Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Land Rover Defender : une variante hybride rechargeable

Le baroudeur de Land Rover se soucie davantage de son bilan carbone avec cette motorisation hybride rechargeable… qui permet aussi d'éviter le malus.

Land Rover Defender : une variante hybride rechargeable

Land Rover a complètement réinventé le Defender. Nouvelle preuve que le baroudeur est entré dans une ère moderne : il est proposé en version hybride rechargeable. Cette déclinaison P400e associe un quatre cylindres 2.0 essence de 300 ch et un bloc électrique de 105 kW, pour une puissance maxi cumulée de 404 ch. Le couple maxi est de 640 Nm.

La vitesse maxi est de 209 km/h et il faut 5,6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Ce Defender reçoit une grosse batterie de 19,2 kWh. Il faut bien cela pour assurer une autonomie électrique correcte vu le gabarit et le point de l'engin. Land Rover annonce ainsi 43 km en électrique en cycle mixte. Avec une Wallbox 7 kW installée à la maison, on refait 80 % de la recharge en 2 heures.

Land Rover Defender : une variante hybride rechargeable

Le P400e est proposé sur la version longue 110, pouvant embarquer jusqu'à six personnes. Esthétiquement, il n'y a rien de particulier pour distinguer cette déclinaison. Land Rover rassure la clientèle : l'hybride rechargeable ne change pas les capacités de franchissement du Defender, qui peut donc crapahuter en tout électrique.

L'avantage de ce type de motorisation est d'avoir une homologation CO2 favorable, avec des rejets de seulement 74 g/km. Ce Defender va ainsi éviter le malus, du moins sous sa forme actuelle. Certains aimeraient une taxe au poids pour justement viser ce type de modèle !

En savoir plus sur : Land Rover Defender 4

SPONSORISE

Actualité Land Rover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire