Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

La politique de Donald Trump pourrait coûter cher à l'industrie automobile mondiale

Dans Economie / Politique / Marché

La politique de Donald Trump pourrait coûter cher à l'industrie automobile mondiale

L'Organisation mondiale du commerce a autorisé les Etats-Unis à mettre en place des taxes douanières sur de nombreux produits européens. Pour le CAR (Center automotive research), la politique globale de Donald Trump pourrait causer 700 milliards d'euros de pertes en cinq ans pour l'industrie automobile. Et en particulier pour les Allemands.

Les constructeurs automobiles ont aujourd'hui trois paramètres importants à prendre en compte : le durcissement des normes environnementales, d'abord, mais aussi la baisse de la demande à l'échelle mondiale (concurrence accrue, maturité de certains marchés, inquiétudes dans certains pays comme l'Angleterre...) et... la politique. Cette variable peut être très instable, tout particulièrement aux Etats-Unis où Donald Trump n'a de cesse de menacer l'automobile étrangère depuis son arrivée au pouvoir.

Un pas vient d'ailleurs d'être franchi puisque l'OMC a autorisé les Etats-Unis à mettre en place des taxes douanières sur les produits européens en réponse à des subventions "illégales" versées par l'Europe à Airbus. Et dans quelques mois, ce sera l'inverse : l'OMC devrait autoriser l'Europe à mettre en place plusieurs milliards d'euros de taxes douanières sur certains produits américains pour des financements illégaux des Etats-Unis pour Boeing. Bref, ce qui n'était au départ qu'un dossier dans l'aérien se transforme en véritable barrage des biens de consommation.

Et dans tout ça, l'automobile. Selon le CAR (Center automotive research), basé en Allemagne, "les menaces, les guerres tarifaires et les sanctions de Donald Trump contre la Chine, l'Iran et la Russie sont l'une des causes principales de l'effondrement du marché automobile mondial". Avec, à la clé, une perte de 700 milliards d'euros entre 2018 et 2024 pour le marché automobile mondial, qui perdrait 35 millions d'unités, dont 7 millions rien qu'en Chine, le plus gros "acheteur" de voitures au monde.

 

Quoi qu'il en soit, la croissance continue de l'industrie automobile depuis 2010 semble bel et bien terminée, avec un pic atteint. Et derrière, forcément, les craintes d'une descente un peu trop brutale pour certains, qui n'auront pas les reins assez solides pour faire face à tout : développement de voitures plus propres pour satisfaire la règlementation européenne, baisse de la demande, hausse des investissements...

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (128)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'espère que l'UE va pratiquer la même chose pour qu'il comprenne qu'il n'est pas seul sur terre !

Par

Taxons les produits US (MacDo, Coca, Apple, Tesla...)

D'ailleurs si on taxe encore plus Tesla en Europe, ils seront en faillite plus rapidement...

Merci Trump :bien:

Bon bien sur c'est pour rire tout cela, taxer d'un côté ou de l'autre, au final c'est toujours le client final qui payera plus cher...

Par

La guerre Airbus Boeïng déborde. Avec la mésaventure du B737, les étatsuniens savent qu'ils courent avec des bottines en plomb. En fait, ils n'ont pas foule de produits a exporter et nous sommes donc très vulnérables même si l'exposition de chaque pays est différente.

Par

En réponse à jroule75

J'espère que l'UE va pratiquer la même chose pour qu'il comprenne qu'il n'est pas seul sur terre !

il ? Les USA ne se limite pas à une seule personne.

On a tendance à tout personnaliser, mais là c'est à l'extrême. Derrière le POTUS, il y a des centaines de milliers de fonctionnaires, des millions en fait plus pas mal de supportaires, bref une bonne partie du pays (ceux qui décident tout du moins).

Par

En réponse à jroule75

J'espère que l'UE va pratiquer la même chose pour qu'il comprenne qu'il n'est pas seul sur terre !

C'est prévu car l'OMC doit aussi annoncer une amende contre les US pour des aides financières qu'ils ont donnés à Boeing, ce qui aboutira à une autorisation de taxation des produit US vert l'europe du montant décidé par l'OMC. Mais on ne connaît pas le montant (qui devrait être inférieur, Trump faisant pression sur l'OMC, notamment en l'accusant de laxisme face à la Chine).

Par

"Un pas vient d'ailleurs d'être franchi puisque l'OMC a autorisé les Etats-Unis à mettre en place des taxes douanières sur les produits européens .... Et dans quelques mois, ce sera l'inverse : l'OMC devrait autoriser l'Europe à mettre en place plusieurs milliards d'euros de taxes douanières sur certains produits américains..... Bref, ce qui n'était au départ qu'un dossier dans l'aérien se transforme en véritable barrage des biens de consommation."

Que nous répondent ceux qui pronaient "l'ouverture de la France sur le monde économique , l'intérêt de la mondialisation, laprotection apportée par l'U.E"?

En définitive c'est toujours la même chose, la loi du plus fort....:bah:

Par

En réponse à clefdedouze

C'est prévu car l'OMC doit aussi annoncer une amende contre les US pour des aides financières qu'ils ont donnés à Boeing, ce qui aboutira à une autorisation de taxation des produit US vert l'europe du montant décidé par l'OMC. Mais on ne connaît pas le montant (qui devrait être inférieur, Trump faisant pression sur l'OMC, notamment en l'accusant de laxisme face à la Chine).

je pense qu'il n'a pas fini de lire l'article

Par

On parle du bien d'actionnaires d'entreprises mais pas de population.

Je pense que les américains seront heureux de rouler dans des voitures fabriquées par des américains et les européens seront heureux de voyager dans des avions construits par des européens.

Tout la planète sera heureuse que les biens soient construits localement. Cela consommera moins de pétrole.

Par

Les USA risquent de prendre encore plus cher de la part des Européens dans quelques mois. Les plaintes us et UE ont environs à an d'écart. Si les USA se précipitent pour taxer.... Il y aura taxe dans un an en réciprocité.

Si ils jouent la montre se sera match nul et balles au centre.

Par

ça doit faire plaisir à Tavares et son désir d'intégrer le marché US... :brosse:

Peut-être que Trump n'a pas envie de voir de Peugeot sur son sol après tout, une belle anticipation.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire