreuses

La loi va faciliter la mise en place de ZFE, des zones à faibles émissions, avec des restrictions de circulation pour bannir les véhicules les plus polluants. Il y aura d'abord une mise en place sur le volontariat, avec des collectivités qui choisissent les modalités (véhicules bannis, zone, horaires). Mais les ZFE deviendront ensuite obligatoires dans les villes où les normes de qualité de l'air ne sont pas respectées.

La fin du thermique en 2040

La loi comporte un article qui acte la fin de la vente de "véhicules à énergies fossiles carbonées d'ici 2040". En clair, les modèles neufs 100 % thermiques seront interdits. Il devrait en être de même pour les hybrides simples. Un doute plane sur les hybrides rechargeables.

 

Covoiturage : petit coup de pouce financier

La loi va donner la possibilité de mettre en place sur des grands axes (périphériques, autoroutes…) des voies réservées au covoiturage. Il y a de plus la création d'un forfait mobilité durable : les employeurs privés et publics pourront participer aux frais de déplacement de leurs employés avec le covoiturage, jusqu'à 400 € par an.

La loi permettra aussi de réserver des places de parking aux véhicules à faibles émissions.

Voitures électriques : plus de bornes de recharge

Pour accélérer les ventes de voitures branchées, la loi va rendre obligatoire le pré-équipement de bornes de recharge dans les parkings de plus de 10 places pour les bâtiments neufs ou rénovés et l'équipement des parkings de plus de 20 places des bâtiments non résidentiels d'ici 2025. La loi facilitera aussi les démarches pour ceux qui veulent installer à leurs frais une borne dans un logement collectif.

Permis de conduire : des mesures pour le rendre moins cher et plus rapide

Ne rêvons pas. L'État ne va pas imposer des baisses de tarifs aux auto-écoles ! Il va plutôt pousser vers des formations moins chères, notamment celle sur boîte automatique, et favoriser les cours sur simulateur. Pour accélérer les processus, il sera possible de passer l'examen pratique du permis dès 17 ans (mais la conduite seule attendra toujours la majorité) et un site pour s'inscrire en ligne sera testé.

Routes : hausse des budgets pour l'entretien

Pour le gouvernement, "la remise en état du réseau routier sera la première des priorités des investissements de la décennie à venir". Après un audit sur l'état des routes lancé l'année dernière, il a augmenté les moyens de 100 millions d'euros "pour parer à l'urgence". Le budget pour les routes va progresser de 31 % sur la période 2018/2027 par rapport à 2008/2017. L'État va aussi consacrer un milliard d'euros sur 10 ans pour achever une vingtaine de projets routiers de longue date, pour désenclaver des villes moyennes et des territoires ruraux (contournements, mise en 2x2…).

Des pièces détachées moins chères

La loi prévoit d'ouvrir progressivement le marché des pièces détachées pour les éléments visibles, les constructeurs automobiles ayant l'exclusivité. La période d'exclusivité sera réduite, pour permettre à d'autres acteurs d'en proposer. Le but : faire baisser les prix.

Autoroutes : des prix en baisse pour les véhicules propres ?

Dans un document du ministère de la transition écologique, qui présente la LOM, il est écrit ceci : "Les sociétés concessionnaires d’autoroute devront proposer une tarification réduite pour les véhicules à carburants alternatifs". Le péage des autoroutes moins cher pour les véhicules électriques, voilà une mesure bien discrète qui pourrait faire grand bruit !

Par ailleurs, la loi va permettre aux sociétés de développer les systèmes free flow, sans arrêt à la barrière de péage. Celle-ci sera remplacée par un portique avec des caméras et capteurs.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire