Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Le ministre de l'Intérieur botte en touche sur les 80 km/h

Dans Faits divers & Insolite / Autres faits divers & insolite

, mis à jour

Le ministre de l'Intérieur botte en touche sur les 80 km/h

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, doit répondre depuis hier à des questions épineuses sur le dossier des 80 km/h. D'abord dans une réunion publique hier, et ensuite ce matin avec Jean Jacques Bourdin. A chaque fois, l'ancien maire de Lyon affiche un sourire révélateur et... botte en touche.

Mise à jour 15h30 : le premier ministre a rapidement réagit aux affirmation de Gérard Collomb en expliquant que "quand on a l'honneur d'exercer des responsabilités publiques, il faut parfois choisir entre de mauvaises décisions qui rendent populaire et de bonnes décisions qui rendent impopulaire". Le secrétaire d'Etat en charge des relations avec le Parlement, de LREM, a quant à lui précisé qu'il soutenait la mesure mais que le ministre de l'Intérieur avait son mot à dire puisqu'il s'agit d'un dossier le touchant directement.

Rappelons que le gouvernement avait tempéré en annonçant que si la baisse de la limitation n'était pas concluante au bout de deux ans, nous pourrions revenir en arrière. Il faudrait, pour cela, changer une nouvelle fois tous les panneaux...

 

Le gouvernement est-il réellement sur la même longueur d'onde en ce qui concerne la réduction de la vitesse qui sera appliquée cet été, passant ainsi de 90 à 80 km/h ? Le doute est permis. Les réticences ne sont jamais officiellement affichées, mais le silence de certains en dit long. Le plus probant était la réponse, hier soir, de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur à une réunion publique. Questionné sur les 80 km/h et sur son avis, l'ancien maire de Lyon a répondu par "joker". Un seul mot qui montre que tout le monde ne suit pas le premier ministre Edouard Philippe.

Ce matin, rebelote. Invité par Jean Jacques Bourdin, Gérard Collomb semble mélanger gène et agacement face à ce dossier qui s'apparenterait à une patate chaude au sein du gouvernement. Alors que bon nombre de personnalités politiques de droite critiquent ce projet, Gérard Collomb explique, tout sourire : "c'est le Premier ministre qui a décidé et tout ce que décide le Premier ministre me plaît". L'intéressé précise quand même qu'il faudrait peut-être "travailler avec les départements".

 

Le journaliste termine ce sujet en expliquant à Gérard Collomb qu'il avait bien compris que le ministre n'était pas d'accord avec Edouard Philippe : "cela ne vous plaît pas, vous n'allez pas me contredire". Réponse de Gérard Collomb ? "Je ne vous contredis jamais", toujours avec un large sourire...

L'association 40 millions d'automobilistes salue déjà la prise de position de Gérard Collomb ce matin : "entre la privatisation des radars, mesure sur laquelle planent un soupçon d’illégalité et l’ineptie de la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h, la France qui roule gronde. Nous prenons acte et saluons la position de Gérard Collomb qui semble prendre progressivement ses distances avec ces mesures".

Le ministre de l'Intérieur, par ces sorties remarquées, pourrait, pourquoi pas, se faire légèrement "recadrer" par le gouvernement dans un futur proche. Mais qu'importe, sa parole est représentative d'une décision qui semble unilatérale et dont les fondements (non, un choc à 80 km/h n'est pas "deux fois plus violent" qu'à 90 km/h) sont plus en papier qu'en béton armé.

Commentaires (83)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je pense que la seule’ maniere acceptable de voir l bien fondé de cette mesure est de placer les panneaux 80 pivotés horlogiquement de 90...degrés. Et de dessiner des pupilles exorbitées.

Puis laisser les gens roUser à la vitesse qui leur plaît sur ces voies pour limiter localement à 50 ou 30 lorsque c’est nécessaire.

Voilà voila.

Par

En réponse à mwouais

Je pense que la seule’ maniere acceptable de voir l bien fondé de cette mesure est de placer les panneaux 80 pivotés horlogiquement de 90...degrés. Et de dessiner des pupilles exorbitées.

Puis laisser les gens roUser à la vitesse qui leur plaît sur ces voies pour limiter localement à 50 ou 30 lorsque c’est nécessaire.

Voilà voila.

Mais oui, à la vitesse qui leur plait...

Par

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

C'est déjà le bordel sur la route avec des règles alors imagine sans

Par

la seule mesure intelligente et efficace resterait de positionner des limitations de vitesse adaptées à chaque contexte.

mais tout le monde a bien compris que le but officieux de cette opération n'est pas de baisser la mortalité sur les routes.

quoiqu'il en soit, c'est le genre de décision qui fait chier plus de 70% des conducteurs et qui va devenir un vrai boulet pour LREM dans les années à venir et notamment lors des prochaines élections. ça, associé aux voitures radars privatisées. ou comment s'auto-flageller avec une idée à la con.

mais on va suivre de près les stats de mortalité sur la route: ça risque d'être intéressant, même si je me doute bien que le gouvernement fera en sorte de les modifier en sa faveur.

en tout cas, ils ne nous ont toujours pas dit en combien de temps les panneaux 90 allaient être remplacés par des panneaux 80. sachant que ça ne se fera pas en une nuit, et que, dixit le code de la route, seuls les panneaux font foi s'ils sont présents. donc, un panneau 90 présent le 2 juillet signifie qu'on peut rouler à 90.

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

"Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs"

oui, ok, et de quelle manière voudrais-tu que le gouvernement s'y prenne pour que Tous les possesseurs d'un permis la suivent? et surtout, à quel prix? quand on voit déjà ce que coûtent les cours de conduite en France...

Par

la DDE vont faire les 3x8 pour remplacer les panneaux ou ? Mdr le 1er juillet arrive vite heins

Par

En réponse à vforvictor

C'est déjà le bordel sur la route avec des règles alors imagine sans

je crois que c'est au Danemark dans la capitale qu'ils ont décidé de supprimer la signalisation routière incluant stops et feux.

et finalement, les gens s'adaptent en roulant notamment moins vite.

maintenant, quand t'es sur une petite route sinueuse secondaire avec un 90 implicite et que t'as un virage serré impossible à négocier à plus de 50 à l'heure, tu roules malgré tout à 90??

0 limitation de vitesses n'empêcherait pas malgré tout le non respect du code de la route: à commencer par les distances de sécurité, l'usage du clignotant, le doublement à gauche, le rabattement à droite, etc...

en mettant une batterie de radars adaptée pour tout ça, oui, je pense que ça pourrait marcher.

mais effectivement, si on part du principe de faire simplement confiance et de ne procéder à aucun contrôle, ça serait vite l'anarchie sur les routes.

ce qui est déjà le cas en terme de comportements, aujourd'hui, puisque il n'y a plus de contrôle justement des comportements.

Par

En réponse à 1919

Il ne faut aucune limitation de vitesse. Ce qui n'autorisera pas à rouler à n'importe quelle vitesse (distances de sécurité, maîtrise du véhicule...).

Au conducteur de fixer sa vitesse en fonction de ses capacités, celles de son véhicule, et l'environnement (état et adhérence de la route, visibilité...).

Il faut une VRAIE formation pour apprendre aux conducteurs:

-quelles sont leurs capacités,

-les résultats de comportements inappropriés,

-à repérer les dangers potentiels et à les éviter,

-à rattraper une erreur (vitesse trop élevée, glissade...).

Non mais je rêve...

En 1919 effectivement, il ne fallait aucune limite de vitesse.

Aujourd'hui, ne serait-ce que pour des questions de bruit, ce post est d'une bêtise alarmante. Et le gamin (pas prioritaire pour un sou) qui déboule sur la chaussée, il aurait "mérité" de se faire écraser pendant qu'on y est?

Tous les stages de pilotage du monde n'y changeraient rien.:orni:

Par

En réponse à mynameisfedo

je crois que c'est au Danemark dans la capitale qu'ils ont décidé de supprimer la signalisation routière incluant stops et feux.

et finalement, les gens s'adaptent en roulant notamment moins vite.

maintenant, quand t'es sur une petite route sinueuse secondaire avec un 90 implicite et que t'as un virage serré impossible à négocier à plus de 50 à l'heure, tu roules malgré tout à 90??

0 limitation de vitesses n'empêcherait pas malgré tout le non respect du code de la route: à commencer par les distances de sécurité, l'usage du clignotant, le doublement à gauche, le rabattement à droite, etc...

en mettant une batterie de radars adaptée pour tout ça, oui, je pense que ça pourrait marcher.

mais effectivement, si on part du principe de faire simplement confiance et de ne procéder à aucun contrôle, ça serait vite l'anarchie sur les routes.

ce qui est déjà le cas en terme de comportements, aujourd'hui, puisque il n'y a plus de contrôle justement des comportements.

Ils ont commencé par réduire la Vmax à 40 km/h à "la capitale du danemark" qui s'appelle Copenhague. Ils ont instauré beaucoup de zones à circulation "douce" (mot grotesque signifiant que différents usagers partagent la route, donc pas de piste cyclable indépendante) et favoriser justement le vélo. Ce n'est pas franchement une politique pro-auto... et les gens roulent moins vite parce qu'ils n'ont pas le droit de faire du 50...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire