Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Le patron de PSA veut que les Etats européens s'engagent pour l'électrique

Le patron de PSA veut que les Etats européens s'engagent pour l'électrique

Carlos Tavares a récemment pris le poste de directeur de l'ACEA, l'association des constructeurs européens d'automobiles. Le patron de PSA en profite pour solliciter les Etats européens et leur demander de faire en sorte que les infrastructures de recharge pour les voitures électriques soient suffisantes.

Son accession au poste de directeur de l'ACEA, le lobby des constructeurs automobiles européens, lui donne encore plus d'importance. Carlos Tavares, actuel patron du groupe PSA, en profite justement pour tenter de rappeler les gouvernements à leur devoir : celui d'assurer la présence d'un réseau de bornes de recharge suffisant dans le cadre de l'essor de la voiture électrique.

"Je pense que c'est tout simplement logique qu'il devrait y avoir des engagements de la part des gouvernements", a commenté Carlos Tavares lors du salon de Genève (Automotive News).

Nous connaissons déjà la position du premier homme de PSA sur le sujet des voitures électriques. Carlos Tavares avait en effet déjà expliqué la marche quelque peu forcée des constructeurs européens face aux normes environnementales très dures de l'Europe. Et après l'abandon progressif du diesel, la tâche devrait être encore plus complexe, notamment vis à vis du CO2 (en hausse, à cause des ventes plus importantes de moteurs essence).

En tout cas, cette affirmation est une manière, pour Carlos Tavares, de dire : "vous avez voulu nous imposer la voiture électrique, directement ou indirectement. Maintenant, il faut assumer et nous donner la possibilité de les recharger".

Mots clés :

Commentaires (112)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La demande de Tavares me semble plutot logique mais le probleme des bornes n'en est pas un, car tout le monde pourra recharger sa voiture de chez lui et j'imagine à court terme par des applications qui donnera l'accès à des utilisateurs d'aller se charger chez un autre utilisateur de l'application qui lui aura laissé sa propriété ouverte pour aller faire le plein d'elec.

Pour moi le vrai probleme ce n'est donc pas la recharge mais la fourniture d'électricité. Qui pourra produire ce surplus causée par le marché de l'automobile électrique? Deja que les centrales nucléaires sont au max de leur capa, qu'elles sont très âgées et qu'le personne ne veut de nouvelles constructions, il reste le renouvelable qui a le défaut d'etre lié au climat ou à sa luminosité.

Puis le co2 va exploser comme le dit si bien Tavares alors que le but du protocole de Paris était sa réduction pour limiter les conséquences climatiques.

Ok le renouvable est anti co2 mais il sortira de terre plus de centrales à gaz et à méthane que de barrages hydroélectriques, d'éoliennes et de centrales marémotrices et géothermiques.

Par

Mais bien sûr on va payer les infrastructure avec nos imots et nos taxes....il faut arrêter avec ces conneries de subventions .....les constructeurs gagnent assez d'argent, voir leurs bénéfices, ils n'ont qu'a se mettre ensemble et se le financer leur réseau. ....comme Tesla. Subventions tuent le business ils devraient le savoir car après ils ne réfléchiront plus , ILS ne feront que du lobby et de la politique à Bruxelles !

Par

Les centrales nucleaires sont a la limite en hiver pendant les grands froids, sinon on a de la surcapacité.

Si on arretait le chauffage électrique et qu'on isolait mieux les maisons on serait débarassé de ce probleme.

Comme vous dites les VE sont censés etre chargés principalement chez l'habitant, mais quid de ceux vivant en immeuble ? La ou Tavares a raison, c'est qu'il faut que les autorités publiques s'engagent à faire installer des bornes dans les parkings privés, dans les rues (une startup berlinoise transforme les lampadaires en bornes par exemple), etc...

La ou je suis surpris, c'est que je ne comprends pas pourquoi Total, Shell and co n'ont pas deja commencé à installer des bornes dans leurs stations autoroutieres. Quand on voit celles installés actuellement, il faut une carte de membre specifique etc...

Par

En réponse à n1cool

La demande de Tavares me semble plutot logique mais le probleme des bornes n'en est pas un, car tout le monde pourra recharger sa voiture de chez lui et j'imagine à court terme par des applications qui donnera l'accès à des utilisateurs d'aller se charger chez un autre utilisateur de l'application qui lui aura laissé sa propriété ouverte pour aller faire le plein d'elec.

Pour moi le vrai probleme ce n'est donc pas la recharge mais la fourniture d'électricité. Qui pourra produire ce surplus causée par le marché de l'automobile électrique? Deja que les centrales nucléaires sont au max de leur capa, qu'elles sont très âgées et qu'le personne ne veut de nouvelles constructions, il reste le renouvelable qui a le défaut d'etre lié au climat ou à sa luminosité.

Puis le co2 va exploser comme le dit si bien Tavares alors que le but du protocole de Paris était sa réduction pour limiter les conséquences climatiques.

Ok le renouvable est anti co2 mais il sortira de terre plus de centrales à gaz et à méthane que de barrages hydroélectriques, d'éoliennes et de centrales marémotrices et géothermiques.

Non, non, le vrai problème c'est la dispo des bornes, et surtout la standardisation des bornes de haute puissance. La fourniture de cette énergie n'est pas si conséquente que ça par rapport au parc existant en Europe. Il faut voir ce que consomme à elle seule une usine d'aluminium et là tu relativiseras de suite l'impact de qq centaines de véhicules qui rechargent.

Par

En réponse à n1cool

La demande de Tavares me semble plutot logique mais le probleme des bornes n'en est pas un, car tout le monde pourra recharger sa voiture de chez lui et j'imagine à court terme par des applications qui donnera l'accès à des utilisateurs d'aller se charger chez un autre utilisateur de l'application qui lui aura laissé sa propriété ouverte pour aller faire le plein d'elec.

Pour moi le vrai probleme ce n'est donc pas la recharge mais la fourniture d'électricité. Qui pourra produire ce surplus causée par le marché de l'automobile électrique? Deja que les centrales nucléaires sont au max de leur capa, qu'elles sont très âgées et qu'le personne ne veut de nouvelles constructions, il reste le renouvelable qui a le défaut d'etre lié au climat ou à sa luminosité.

Puis le co2 va exploser comme le dit si bien Tavares alors que le but du protocole de Paris était sa réduction pour limiter les conséquences climatiques.

Ok le renouvable est anti co2 mais il sortira de terre plus de centrales à gaz et à méthane que de barrages hydroélectriques, d'éoliennes et de centrales marémotrices et géothermiques.

Je ne saisis pas très bien le sens de votre réponse: Vous affirmez d'abord que la recharge ne sera pas un pb, puis vous expliquez qu'on ne fournira pas assez de courant pour recharger ?

Sinon pour infos, une zoe c'est 7000 w/h pendant 7 heures pour la recharger, j’espère que votre compteur maison est suffisamment dimensionné, parce chez moi avec avec un compteur 45 A en 220 V, ça fait chaud si je veux mettre le lave vaisselle et la machine à laver pendant que je recharge la voiture....Je ne parle pas du reste, éclairage, informatiques, petit electro ménager, cumulus etc qui ne comptent pas pour rien dans un foyer de 4 personnes....

Peugeot veut refaire avec l’électrique le coup qu'ils ont fait déjà fait avec le diesel pour contrer les autos japonaises.

sauf qu'aujourd'hui c'est le vain espoir de contrer les hybrides asiatiques. Les consommateurs risquent fort d’être une fois de plus les dindons de la farce si Peugeot arrive à influencer le gvt !!!!

Par

En réponse à GlobalGuillaume

Les centrales nucleaires sont a la limite en hiver pendant les grands froids, sinon on a de la surcapacité.

Si on arretait le chauffage électrique et qu'on isolait mieux les maisons on serait débarassé de ce probleme.

Comme vous dites les VE sont censés etre chargés principalement chez l'habitant, mais quid de ceux vivant en immeuble ? La ou Tavares a raison, c'est qu'il faut que les autorités publiques s'engagent à faire installer des bornes dans les parkings privés, dans les rues (une startup berlinoise transforme les lampadaires en bornes par exemple), etc...

La ou je suis surpris, c'est que je ne comprends pas pourquoi Total, Shell and co n'ont pas deja commencé à installer des bornes dans leurs stations autoroutieres. Quand on voit celles installés actuellement, il faut une carte de membre specifique etc...

ok, je vous envoie la facture d'isolation ( 30 000 euros) amortissable en 50 ans ....:buzz:

Par

...oh Carlos....pousse pas le bouchon trop loin avec tes exigences....n'oublie pas que c'est l'Etat qu'à sauvé ta boite y'a pas si longtemps...

l'Etat ausi que te permettra de sabrer dans les effectifs en douceur sans que ça ne pèse sur tes bilans...

Et pour quoi ne pas prendre un engagement tout simple au passage, montrant ici la pleine implication de PSA vers l'électrique :

Que les 6 ou 10 000 € versés par ce même état soient réinvestis dans des bornes de recharge, à hauteur du montant du bien public reçu...

Chiche ?

Par

La voiture tout électrique est une impasse. Ça ne peut marcher que tant que cela reste marginal. Ça ne peut pas marcher si on veut obliger tout le monde à passer à l’électrique...

Les constructeurs européens défendent leurs parts de marché en jouant la carte du tout électrique, vu qu'ils sont complètement dépassés technologiquement par les asiatiques sur le terrain des hybrides pourtant viables et sans pb d'autonomie ni de recharges.

Par

En réponse à n1cool

La demande de Tavares me semble plutot logique mais le probleme des bornes n'en est pas un, car tout le monde pourra recharger sa voiture de chez lui et j'imagine à court terme par des applications qui donnera l'accès à des utilisateurs d'aller se charger chez un autre utilisateur de l'application qui lui aura laissé sa propriété ouverte pour aller faire le plein d'elec.

Pour moi le vrai probleme ce n'est donc pas la recharge mais la fourniture d'électricité. Qui pourra produire ce surplus causée par le marché de l'automobile électrique? Deja que les centrales nucléaires sont au max de leur capa, qu'elles sont très âgées et qu'le personne ne veut de nouvelles constructions, il reste le renouvelable qui a le défaut d'etre lié au climat ou à sa luminosité.

Puis le co2 va exploser comme le dit si bien Tavares alors que le but du protocole de Paris était sa réduction pour limiter les conséquences climatiques.

Ok le renouvable est anti co2 mais il sortira de terre plus de centrales à gaz et à méthane que de barrages hydroélectriques, d'éoliennes et de centrales marémotrices et géothermiques.

Lol tu laisserais quelqu'un charger sa voiture chez toi, sachant que ta borne domestique fera grand max 7 kilowatts?

Parce que si c'est le dernier I-Pace, et qu'il est vide, c'est 13 heures de charge pour faire le plein.

Par

En réponse à roc et gravillon

...oh Carlos....pousse pas le bouchon trop loin avec tes exigences....n'oublie pas que c'est l'Etat qu'à sauvé ta boite y'a pas si longtemps...

l'Etat ausi que te permettra de sabrer dans les effectifs en douceur sans que ça ne pèse sur tes bilans...

Et pour quoi ne pas prendre un engagement tout simple au passage, montrant ici la pleine implication de PSA vers l'électrique :

Que les 6 ou 10 000 € versés par ce même état soient réinvestis dans des bornes de recharge, à hauteur du montant du bien public reçu...

Chiche ?

Carlos Tavares parle en tant que président de l'ACEA et non pas en tant que PDG de PSA. Par conséquent, il excerce légitimement son activité de lobbying auprès des institution européenes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire