Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mercedes cite le dalaï lama et s'excuse auprès des Chinois

Mercedes cite le dalaï lama et s'excuse auprès des Chinois

La raison du plus fort n’est peut-être pas la meilleure disait la fable, mais notre époque aurait pourtant tendance à démontrer le contraire. Prenez le cas de la Chine, premier marché mondial de l’automobile. Lorsqu’elle tousse, c’est tout un univers œuvrant pour la voiture qui s’enrhume. C’est même plus que ça, et c’est toujours inquiétant. Démonstration avec Mercedes qui se perd en courbettes et excuses devant les caciques de l’empire du milieu, courroucés d’avoir vu sur un réseau social qui n'est même pas accessivble à son peuple pour cause de censure, une allusion au dalaï lama…

On rappellera que ce dernier, prix Nobel de la Paix réfugié en Inde demande une autonomie accrue pour la région chinoise du Tibet. Ce dont ne veut pas entendre parler les Chinois qui l’ont mis au ban de la Nation. Une situation géopolitique sensible qui a échappé aux stratèges commerciaux de Mercedes qui ne pensaient pas à mal en postant sur le réseau Instagram le cliché d'une berline en bord de mer avec cette citation : "regardez une situation sous tous les angles, vous deviendrez plus ouvert !". Une phrase explicitement attribuée au chef spirituel tibétain.   

Une référence qui a exaspéré Pekin. Au point de lire dans l’éditorial de l'édition internet du Quotidien du peuple, porte-voix du Parti communiste : "Mercedes-Benz, vous vous êtes fait un ennemi du peuple chinois !", le préliminaire à l’accusation portée contre le constructeur allemand de "tirer des profits dorés" en Chine, premier marché automobile mondial, tout en "humiliant" son peuple.

Une charge qui a eu le don de faire courber l’échine de Mercedes qui a retiré d'Instagram le message litigieux, avant de publier mardi ses excuses en mandarin sur la plateforme chinoise de microblogs Weibo : "nous sommes conscients d'avoir blessé les sentiments du peuple de ce pays", le constructeur se disant "profondément désolé" d'avoir "publié des informations extrêmement incorrectes" et assurant être déterminé à "approfondir sa connaissance de la culture chinoise".

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Mercedes

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire