Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

80 km/h : la règle généralisée au pays a du plomb dans l'aile

80 km/h : la règle généralisée au pays a du plomb dans l'aile

Le Premier Ministre, qui a porté à bout de bras la mesure des 80 km/h, va devoir faire un geste. L'idée de laisser aux élus locaux le soin de décider au cas par cas un retour aux 90 km/h semble actée.

Le Premier Ministre savait que l'abaissement de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire serait très critiqué par les automobilistes. Mais il ne s'attendait peut-être pas à être autant contesté au sein de son propre camp. Il avait déjà pu constater en 2018 que son ministre de l'Intérieur de l'époque, Gérard Collomb, ne l'avait pas soutenu. Depuis quelques semaines, sa mesure est carrément remise en cause en public par le Président.

Ce dernier a pourtant soutenu la baisse à de nombreuses reprises l'année dernière, mais en mettant bien en avant l'argument de l'expérimentation sur deux ans avec la promesse de revenir en arrière si les résultats ne sont pas là, une manière de calmer un peu la colère. Mais la grogne ne s'est pas calmée.

Au contraire, le Président a offert sur un plateau aux anti-80 km/h une opportunité de se faire entendre : le grand débat national. Si la question du pouvoir d'achat reste la plus abordée, le 80 km/h est très présent dans les différentes rencontres organisées par les mairies ou associations. Le chef de l'État a eu à s'exprimer dessus dès sa première rencontre avec 600 maires. Et son discours a changé, puisqu'il s'est clairement dit prêt à assouplir la mesure. En privé, il se ferait même plus direct, qualifiant les 80 km/h de « connerie ».

Si l'échéance de 2022 est encore lointaine, Emmanuel Macron a pris conscience qu'il pourrait traîner comme un boulet les 80 km/h jusque-là. D'où la volonté de faire un geste. À plus court terme, c'est surtout un joli moyen de montrer que le grand débat n'a pas servi à rien. Des trois mois de consultation nationale, il devra forcément garder des mesures fortes et symboliques. La remise en cause des 80 km/h semble bien partie pour être retenue.

D'autant qu'il va y avoir une astuce qui va lui faciliter les choses. L'idée est de transmettre la patate chaude aux élus locaux. Le plus probable, c'est qu'il n'y ait pas d'annulation des 80 km/h. Cette vitesse resterait la norme, c'est le 90 km/h qui deviendrait l'exception. Ce serait aux conseils départementaux de décider au cas par cas, selon les tronçons. Et ce pourrait donc être contre eux que l'agacement des automobilistes serait par la suite dirigé si des axes qui ne sont pas jugés dangereux restent à 80 km/h !

Ce serait aussi une manière de couper la poire en deux avec le Premier Ministre, qui est clairement à l'origine des 80 km/h et ne serait pas totalement désavoué. Il s'apprête à dévoiler les chiffres de l'accidentalité pour 2018, annoncés comme bons. Selon le Parisien, Édouard Philippe devrait à cette occasion montrer son accord à un aménagement de la mesure.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (53)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Donc les élus locaux vont avoir le droit de choisir de dépenser encore quelques millions pour changer les panneaux.

Par

En réponse à Altrico

Donc les élus locaux vont avoir le droit de choisir de dépenser encore quelques millions pour changer les panneaux.

Je doute que les panneaux 90 aient été jetés.

Par

Si c'est pas se foutre de nos gueules...

On demande juste de revenir à la situation d'avant 1er juillet avec une vitesse unique sur nationale et départementale de 90kmh et l'arrêt du racket induit par cette stupide mesure.

Par

C'est clair que ce 80 est une véritable bêtise...:bah:

Par

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Si on montre aux gens le résultat du dépassement de leurs limites ou de celles imposées par l'environnement, pourquoi les dépasseraient-ils ? Ils ne veulent pas d'accident.

Par

En réponse à henri13enforme

Si c'est pas se foutre de nos gueules...

On demande juste de revenir à la situation d'avant 1er juillet avec une vitesse unique sur nationale et départementale de 90kmh et l'arrêt du racket induit par cette stupide mesure.

Pourquoi ne pas couper la poire en 2 et tomber d'accord sur une limitation à 85 km/h ?:biggrin:

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Si on montre aux gens le résultat du dépassement de leurs limites ou de celles imposées par l'environnement, pourquoi les dépasseraient-ils ? Ils ne veulent pas d'accident.

Tu vas​ nous la sortir à chaque fois, cette stupidité copié-collé à chaque article sur les 80 km/h ?

Le retour à 90 demandé par tous ici n'a rien à voir avec ton délire imaginaire !!

Par

En réponse à Joker79

Pourquoi ne pas couper la poire en 2 et tomber d'accord sur une limitation à 85 km/h ?:biggrin:

En roulant à 90 t'es à 85 réels :cubitus:

Par

Faire au cas par cas ? c'est encore pire. o' ne saura jamais si c'est 80 ou 90, c'est un coup à se faire piéger encore plus. L'idéal ce serait de revenir à 90.

Par

Tant qu'à faire, à 100 km/h comme les voisins civilisés.

Et autoroute en fonction de la cylindrée.

Les downsizées à 110, de toute façon un SUV avec un dé à coudre sous le capot, faut pas plus que ça sans quoi il s'essoufle, s'use et risque de se retrouver sur le toit au bout d'un dépassement de camion par vent latéral.

Et le reste, jusqu'à 150 km/h ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire