Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les émissions déclarées par les constructeurs seraient minimisées de 50 %

Attention, il ne s'agit pas d'un nouveau dieselgate, ou essencegate, mais des émissions polluantes qu'une auto envoie dans l'atmosphère tout au long de sa vie. Ces données, les constructeurs doivent les fournir à leurs investisseurs, de plus en plus soucieux en matière d'écologie. Car s'ils n'en disposent pas, ou si elles sont trop élevées, ils seront sanctionnés.

parmi les mauvais élèves, Transport & Environnement cite Stellantis et Toyota.
parmi les mauvais élèves, Transport & Environnement cite Stellantis et Toyota.

On ne le sait pas toujours, mais les investisseurs qui opèrent sur les marchés sont de plus en plus sourcilleux en matière de bilan carbone des entreprises dans lesquelles ils injectent des liquidités. Non par fibre écologique, mais parce qu’elles y sont de plus en plus contraintes. Et dans ce domaine, les boîtes doivent livrer dès l’an prochain et chaque année leurs données en matière de pollution. Mais quelques mois avant l’échéance, il y aurait quelques mauvais élèves dans l’automobile, comme le souligne Transports & Environnement. Selon cette ONG spécialisée qui opère à travers l’Europe, les émissions des constructeurs sont 50 % plus élevées que les chiffres officiels.

Mais attention, ces émissions ne concernent pas celles qui sont enregistrées à l’instant T de l’homologation selon la norme WLTP et que l’on retrouve dans les fiches techniques des autos. Ces données, encore appelées Scope 3, ratissent large, et prennent en compte les émissions polluantes tout au long de la vie d'une voiture.

Des Toyota qui ne rouleraient pas plus de 100 000 km

Et c’est dans ces domaines que nos marques autos se révèlent quelque peu joueuses. Ainsi Toyota, qui pourtant, profite d’une image de propreté plutôt bien établie, livre des émissions totales pour ses voitures qui s’arrêtent à 100 000 km. Le Japonais sous estimerait-il la fiabilité, plutôt légendaire, de ses propres produits ? De son côté, Stellantis a lui aussi trouvé une entourloupe pour échapper à un bilan carbone trop élevé : il ne déclare que ses voitures qui circulent à l’intérieur de l’Union européenne. Jeep ? Connait pas.

Mais les uns comme les autres sont plutôt réglos en ce qui concerne la chaîne de production : la fameuse pollution induite lors de la fabrication. Sauf que l’ONG insiste : en ce qui concerne les voitures thermiques, 98 % de la pollution est liée à l’usage. Et ce sont ces données-là qui sont très largement minimisées.

Dès l'an prochain, l'Union européenne va sortir le bâton des sanctions.
Dès l'an prochain, l'Union européenne va sortir le bâton des sanctions.

Il n’est évidemment pas trop tard. Les constructeurs ont jusqu’au 1er janvier prochain pour se refaire une santé écologique. Car en 2023, les organismes d’investissement financiers qui opèrent dans l’Union devront dévoiler les émissions Scope de leurs clients automobiles. Si elles sont excessives, ils seront sanctionnés. Mais que se passera-t-il pour ceux qui minimisent leurs émissions ? Mystère pour le moment.

Reste que Luca Bonacorsi, directeur finance durable de l’ONG a prévenu : « : « Les constructeurs automobiles produisent davantage de carbone que l'industrie pétrolière. Cela devrait constituer un signal d'alarme pour le secteur financier. Les gestionnaires d'actifs qui veulent éviter une bombe de carbone à retardement devront commencer à se débarrasser des constructeurs automobiles qui poursuivent la vente des voitures polluantes. ». Une menace à prendre à la légère ? Pas forcément. Morningstar, une importante et très sérieuse société financière américaine, estime qu'à l’avenir, la moitié des nouveaux produits financiers vendus seront choisis sur des critères environnementaux et sociaux. Il y a des cours de Bourse qui risquent de tanguer.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Forum Citroen

Commentaires ()

Déposer un commentaire