Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Coronavirus : qui prend encore la route ? Reportage (vidéo) sur l'aire de Nemours

Dans Economie / Politique / Social

Stéphanie Fontaine

Coronavirus : qui prend encore la route ? Reportage (vidéo) sur l'aire de Nemours

Mais qui circule encore aujourd'hui en pleine situation de confinement ? Lundi, Caradisiac a pris la route pour aller à la rencontre de ces conducteurs. Des professionnels pour l'essentiel, dont beaucoup de routiers. Peu disposaient de protections pour travailler.

Juste avant le durcissement du confinement annoncé par le Premier ministre Édouard Philippe lundi 23 mars, Caradisiac est allé à la rencontre de ces conducteurs qui continuent de circuler. Sur l'autoroute A6, nous avons fait plusieurs haltes sur les aires autoroutières, comme celle de Nemours (Seine-et-Marne).

Coronavirus : qui prend encore la route ? Reportage (vidéo) sur l'aire de Nemours

Coronavirus : qui prend encore la route ? Reportage (vidéo) sur l'aire de Nemours

 

Sans surprise, ce sont surtout des travailleurs, que l'on croise sur ces sites. Seul un couple rentrait tout juste du Sénégal, via un avion de rapatriement d'Air France qui avait atterri le matin même. Sinon, nous n'avons rencontré que des professionnels, des routiers pour l'essentiel.

Dans ce contexte exceptionnel, ceux-ci nous ont décrit une activité à la fois facilitée par des conditions de circulation optimale et pénalisée avec certains services fermés sur leurs trajets. Plusieurs se sont ainsi plaints "de ne plus avoir accès aux douches", ce qui est évidemment grandement pénalisant pour eux, quand ils font des tournées de plusieurs jours, loin de leur domicile.

Des aires fermées au début du confinement, des services partiels

Au tout début du confinement, le 17 mars, de nombreuses aires d'autoroutes se sont même retrouvées "complètement fermées", nous ont-ils précisé. Ils n'avaient alors plus accès à rien, ni aux boutiques pour s'acheter à manger ou prendre un café, ni aux toilettes. Il n'y avait guère que l'accès aux pompes à carburant, possible grâce à une carte de crédit, qui n'a pas été perturbé.

Tous nous ont parlé de collègues qui avaient décidé de ne plus travailler, soit en faisant valoir leur droit de retrait, soit parce qu'ils étaient contraints de garder leurs enfants. Beaucoup nous ont aussi parlé d'une activité aménagée ou en tout cas en baisse. Le plus souvent, leurs moyens de protection restent très rudimentaires et finalement peu utilisés.

À noter toute de même que nous avons été surpris de constater que sur certaines aires, il est toujours possible de prendre un café à plusieurs, accoudés à une table haute. Il n'est certes pas possible de s'asseoir, mais bien de se regrouper… Force est de constater aussi que les boutiques de ces aires sont de fait très peu fréquentées en ce moment. Le personnel aperçu n'utilisait alors aucune protection.

Attention, les mesures de confinement viennent de se durcir. Les sanctions encourues en cas de non-respect et notamment de récidive, comme le montant des amendes, ont par exemple augmenté.

Pour connaître les grandes règles en vigueur, c'est par ici :

Coronavirus : rentrer/sortir de Paris, comment ça se passe ? (reportage vidéo)

Confinement non respecté : attention à la suspension du permis de conduire

Coronavirus - Peut-on être plusieurs en voiture ? Quels sont les déplacements autorisés ?

Après le Coronavirus, comment nous déplacer ?

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire