Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le Ford Explorer arrive en concession : éléphant dans un magasin de porcelaine

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Audric Doche

La règlementation européenne est un peu bizarre : pour Ford, elle permet de vendre un mastodonte de plus de 5 mètres, l'Explorer, qui permettra d'afficher un meilleur bilan CO2 à la fin d'année. L'éléphant américain débarque dans le magasin européen de porcelaine au milieu des Renault Clio et Volkswagen Golf, avec 457 ch, et à partir de 77 000 €.

Le Ford Explorer arrive en concession : éléphant dans un magasin de porcelaine

Les règles ne sont jamais parfaites, elles sont là pour mettre un cadre, mais elles n'offrent jamais de régulation parfaite. Nous le voyons aujourd'hui dans l'autombile : une voiture à moteur quatre cylindres de 200 ch peut payer un malus très elevé, alors qu'un SUV hybride rechargeable de 680 ch est neutre. Lequel polluera le plus dans sa vie, en comptant la production du véhicule ? Nous vous laissons imaginer.

Les règles sont donc par nature imparfaites, et offrent des failles. Les constructeurs, qui ont à respecter la fameuse moyenne de 95 g/km de CO2 sur l'ensemble de leur gamme, doivent privilégier des véhicules faiblement émetteurs au test d'homologation. Cette dernière précision a toute son importance : c'est la valeur officielle qui est retenue pour le calcul de la moyenne. Un modèle comme l'Explorer est donc nettement plus avantageux pour Ford qu'une Fiesta ST, pour deux raisons : une valeur de CO2 avantageuse, et des marges plus importantes.

Le Ford Explorer arrive en concession : éléphant dans un magasin de porcelaine

C'est ainsi que le très américain Explorer débarque en Europe. S'il n'avait dû compter que sur son V6 3.0 suralimenté, vous pouvez être sûr que Ford n'aurait jamais importé l'engin en Europe. Mais puisqu'il y a un moteur électrique et des batteries suffisantes pour faire une cinquantaine de kilomètre en mode électrique, les barrières fiscales sautent.

457 ch, 850 Nm, 2,4 tonnes, 7 places, 5 mètres de long et plus de 2 de large, voilà l'une des failles de la règlementation du CO2 en Europe. Il n'empêche, l'Explorer est unique en Europe : un gros SUV surpuissant à moins de 80 000 € et équipé comme une limousine. La troisième rangée de siège est à réglage électrique, la seconde rangée est chauffante, et les sièges avant sont massants, ventilés et chauffants. Vous ne verrez pas cela souvent. 

Le Ford Explorer arrive en concession : éléphant dans un magasin de porcelaine

Le seul problème de ce genre d'engin est lié à son usage : les pauvres batteries au lithium n'ont "que" 13,8-6 kWh à offrir. Une capacité vidée aussi vite qu'un litre de bière à l'Oktoberfest, et une fois le V6 en jeu, n'espérez pas trop descendre sous les 10 litres de moyenne, surtout si vous fréquentez, ne serait-ce qu'un peu, les villes et les embouteillages.

La concurrence

Nous allons aller très vite ici : le Ford Explorer n'a absolument aucun concurrent. Un Mercedes GLS hybride débute à 125 000 €, un Audi Q7 60 TFSI E de 467 ch débute à 94 000 €. Ce ne sont que des exemples, mais ces SUV ne sont même pas aussi bien équipés que l'Américain, qui en offre plus qu'un repas en buffet à volonté.

La fiche produit

Dimensions

  • Longueur : 5,04 mètres
  • Largeur : 2 mètres
  • Hauteur : 1,77 mètre
  • Volume de coffre : 330 litres (configuration 7 places), 2,2 mètres cubes sièges rabattus.

Motorisation

V6 3.0 suralimenté, moteur électrique, puissance combinée de 467 ch et 850 Nm. Batteries de 13,6 kWh.

Prix

Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
3.0 ECOBOOST 457 PHEV PLATINIUM 66 (NEDC) 79 000 €

NC

3.0 ECOBOOST 457 PHEV ST LINE 66 (NEDC) 79 000 €

NC

 

SPONSORISE

Actualité Ford

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire