Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les ambulants du confinement – Deux ambulanciers franciliens : "on n'est pas du tout à l'abri"

Dans Economie / Politique / Social

Les ambulants du confinement – Deux ambulanciers franciliens : "on n'est pas du tout à l'abri"

Laurène et Coulibaly, ambulanciers dans des sociétés différentes, nous racontent leur travail à la sortie de l'hôpital Cochin, à Paris. L'un comme l'autre confirment que leur activité se concentre aujourd'hui au transport de malades Covid. En cette période exceptionnelle, Caradisiac va à la rencontre des personnes qui circulent encore. En auto bien sûr, mais aussi à vélo, en métro, en bus, en camion… entre autres ! Que font-ils ? Comment vivent-ils cette crise ? Les ambulants du confinement, c'est une galerie de portraits en vidéo à suivre sur Caradisiac.

"Y a pas de masque, y a pas de gants (...). On manque de tout !" De fait, les ambulanciers rencontrés à la sortie de l'hôpital Cochin ne disposaient pas du matériel théoriquement nécessaire, en particulier de masques de type FFP2 "non périmés", pour s'occuper de malades atteints par le Coronavirus.

"D'ici à fin avril, nous aurons la capacité de produire environ 15 millions de masques par semaine", en France, contre 6 à 8 millions actuellement, a pronostiqué Emmanuel Macron, le 31 mars, lors de sa visite d'une usine de masques FFP2 dans le Maine-et-Loire. Sauf que le besoin est évalué à 40 millions de masques chaque semaine rien que pour équiper le personnel soignant. C'est dire si la pénurie est loin de s'arranger.

Malgré les commandes passées à la Chine, le matériel continue de manquer. Et dans ce contexte, les ambulanciers ne seraient pas les mieux lotis. Le besoin en outre ne cesse de croître puisque l'avis semble désormais partagé que l'usage du masque doit être généralisé au grand public.

"En situation de pénurie de masques et alors que la priorité d'attribution des masques FFP2 et des masques chirurgicaux acquis par l'État doit aller aux structures de santé (établissements de santé, établissements médico-sociaux, professionnels de santé du secteur libéral) et aux professionnels les plus exposés, l'Académie nationale de Médecine recommande que le port d'un masque 'grand public', aussi dit 'alternatif', soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement", écrit par exemple l'institution dans un communiqué.

Pour l'heure, le masque, y compris "alternatif", n'est pas obligatoire. Mais il pourrait donc bientôt l'être, de même que l'est l'attestation de déplacement dérogatoire (et les éventuels justificatifs afférents). Attestation qui peut être désormais numérique, comme c'est expliqué sur le site du ministère de l'Intérieur.

Nos précédents portraits Les ambulants du confinement

Un immunologiste à vélo : "Les transports en commun, c’est pas une bonne idée"

Pour aller plus loin

Coronavirus : des automobilistes ont-ils tenté de sortir de Paris pour partir en vacances ?

Coronavirus - Peut-on être plusieurs en voiture ? Quels sont les déplacements autorisés ?

Confinement non respecté : attention à la suspension du permis de conduire

Coronavirus : rentrer/sortir de Paris, comment ça se passe ? (Reportage vidéo)

Coronavirus : qui prend encore la route ? Reportage (vidéo) sur l'aire de Nemours

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (5)

Lire les commentaires

Par

Les français et le confinement ça fait deux... :colere:

Par

Sur la base de ce que le grand inquisiteur (google) a vu, les français respectent plutôt bien ce confinement.

https://www.google.com/covid19/mobility/

https://www.gstatic.com/covid19/mobility/2020-03-29_FR_Mobility_Report_en.pdf

Il faut prendre en compte que le confinement n'est pas appliqué a toute la population.

Tout le reste n'est que fantasmes et propos du bar de l'autodrome.

Par

Décidemment Madame Stéphanie Fontaine adore prendre l'air en période de confinement.

Aujourd'hui vous allez donc voir et interviewer des gens qui travaillent en blouse blanche en barbotant dans le covid19 , tout en ne portant pas de masque vous même, pour nous écrire 3 lignes qui nous disent que ces gens sont en danger car ils n'ont pas de masque ?

On croyait rêver avec votre escapade autoroutière, là, on en est certains.

Par

...et avec un récolteur de postillons, pardon un micro, sans capote, sans porter de gants et en vous grattant le nez à 1:31.

Z'êtes une warrior Madame Fontaine.

Par

En réponse à vespino1

...et avec un récolteur de postillons, pardon un micro, sans capote, sans porter de gants et en vous grattant le nez à 1:31.

Z'êtes une warrior Madame Fontaine.

Tous les mecs de Caradisiac restent planqués chez eux.