Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La production automobile française devrait chuter en 2020

Dans Economie / Politique / Industrie

Florent Ferrière

La production automobile française devrait chuter en 2020

Un gros coup de frein est attendu pour la production automobile hexagonale en 2020. Si le ralentissement des ventes en Europe peut être mis en cause, cela s'explique avant tout par des délocalisations qui ne seront pas compensées dans l'immédiat.

Mauvais cru déjà annoncé. Selon les calculs du cabinet IHS, dévoilés par Les Échos, la production automobile en France devrait chuter l'année prochaine. 1,7 million de véhicules devraient sortir des lignes d'assemblage hexagonales, contre 2,2 millions prévus en 2019, soit un plongeon de 20 %.

Cela vient notamment de PSA, qui selon IHS ne devrait assembler que 830 000 véhicules en France en 2020, contre quasiment 1,2 million en 2019. Pour le groupe de Carlos Tavares, il y a en ce moment un grand jeu de chaises musicales entre les sites, avec des délocalisations. Le 2008 va partir de Mulhouse pour rejoindre le site de Vigo en Espagne, tandis que la 208 a quitté Poissy, la nouvelle étant assemblée en Slovaquie et au Maroc. Par ailleurs, l'Opel Grandland X, pour l'instant construit à Sochaux avec son cousin technique le 3008, va migrer en Allemagne.

Ces départs seront bien sûr compensés, par des modèles existants ou de nouvelle génération. Mais cela entraîne une période de transition. S'il est conscient que sa production française va chuter, PSA s'attend donc déjà à un rebond en 2021. Poissy accueillera notamment le remplaçant de l'Opel Mokka X tandis que Sochaux accueillera une nouvelle compacte DS.

Du côté de Renault, la production en France devrait tomber à 640 000 véhicules. La nouvelle Clio a quitté Flins, elle est produite en Turquie et Slovénie. Le Losange mise toutefois sur une progression de la Zoé pour compenser le départ de la Clio. La situation semble plus préoccupante pour Douai, le site qui assemble les Scénic, Espace et Talisman, des modèles aux ventes en berne. En revanche, aucune crainte pour les utilitaires. Le restylage du Master devrait rebooster Batilly et l'arrivée d'un tout nouveau Kangoo en 2020 assure un bon avenir à Maubeuge.

Et du côté des marques étrangères ? Smart sera aussi responsable de la baisse de la production hexagonale, car le site d'Hambach n'assemblera plus que des Fortwo électriques. L'usine Toyota d'Onnaing continuera en revanche de tourner à plein régime, la Yaris gardant la forme !

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire