Publi info

La Russie et l'Opep ont voté la réduction de la production de pétrole

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

La Russie et l'Opep ont voté la réduction de la production de pétrole

En fin de semaine dernière, l'Opep (organisation des pays exportateurs de pétrole) se réunissait à Vienne pour négocier la réduction de la production. Elle a été difficilement votée mais bien actée, afin de faire remonter le cours du baril, qui repart déjà à la hausse.

Si le gouvernement a fait quelques gestes pour les gilets jaunes en matière de fiscalité sur les carburants, il se pourrait que ça soit rapidement annulé par la remontée du cours du baril de Brent. Le pétrole devrait en effet repartir rapidement à la hausse après le vote de l'Opep et de la Russie, ce week-end, de limiter la production mondiale. Le cours du baril était en effet tombé à des niveaux très bas ces derniers temps, à moins de 60 dollars.

L'accord prévoit de réduire la production à hauteur de 1,2 million de barils par jour en moins. Et cela a eu un effet immédiat sur le prix du baril qui a pris 1,6 dollar. Selon les analystes, la hausse devrait se poursuivre jusqu'au troisième trimestre 2019 avec un baril qui devrait remonter à 70 dollars.

La réduction de la production a été compliquée à négocier : la Russie ne voulant pas la prendre, seule, en charge en pleine période hivernale, et d'autres pays en difficulté (Venezuela, Iran, Lybie), ne pouvant pas la gérer non plus.

Au final, après un accord difficile, sur les 1,2 million de barils en moins par jour, 800 000 seront attribués aux quatorze membres de l'Opep (hors Lybie, Venezuela et Iran) et les dix partenaires de l'Opep, dont la Russie, se partageront les 400 000 barils en moins restants.

D'ici la mi-2019, les prix à la pompe devraient donc remonter sous la pression d'un baril remontant vers les 70 dollars, mais les analystes estiment que nous sommes toujours en période de surcapacité, la faute à une production américaine élevée et à une demande un peu plus faible que la production mondiale.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

grève, grève ?

Par

A n'en pas douter la hausse se ressentira bien plus vite que la baisse, comme toujours...

Par

Et les gilets jaunes vont aller bloquer la Russie ou l'Arabie ? Quoi qu'il arrive le carburant va augmenter, autant en consommer le moins possible et le plus vite possible !

Par

Les Américains pompent leur pétrole de schiste à un rythme effréné et croissant qui va compenser la faible réduction de l'OPEP (qu'ils ne respectent de toute façon pas). Les carburants devraient être redescendus à 1.30 d'ici le nouvel an

Par

les américains et leur clown de president decide du prix du baril. il demande de remonter le prix et obtienne !!!!!! pourquoi MSB et toujours bien vu par Donald( malgré le crime du journaliste ) . si le prix du baril est trop faible le cout d'extraction de leur petrole de schiste n'est plus rentable . avec risque que certain se tourne vers le baril conventionnel. il faut bien faire tourner leur petrole de schiste. regardez le prix de revient du baril normal et du prix du baril de schiste . Cqfd

Par

ça me fait penser à Coluche et son sketch "qui perd perd"

Par

De tels accords ont été signés déjà mais bon il n'y a pas deq uoi s'alarmer

"mais les analystes estiment que nous sommes toujours en période de surcapacité, la faute à une production américaine élevée" et qui fera que même si les pays de l'OPEP maintiennent le prix du baril à 70€ en rendant plus compétitif le baril américain... si la demande reste contenue les prix baisseront...La conjoncture aujourd'hui est comme ça, comment sera t-elle dans 6 mois difficile de se projeter d'autant plus qu'ily a une baisse de l'activité chinoise....et industrielle en Europe.

Par

En réponse à kamsa

Les Américains pompent leur pétrole de schiste à un rythme effréné et croissant qui va compenser la faible réduction de l'OPEP (qu'ils ne respectent de toute façon pas). Les carburants devraient être redescendus à 1.30 d'ici le nouvel an

ne pas oublier les réserves au Canada, particulièrement monstrueuses.

d'autant qu'à chaque fois que le baril augmente, un certain nombre de gisements devient plus rentable à exploiter: particulièrement vrai en Amérique du Nord.

Par

Pourquoi ne pas employer le méthane comme carburant ? Ah c’est vrai, impossible. On aurait des taxes sur le cassoulet.:areuh::areuh:

Par

En réponse à PM13580

Pourquoi ne pas employer le méthane comme carburant ? Ah c’est vrai, impossible. On aurait des taxes sur le cassoulet.:areuh::areuh:

Tu as déjà l'E85 si tu trouves l'essence trop chère :) Pas besoin de kit jusqu'à 50% pour la majorité des véhicules essences. (Soit 20 à 30 euros d'économie par plein sans kit)

Par contre ça va péter ton moteur. (C'est totalement faux, mais il faut le dire pour éviter que trop de gens n'utilisent ce carburant).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire