Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

La vignette Crit'Air bientôt obligatoire dans une grande zone de l'Ile-de-France

La vignette Crit'Air bientôt obligatoire dans une grande zone de l'Ile-de-France

En 2019, il faudra impérativement avoir une vignette Crit'Air pour circuler dans toute la partie englobée par l'autoroute A86.

La vignette Crit'Air gagne du terrain. Plusieurs villes ou métropoles l'ont adopté pour bannir certaines catégories de véhicules lors des pics de pollution. Paris a été pionnier, passant de la circulation alternée à la circulation différenciée début 2017. Pour la capitale, la présence de la pastille sur le pare-brise est même obligatoire tout au long de l'année. Les conducteurs qui ne respectent pas la consigne risquent une amende de 68 €.

Cela concerne la zone à l'intérieur du périphérique. Mais comme le révèle France Bleu, en 2019 la pastille Crit'Air devrait être impérative pour circuler dans toute la partie à l'intérieur de l'autoroute A86, qui encercle la capitale et de nombreuses grandes communes, par exemple Boulogne-Billancourt, Nanterre, Ivry-sur-Seine…

Cela s'accompagnera de restrictions de circulation à l'année pour les engins les plus polluants, comme c'est déjà le cas à Paris, où les véhicules en classe 5 et non classés sont bannis la semaine. La réglementation sera durcie petit à petit, avec par exemple la classe 4 courant 2019 et l'objectif d'une interdiction totale des véhicules diesel en 2024.

Pour la zone entre le périphérique et l'A86, il n'y a pas encore de calendrier. Mais selon Daniel Giraud, vice-président du Grand Paris en charge de l'environnement, l'échéance est aussi réaliste. Dans un peu plus de cinq ans, le diesel pourrait donc être banni d'une grande partie de l'Ile-de-France.

Mots clés :

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ca va sans doute représenter un net progrès en termes de qualité de l'air. Cela dit, je serais très surpris si la mesure devait effectivement être imposée de manière coercitive dans moins d'un an. Il y a trop de franciliens qui utilisent leur voiture tous les jours, qui ne peuvent pas changer en si peu de temps, pour qu'on leur impose un tel calendrier sans le moindre préavis...

Par

En réponse à Philippe2446

Ca va sans doute représenter un net progrès en termes de qualité de l'air. Cela dit, je serais très surpris si la mesure devait effectivement être imposée de manière coercitive dans moins d'un an. Il y a trop de franciliens qui utilisent leur voiture tous les jours, qui ne peuvent pas changer en si peu de temps, pour qu'on leur impose un tel calendrier sans le moindre préavis...

L'obligation de la vignette est réelle mais avec un moyen de contrôle encore léger ou aléatoire. Le moyen coercitif en question (amende de 68 €) va probablement être généralisé aux communes englobées par l'A86. Du coup, il sera forcément plus efficace car porté par les policiers de toutes les communes concernées et pas uniquement par ceux de Paris intramuros.

Au niveau du calendrier, l'objectif est fin des diesels en 2024 à la date d'aujourd'hui. En réel, il y aura probablement un décalage de quelques mois voire années (2025 ou 2026). De plus, cela fait 3 ou 4 ans qu'on entend parler de ça donc la population francilienne doit en tenir compte. Sur un plan des professionnels, c'est sans doute là que ce sera le plus compliqué car un véhicule met plusieurs années à s'amortir et c'est un outil de travail. Pour le particulier, c'est un peu moins vrai donc une bonne part de la population a le temps de s'adapter. (ceci n'est que mon avis)

Par

Futur article : la vignette crit'air bientot payante. On y revient à la vignette...

Par

Ce cher Daniel, le padawan de la tarte Hidalgo au discours démago à destination de son électorat fétiche. Mais apparemment ces parisiens ne sont pas très contents des actions menées par ce PS.

Il aurait été plus logique de construire bien plus tôt des grands parkings en petite couronne pour facilité les déplacements des franciliens en transport. Espérons qu'avec le Grand Paris Express ce système de Parc Relais soit plus largement développé.

Et ce n'est pas la bagnole électrique qui va supprimer les bouchons en Ile de France et dans les grandes métropoles.

Au niveau des émissions polluantes ça améliorera sûrement sur le long terme. Des décisions prises sur le vif sans concertation avec les autres élus de la région juste pour remplir son CV.

Par

En réponse à clefdedouze

Futur article : la vignette crit'air bientot payante. On y revient à la vignette...

Elle l'est déjà. Peanuts, mais payante.

Par

En réponse à v_tootsie

Elle l'est déjà. Peanuts, mais payante.

...si le traitement de la demande, sa réalisation et son envoi était gratos, de toute façon, ce serait autant à retrancher des recettes fiscales...alors !

Par

Interdiction des véhicules diesel en 2024 !!!

1/ Actuellement Véhicules diesel Euro6b = 30 fois moins de particules fines en nombre, 4 fois moins en masse et 50 fois moins de CO que les véhicules essence.

2/ le talon d'achille des véhicules diesel ce sont les NOx : en moyenne sur les véhicules Euro6b actuels 13 fois plus que les véhicules essence

3/ D'ici fin 2018, la plupart des diesel neufs seront Euro6d donc au même niveau de NOx que les véhicules essence.

4/ Le lecteur se souviendra aussi qu'en Mars 2017 , en compagnie des maires de Londres et Séoul, et pour le compte des villes du C40 Ana María Hidalgo Aleu alias Anne Hidalgo, présidente du C40, a annoncé la création d'un système de notation des véhicules en fonction de leur niveau de pollution, mesuré par un organisme indépendant en conditions réelles d'utilisation … En fait d'organisme indépendant, il s'agit du système EQUA Index de la société Emissions Analytics. Il faudra donc que Mme Ana María Hidalgo Aleu nous explique comment elle peut interdire l'accès de Paris en 2025 aux véhicules diesel qui se situent au niveau A+, le meilleur niveau possible pour un véhicule essence dans son système de notation.

5/ Début Mars 2018, Emission Analytics a d'ores et déjà accordé ce label A+ à TREIZE véhicules diesel dont le nouveau DS7... et la liste va rapidement s'allonger à tous les véhicules Euro6d d'ici quelques mois.

6/ on méditera par exemple que le nouveau moteur diesel 1L5 BlueHDI est Euro6d tant dans sa version 130CV que dans sa version 100CV, commercialisée en Allemagne sur 308 ... et qu'il se situe bien à moins de 60 mg de NOx/km en circulation réelle (pas sur le banc à rouleau pépère NEDC)

Plus de détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/leipzig-7083629.html

Par

3 voitures à la maison ,aucune vignette Crit'Air........:coolfuck:

Par

tres logique, Paris a montré l'exemple et nombre de villes européennes suivent tant en Allemagne qu'en Suisse.

Par

En réponse à ceyal

Interdiction des véhicules diesel en 2024 !!!

1/ Actuellement Véhicules diesel Euro6b = 30 fois moins de particules fines en nombre, 4 fois moins en masse et 50 fois moins de CO que les véhicules essence.

2/ le talon d'achille des véhicules diesel ce sont les NOx : en moyenne sur les véhicules Euro6b actuels 13 fois plus que les véhicules essence

3/ D'ici fin 2018, la plupart des diesel neufs seront Euro6d donc au même niveau de NOx que les véhicules essence.

4/ Le lecteur se souviendra aussi qu'en Mars 2017 , en compagnie des maires de Londres et Séoul, et pour le compte des villes du C40 Ana María Hidalgo Aleu alias Anne Hidalgo, présidente du C40, a annoncé la création d'un système de notation des véhicules en fonction de leur niveau de pollution, mesuré par un organisme indépendant en conditions réelles d'utilisation … En fait d'organisme indépendant, il s'agit du système EQUA Index de la société Emissions Analytics. Il faudra donc que Mme Ana María Hidalgo Aleu nous explique comment elle peut interdire l'accès de Paris en 2025 aux véhicules diesel qui se situent au niveau A+, le meilleur niveau possible pour un véhicule essence dans son système de notation.

5/ Début Mars 2018, Emission Analytics a d'ores et déjà accordé ce label A+ à TREIZE véhicules diesel dont le nouveau DS7... et la liste va rapidement s'allonger à tous les véhicules Euro6d d'ici quelques mois.

6/ on méditera par exemple que le nouveau moteur diesel 1L5 BlueHDI est Euro6d tant dans sa version 130CV que dans sa version 100CV, commercialisée en Allemagne sur 308 ... et qu'il se situe bien à moins de 60 mg de NOx/km en circulation réelle (pas sur le banc à rouleau pépère NEDC)

Plus de détails in http://blogs.caradisiac.com/pollution-automobile/leipzig-7083629.html

Exact, mais ce qui plombe déjà le diesel et le plombera encore plus dans les années a venir, c'est son coût: déjà le surcoût a l'achat 3.000 € de plus sur une voiture moyenne, "irrécupérable a la revente", plus un coût d'entretien supérieur 15% en moyenne. Sans compter qu'au 1er janvier 2019 le contrôle technique ne va plus prendre en compte la norme Euro " 4,5,6" pour la pollution mais la fiche d'homologation du véhicule, et là !!! entre ce que les constructeurs ont déclaré pour l'homologation et la réalité il y a un gouffre. Ça va être compliqué et coûteux de passer le C T, il va y avoir beaucoup d'énervement, bon courage au techniciens des centres de C T

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire