Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Le moteur thermique aurait atteint son pic en 2018

Dans Futurs modèles / Autres actu futurs modèles

Il n'y a pas besoin d'être doctorant en statistiques ou expert en analyse automobile pour se rendre compte que les véhicules électrifiés (légèrement, ou totalement) gagnent un peu de terrain. Au détriment du moteur thermique, qui aurait atteint son pic de ventes en 2018. Avant la descente ?

Le moteur thermique aurait atteint son pic en 2018

2018 était-elle une année charnière dans l'histoire de l'automobile ? Etonnamment, celle-ci a pourtant débuté avec de nombreux projets de... voitures électriques. Avant, au final, de se lancer corps et âme dans le moteur à combustion interne, qui connut un fulgurant essor au début du vingtième siècle, avant de s'imposer très rapidement comme la seule méthode de propulsion d'un véhicule routier.

La situation pourrait toutefois évoluer doucement, selon un comité d'experts qui a déclaré dans le Financial Times que les ventes de voitures à moteur thermique pourraient avoir atteint leur "pic" en 2018. Ce qui revient à dire que dès 2019, les ventes, au mieux stagneront, et au pire chuteront doucement pour se faire remplacer par hybrides et autres électriques.

Le responsable du cabinet Accenture a confirmé que "la vente de voitures à combustion interne ne progressera plus dans le futur". Evidemment, ce serait presque comme enfoncer une porte ouverte, tant la conjoncture est défavorable au moteur thermique actuellement : normes votées en Europe pour les limites de CO2 dans la prochaine décennie, guerre commerciale entre Chine et Etats-Unis, Brexit, et multiplication des investissements dans l'électrique par les grands groupes font qu'il est de plus en plus compliqué de justifier d'importantes sommes d'argent pour le moteur à combustion sur le long terme, y compris par ses plus fervents défenseurs.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (121)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je ne pense pas ... Ça n'est que mon avis mais même s'il y à indéniablement un progrès de la part des constructeurs , l'évolution et le remplacement des moteurs n'est pas si rapide que ça ... Les normes se durcissent tellement qu'ils ne vont bientôt plus avoir le choix que d'abandonner définitivement le diesel au profit d'une gamme hybride/essence et thermique/essence comme Toyota à pu le faire avec son CHR .... Je pense que le thermique tiendra encore au moins 5 ans de plus sur le marché des véhicules neufs :jap:

Par

C'est dans l'ordre des choses … mais cette fois-ci les Chinois seront à manœuvre !

Par

Comment enfoncer les portes ouvertes... :areuh:

Par

Ah oui, et le pic oil, il est pour quand ? :redface:

20 ans qu'on l'annonce... et on l'attend toujours.

Par

Prophétie à but autoréalisatrice des journalistes ... dont on attend toujours qu'ils fassent des mesures de pollution lors des essais plutôt que de compter le nombre de prises 12V et qu'ils comptent le CO2 non pas à la sortie du pot d'échappement mais du puits à la roue ... parce que magnifier les VEs avec de grosses batteries > 60 kWh est un non sens écologique

Par

On en reparle dans 20 ans et on verra bien mais rêvez pas avec vos daubes électrique.

Par

En réponse à v8fan

Ah oui, et le pic oil, il est pour quand ? :redface:

20 ans qu'on l'annonce... et on l'attend toujours.

10 ans que la consommation européenne de pétrole diminue régulièrement. sans pouvoir affirmer que l'on est déjà après le pic, peut-être faut-t-il quand même se poser quelques questions?

Par

En réponse à v8fan

Ah oui, et le pic oil, il est pour quand ? :redface:

20 ans qu'on l'annonce... et on l'attend toujours.

Tu crois quoi, qu'il sera annoncé par des trompettes et un rayon lumineux descendant du ciel...? :biggrin:

Le pic du pétrole s'étalera sur plusieurs années, et sera décalé selon le type de pétrole, selon les marchés et les conséquences compensées localement par des actions correctives (taxation, subvention...). :bah:

On y est peut-être déjà, ou pas, mais il est inéluctable puisque les ressources sont fixes, limitées, et la consommation loin d'être nulle. :redface:

Donc vaut mieux se préparer et accepter un fort surenchérissement du pétrole et de l'énergie en général, au lieu de pleurer au dernier moment au pied du mur comme les pleureuses en jaune...

:violon:

Par

En réponse à 360Magnum

On en reparle dans 20 ans et on verra bien mais rêvez pas avec vos daubes électrique.

La tendance est la suppression totale du moteur thermique, qui est polluant, lourd, inefficient et complexe.

Ca commence par l'hybride qui est une transition, demain une voiture sera totalement propulsée grâce aux moteurs électriques, qui sont simples et efficients.

Par

L'Europe se tire une balle dans le pied avec la complicité des Américains ! !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire