Publi info
 

Le péage routier selon la distance parcourue et les émissions de CO2 arrive

Dans Pratique / Vos droits

L’histoire est en marche et il vaut mieux savoir dès maintenant ce qui nous attend demain. Le rouleau compresseur écologique continue inexorablement à avancer dans une Europe qui s’est mis en tête de faire table rase de toute une culture et un usage automobile individuel. À la pompe, on paye des taxes qui nous mettent le compte dans le rouge pour une planète plus verte mais voici de quoi avoir une peur bleue : un péage routier dont le montant varierait en fonction de la distance parcourue et des émissions de CO2.

Le péage routier selon la distance parcourue et les émissions de CO2 arrive

Ce n’est plus une idée à creuser mais bel et bien un projet qui a été voté par les députés européens. Dès 2021 pour les camions puis en 2026 pour Monsieur Tout-le-Monde, il y aura une redevance routière à régler fondée sur la distance parcourue et sur le niveau d'émissions de dioxyde de carbone des véhicules. Les députés européens rassemblés en Commission des Transports l’ont ainsi décidé. Si la proposition devait être approuvée par le Conseil européen et les États membres la proposition aurait force de loi. Les véhicules utilitaires lourds dès 2021, puis en 2026 les véhicules de tourisme et les deux-roues seraient concernés.

Comme alibi à leur initiative, les députés européens ont inclus dans leur proposition de loi des dispositions visant à garantir l'affectation de ces nouvelles redevances au financement de travaux d'amélioration des routes du réseau secondaire. Une manière très pragmatique de pallier le manque de moyens des autorités publiques. Il reste à déterminer un montant minimal de prélèvement à l'échelon communautaire, que les États membres seraient libres d'augmenter en fonction de leurs enjeux régionaux. Car si les transports routiers sont responsables de 27 % environ des émissions de gaz à effet de serre de l'Union européenne, certaines régions sont plus concernées que d'autres.

Karima Delli, Présidente de la Commission Transports du Parlement européen s'est déclarée satisfaite du vote : "ce texte prend en compte l'impact environnemental du secteur routier (poids lourds, voitures et motos) qui a trop longtemps été privilégié au détriment du rail ou d'autres modes de transport plus durables. Nous appelons à présent le Conseil et la Commission à trouver rapidement un accord respectant la position du Parlement européen pour que cette nouvelle mesure soit appliquée dans les plus brefs délais. Les pays qui, comme la France, sont notoirement à la traîne sur la fiscalité écologique doivent saisir cette opportunité pour rattraper leur retard."

 

Mots clés :

Commentaires (119)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

2 points :

Je doute fortement que cette loi aura l’aval de tous les états membres. Les pays d’Europe de l’Est ne sont pas du tout favorables à ce genre de péages par km.

Si quand bien même la loi puisse passer la validation. Les technocrates européens doivent savoir que les entreprises productrices de biens de consommation (et aussi sociétés de transport) reporteront la hausse / augmenteront le prix des marchandises et cela touchera le pouvoir d’achat des consommateurs...

Par

Pour preuve que le diesel a de beaux jours devant lui...

Par

Cela existe déjà depuis longtemps ! Ce sont les taxes sur le carburant : plus vous roulez et plus vous consommez, plus vous payez .... tout ça pour ça .... !!!!

Par

Ok, on supprime tous les malus, toutes les taxes sur les carburants, on se base sur autre chose que cette idiotie de gr de CO² ... et on instaure cette taxe.

Par

Pendant qu'ils y sont,et si on taxait les couples qui auraient plus de 3 enfants par exemple??? Et tous ces pays à la délirante croissance démographique? Bah oui , l'être humain pollue , alors plus il y en aura plus ça sera compliqué pour la planète de répondre à tous les besoins.

Mais bon , ces bac+30 doivent savoir comment sauver la planète

Par

"Les pays qui, comme la France, sont notoirement à la traîne sur la fiscalité écologique doivent saisir cette opportunité pour rattraper leur retard." Elle est bien bonne celle-la !! Et le malus écologique c'est quoi ? Toujours en train de se baser sur ces émissions de CO2.

Il faudrait axer davantage ces taxes sur les oxydes d'azote s'ils veulent cibler les PL.

Une taxe globale écologique ok mais comme dit Enosry, on vire tous les malus instaurés chez nous. Ce n'est pas prêt d'arriver avec tous les glandus au service des lobbys et non des citoyens.

Par

" À la pompe, on paye des taxes qui nous mettent le compte dans le rouge pour une planète plus verte mais voici de quoi avoir une peur bleue"

Quel style, quelle éloquence, quelle emphase!

Dédé, par pitié, écrivez des articles débarrassés de toutes ces formules alambiquées qui tournent au grotesque.

Par

En réponse à Enosry

Ok, on supprime tous les malus, toutes les taxes sur les carburants, on se base sur autre chose que cette idiotie de gr de CO² ... et on instaure cette taxe.

Ne croyez pas cela...! Cela s'ajoutera à tout ce qui existe déjà...!! Plus des augmentations de ce qui existe déjà... Plus, probablement, des choses nouvelles supplémentaires selon les régions et les différents pays... Les "règles" européennes s'ajouteront aux "règles" nationales de chaque pays... Bref, de nouveaux "prétextes" à légitimer des prélèvements supplémentaires...

Je n'ose imaginer notre futur...proche...! Notamment sur un plan financier...

Par

En réponse à lucky69

Pour preuve que le diesel a de beaux jours devant lui...

Quelle preuve...??? Il n'y a absolument rien qui indique une "réhabilitation" du diesel...!!!

Par

Portique écotaxe bis le retour !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire