Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Le patron de Fiat divise son salaire par deux

Le patron de Fiat divise son salaire par deux

Pour faire des économies pendant la crise du Covid-19, les dirigeants de FCA (Fiat Chrysler Automobiles) ont décidé de baisser leur rémunération.

Avec le Covid-19, l'industrie automobile traverse une crise dont il est encore difficile de mesurer les conséquences. Certains experts du milieu pensent que des marques mettront des années, voire la décennie, à s'en remettre. Tous les constructeurs savent qu'ils vont devoir se serrer la ceinture pour tenir le choc.

Du côté de FCA, Fiat Chrysler Automobiles, les dirigeants ont décidé de montrer l'exemple. Mike Manley, qui dirige le groupe italo-américain (à gauche sur la photo), annonce dans une lettre consultée par Reuters qu'il va réduire de moitié son salaire pendant les trois prochains mois à partir du 1er avril. Il a déclaré : "La protection de la santé financière de l'entreprise est la responsabilité de tous et commence naturellement par moi-même et la direction de FCA".

Les autres membres de la direction vont voir leur salaire provisoirement réduit de 30 %. De son côté, le président John Elkann (à droite sur la photo) et les membres du conseil d'administration vont faire une croix sur l'intégralité de leur rémunération, et ce jusqu'à la fin de l'année.

Ces économies visent notamment à éviter des suppressions d'emplois dans les mois à venir. Comme ses concurrents, FCA est très impacté par le coronavirus, avec des usines à l'arrêt en Europe et aux États-Unis.

Dans le même temps, le patron a demandé un effort aux salariés qui ne sont pas affectés par les dispositifs de chômage partiel : 20 % de leur salaire actuel sera payé dans quelques mois.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Actualité Fiat

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Forum Fiat

Commentaires (50)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ces économies quand on rationalise ne changent rien du tout. Pour faire simple, baisser le salaire du patron n'a presque pas d'impact sur la masse salariale. (même si le salaire parait monstrueux à l'échelle d'une entreprise c'est minime).

Cependant l'intérêt est tout autre. Si on souhaite imposer à ces salariés des contraintes (report de salaire par exemple), on a tout intérêt à montrer l'exemple avant sinon on a aucune crédibilité et on peut s'attendre à un mouvement social.

Donc c'est de mauvaise augure pour les salariés cette baisse de salaire du PDG.

Je me rappelle quand je travaillais pour Alcatel-Lucent, les syndicats avait dénoncé le salaire du PDG (700 000 euros / mois) en disant : et si on redistribuait la moitié de son salaire aux travailleurs. Il y avait 50 000 employés chez ALU à l'époque. Et bien ça fait une augmentation de salaire par employé de 7 euros d'euros / mois.

Donc finalement ils ont eu 50 euros d'augmentation (en pleine crise) suite à leur revendication. Bien plus que la redistribution du salaire du patron qui ne pèse jamais très lourd dans une société (même si la somme parait mirobolante).

Par

Ca reste un geste symbolique ... et à moitié marketing.

J'imagine que ces cadres dirigeants disposent de stock-options conséquents pour passer la crise.

Il y a moins d'un an, Mike Manley a vendu pour plus de 3 millions € d'actions FCA.

Par

divisé / 2 Lol il va po pleurnicher ...si??

Par

Quand on voit les résultats, il ne devrait même pas recevoir de salaire...

Par

En réponse à Axel015

Ces économies quand on rationalise ne changent rien du tout. Pour faire simple, baisser le salaire du patron n'a presque pas d'impact sur la masse salariale. (même si le salaire parait monstrueux à l'échelle d'une entreprise c'est minime).

Cependant l'intérêt est tout autre. Si on souhaite imposer à ces salariés des contraintes (report de salaire par exemple), on a tout intérêt à montrer l'exemple avant sinon on a aucune crédibilité et on peut s'attendre à un mouvement social.

Donc c'est de mauvaise augure pour les salariés cette baisse de salaire du PDG.

Je me rappelle quand je travaillais pour Alcatel-Lucent, les syndicats avait dénoncé le salaire du PDG (700 000 euros / mois) en disant : et si on redistribuait la moitié de son salaire aux travailleurs. Il y avait 50 000 employés chez ALU à l'époque. Et bien ça fait une augmentation de salaire par employé de 7 euros d'euros / mois.

Donc finalement ils ont eu 50 euros d'augmentation (en pleine crise) suite à leur revendication. Bien plus que la redistribution du salaire du patron qui ne pèse jamais très lourd dans une société (même si la somme parait mirobolante).

On va te mettre au SMIC toi le patron, on va voir si tu maintiens ton avis...

Par Profil supprimé

En réponse à Aznog

Ca reste un geste symbolique ... et à moitié marketing.

J'imagine que ces cadres dirigeants disposent de stock-options conséquents pour passer la crise.

Il y a moins d'un an, Mike Manley a vendu pour plus de 3 millions € d'actions FCA.

tu as vu le cours du CAC 40 et des autres bourses mondiales ?

Par

En réponse à Zoulman

Commentaire supprimé.

Une once de lucidité , aleluja le monde n'est peut etre pas perdu finallement

Par

En réponse à Profil supprimé

tu as vu le cours du CAC 40 et des autres bourses mondiales ?

Et ?

Action FCA, encore +131.34% en 10 ans malgré le krach actuel.

Je m'inquiète ni pour lui, ni pour la bourse.

Par

En réponse à Profil supprimé

tu as vu le cours du CAC 40 et des autres bourses mondiales ?

C'est du dopage la planche à billet pour les banques le retour sera terrible.

Par

En réponse à Aznog

Et ?

Action FCA, encore +131.34% en 10 ans malgré le krach actuel.

Je m'inquiète ni pour lui, ni pour la bourse.

C'est du dopage c'est pas de l'économie réelle

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire