Publi info

Le bilan des ventes 2018 en France - Peugeot en forme, Dacia double Volkswagen, Nissan et Audi chutent

Dans Economie / Politique / Marché

Même s'il a connu un coup d'arrêt au dernier trimestre, le marché français affiche un bilan 2018 dans le vert, avec + 3 %. Renault reste en tête, mais Peugeot resserre l'écart. Dacia, Hyundai et Seat sont en forme. Alfa Romeo souffre, Audi dégringole. Le diesel a poursuivi sa chute.

Le bilan des ventes 2018 en France - Peugeot en forme, Dacia double Volkswagen, Nissan et Audi chutent

Les chiffres à retenir pour 2018

- 2.173.481 voitures particulières neuves immatriculées, en hausse de 3 %.

- Renault est leader du classement des constructeurs, avec 406.222 ventes.

- La Clio reste la championne des ventes, avec 123.658 immatriculations.

- La part de marché du diesel est tombée à 39 %. 

 

Les grandes tendances du marché 

  • 4e année de hausse. 2,17 millions de voitures particulières neuves ont été immatriculées, soit une progression de 3 % par rapport à 2017. Le marché a tout de même été marqué par un fort ralentissement en fin d'année. Les ventes ont carrément chuté de 14,5 % en décembre. Il y a d'abord eu un effet du passage au WLTP. Si les gilets jaunes ont peut-être ralenti les ventes, les ventes semblent surtout avoir été perturbées en décembre par un effet d'attente, avec des règles plus favorables en 2019 (prime à la casse boostée, malus revu).
  • PSA en forme. Alors que Renault recule de 2,5 %, Citroën et Peugeot progressent tous les deux de 6,2 %. Le Lion resserre l'écart avec le Losange, moins de 20 000 ventes séparant les deux constructeurs. DS se relance, avec + 12 %, mais reste un petit acteur du marché, avec 24 000 ventes, moins que Mini.
  • Le haut de gamme allemand en berne. Mercedes est le champion du premium en France, mais ses ventes ont reculé de 3,2 %. BMW est aussi à la peine avec - 6,2 %. Mais ce n'est rien à côté du gadin d'Audi (voir ci-dessous). Ca coince aussi pour Porsche, avec - 16,3 % et 4.567 ventes.
  • Le diesel poursuit sa chute. La part de marché du diesel pour les voitures particulières est tombée à 39 %. C'était 47 % en 2017, 57 % en 2015 et 67 % en 2013. Depuis le mois de septembre, la part du diesel oscille entre 35 et 36 %.
  • Les électriques pas encore à la fête. Seulement 31.059 voitures 100 % électriques ont été immatriculées en 2018, soit une part de marché de 1,43 %. Il y a tout de même une progression en un an de 24,7 %. La Zoé continue d'écraser le marché, avec 17 038 ventes à elle seule. Les ventes d'hybrides rechargeables restent à un bas niveau (14 528, contre 11 868 en 2017). Elles ont été fortement impactées par le WLTP.
  • Les SUV grignotent, grignotent. Les baroudeurs ont représenté 36 % des immatriculations de VP en 2018, soit une hausse de 4 points. Les familiales traditionnelles ont été impactées : l'ensemble monospaces et breaks passe de 17 à 12 % de part de marché.
  • Les rejets de CO2 en hausse. Le boom des SUV et des moteurs essence entraine une hausse des émissions moyennes de CO2 des véhicules vendus. 

Le bilan des constructeurs

  • Les grands gagnants

- Dacia, qui double Volkswagen ! Le spécialiste du low-cost devient la 4e marque en France... mais d'un cheveu. Dacia a écoulé 140.326 autos, soit 13 de plus que Volkswagen ! Porté par le nouveau Duster, le roumain progresse de 12,4 %.

- Seat, grâce aux SUV. L'espagnol progresse de 26 %, la meilleure hausse dans le top 20 des marques. Son best-seller est désormais le petit SUV Arona, avec 9.614 ventes, loin devant la citadine Ibiza, avec 7.531 ventes. Seat fait jeu égal avec Skoda.

- Jeep, toujours plus haut. Nouveau record en France pour l'américain. S'il n'atteindra jamais le niveau de Fiat, il confirme son statut de 2e marque du groupe FCA chez nous, avec 13.191 immatriculations, en hausse de 21 %. Sa meilleure vente reste le Renegade, avec près de 7.000 livraisons.

  • Les grands perdants

- Audi, annus horribilis. Année catastrophique pour les anneaux, avec un recul des ventes de 21,5 %, à 51.582 exemplaires. L'allemand est distancé par ses compatriotes. Il a souffert du vieillissement de ses best-sellers (A1, A3 et Q3) et du passage au WLTP.

- Nissan, le WLTP l'a tué. Le japonais est très perturbé par le WLTP. Depuis septembre, il enchaîne les contre-performances. En décembre, il a encore vu ses ventes s'écrouler (- 56 %). Au final, il enregistre une baisse de 16,6 % en 2018. Il est aussi pénalisé par le renouvellement tardif du Juke.

- Alfa Romeo, une embellie de courte durée. L'italien a vendu 8.332 autos, soit une baisse de 9,5 %. L'effet des nouveautés est passé, la marque n'ayant rien lancé depuis le printemps 2017. Au sein de FCA, Alfa est distancé par Jeep, qui a livré plus de 13.000 véhicules.

> LE TOP 20 DES MARQUES 

Rang Marque Ventes 2018 Evolution Ventes décembre Evolution
1 Renault 406.222 - 2,5 % 31.301 - 21,5 %
2 Peugeot 389.518 + 6,2 % 27.045 - 7,4 %
3 Citroën 213.844 + 6,2 % 16.228 + 13,7 %
4 Dacia 140.326 + 19,1 % 9.603 - 12,4 %
5 Volkswagen 140.313 + 0,7 % 13.093 - 10,3 %
6 Toyota 97.286 + 9,7 % 8.085 - 3,2 %
7 Ford 82.633 - 2,1 % 5.940 - 13,7 %
8 Fiat 78.226 + 14,7 % 4.931 - 11,1 %
9 Opel 71.619 - 1,3 % 4.844 - 10,0 %
10 Mercedes 65.808 - 3,2 % 7.382 - 22,1 %
11 Nissan 59.606 - 16,6 % 2.619 - 56,0 %
12 BMW 57.537 - 6,2 % 4.944 - 30,8 %
13 Audi 51.582 - 21,5 % 3.967 - 39,0 %
14 Kia 42.313 + 13,6 % 3.052 - 0,2 %
15 Hyundai 35.542 + 20,2 % 2.528 - 16,9 %
16 Skoda 31.423 + 17,3 % 2.760 + 16,4 %
17 Seat 31.219 + 26,3 % 3.022 + 18,5 %
18 Mini 27.378 + 3,6 % 2.846 - 0,7 %
19 DS 24.004 + 12,6 % 1.701 - 11,0 %
20 Volvo 18.349 + 13,1 % 1.721 - 11,0 %

 

Le Top 20 des modèles

1- Renault Clio
1- Renault Clio
2- Peugeot 208
2- Peugeot 208
3- Peugeot 3008
3- Peugeot 3008

 

Rang Modèle Ventes Evolution 
Renault Clio 123.658  + 5,2 % 
Peugeot 208  102.395  + 4,8 % 
Peugeot 3008  84.834  + 14,2 % 
Citroën C3  77.937  + 15,8 % 
Dacia Sandero  70.077  + 14 % 
Renault Captur  67.396  - 2 % 
Peugeot 2008  66.284  - 2,4 % 
Peugeot 308  63.218  - 4,5 % 
Dacia Duster  46.931  + 26,7 %* 
10 Renault Twingo 46.372 + 18,8 % 
11 Renault Mégane 45.434 - 11,8 % 
12 Citroën C3 Aircross 43.799 + 408 %** 
13 Renault Scénic 41.330 - 12,1 % 
14 Volkswagen Polo 36.952 - 2,7 %*** 
15 Toyota Yaris 36.588 + 16,5 % 
16 Peugeot 5008 31.125 + 64 %
17 Citroën C4 SpaceTourer 27.973 - 30 %
18 Renault Kadjar 27.176 - 13,8 % 
19 Volkswagen Golf 26.736 - 12,5 % 
20 Opel Corsa 26.689 + 16,3 %

* par rapport au Duster 1, ** modèle lancé en octobre 2017, *** par rapport au cumul Polo 4 et 5 

Source de ces statistiques : CCFA 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (180)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Renault a vraiment besoin de retrouver un Dirigeant....

Il ne suffit pas de baisser le prix de revient , encore faut il développer des produits attrayants ...

Quant aux Allemands Premium la situation en France devient inquiétante .

Au moment où PSA monte en gamme et en puissance affichée ( réelle encore faible ) un effet ciseaux peut arriver .

Volvo réussit là où Jaguar Alfa Lexus Infiniti patinent.

Jeep bénéficie du développement par le bas de sa gamme . 2019 année de tous les dangers ( Diesel , électrique, arrivée de Tesla 3 , nouveau contrôle technique, WLTP, malus , impôts à la source .....) bon courage aux acteurs de la branche ...

Par

Dacia devant Volkswagen, c'est bon ça !

Par

Et que dire d'Audi ....

Par

Sacrés gadin pour Nissan Audi aussi mais alors Nissan :frown:

Par

En réponse à z-po

Dacia devant Volkswagen, c'est bon ça !

Ca changera l'année prochaine:bah:

Par

Dacia a écoulé 140.326 autos, soit 13 de plus que Volkswagen !

il y a d'autres sites qui donnent exactement le classement inverse..

Par

toujours le biais du marché français, qui est fondamentale pour Peugeot, mais dont Audi se fiche eperdument, la preuve elles y vends surtout les petits modèles cités dans l'article, très anecdotiques dans la composition des gains d'Audi au niveau mondial. Si Audi perd de l'argent en France, qui plus est de manière temporaire et aussi a cause du WLTP, elle signera un chêque a sa filiale française pour eponger, comme elle fait en Italie avec VW, et puis c'est tout. France, Italie..ces sont des marchés que le groupe VAG garde plus pour l'image que pour l'argent qu'elle y gagne

Par

La politique Nissan : comprenne qui pourra. Mais vraiment tout good pour la Yaris française en passe de détrôner la Polo.

Par

je veux juste dire qu'il est risible de se rejouir de la degringolade d'Audi en France, car cela ne reflète pas du tout la santé (et les ventes) du groupe en générale, et donc sa force relative par rapport aux autres

Par

Audi se fou royalement du marché pauvre en France, Audi gagne plus vends plus dans d'autres pays .. Les français sont juste bon à acheté des merdes Dacia..

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire