Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le conseil de l'hydrogène prévoit 15 millions de véhicules de ce type dès 2030 dans le monde

Plusieurs acteurs majeurs de l'hydrogène se sont réunis en début d'année pour créer le Conseil de l'hydrogène, qui vise à rassembler les forces en présence et à proposer des idées pour développer ce carburant du futur. Le Conseil a publié sa première longue étude dans laquelle nous pouvons lire qu'il pourrait y avoir 15 millions de véhicules à hydrogène sur les routes en 2030. Et ceux-ci pourraient grandement participer à limiter la hausse de la température moyenne.

Le conseil de l'hydrogène prévoit 15 millions de véhicules de ce type dès 2030 dans le monde

En début d'année, de grands noms de l'industrie et de l'automobile se rassemblent pour créer le Conseil de l'hydrogène à Davos. Au cas où vous douteriez de l'importance des membres engagés, en voici une liste non exhaustive : Air Liquide S.A., Alstom, Anglo American plc, Audi AG, BMW Group, Daimler AG, Engie S.A., GM, Honda Motor Co. Ltd, Hyundai Motor Company, Iwatani Corporation, Kawasaki Heavy Industries Ltd., Plastic Omnium, Royal Dutch Shell, Statoil ASA, The Linde Group, Total S.A., and Toyota Motor Corporation. A ces grands noms, il faut rajouter des équipementiers qui sont là pour soutenir l'initiative, comme le français Faurecia.

La particularité des constructeurs engagés est qu'ils ont tous déjà produit un véhicule à hydrogène. La première étude du Conseil vient d'être publiée, et elle est plutôt intéressante à lire. Nous y apprenons notamment que les grands industriels ne voient pas seulement l'hydrogène comme un carburant, mais aussi comme un "tampon" capable de stocker de l'énergie produite au départ sous forme renouvelable. 

"Selon nous, l'hydrogène permet le déploiement de production d'énergie renouvelable en convertissant l'électricité et en stockant ainsi plus de 500 TWh qui seraient sinon perdus".

Une étude à retrouver sur le site officiel du Conseil de l'hydrogène. 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire