Publi info
 

Mercedes investit 20 milliards d'euros pour les batteries

Dans Ecologie / Electrique / Véhicules électriques

Mercedes investit 20 milliards d'euros pour les batteries

Mercedes annonce avoir sécurisé un investissement de 20 milliards d'euros en batteries afin de fournir les usines qui assembleront les futurs modèles électriques de la gamme, dans les années à venir.

Concevoir des voitures électriques, c'est bien, mais pouvoir fournir les usines en batteries, c'est mieux. Et c'est un petit jeu qui était un peu inconnu jusque là des constructeurs traditionnels qui vont pourtant devoir assurer leur avenir avec un approvisionnement suffisant en batteries pour ces véhicules sans émission de CO2 à la roue.

Les producteurs de lithium ne devraient pas avoir trop de soucis à se faire pour les prochaines années avec la multiplication des annonces : après Volkswagen, c'est au tour de Mercedes d'annoncer avoir prévu 20 milliards d'euros de dépense juste pour s'assurer d'un approvisionnement suffisant en batteries pour la grosse centaine de modèles électrifiés à venir d'ici 2022.

Malheureusement pour les Allemands, les annonces consécutives de Volkswagen (près de 50 milliards d'euros) et de Mercedes (20 milliards d'euros) impliquent que la balance commerciale si favorable du pays devrait chuter dans les années à venir. En effet, il n'existe toujours pas de consortium européen de la batterie, une chose qui est pourtant vivement demandée par les pouvoirs publics des différents pays.

En attendant, donc, les constructeurs devront continuer à se fournir chez les spécialistes asiatiques du secteur qui ont une mainmise impressionnante sur le monde des batteries aujourd'hui.

Mots clés :

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le problème est bien là … devenir dépendant des asiatiques qui approvisionneront à prix d'or les entreprises automobiles européennes tout en se constituant une cagnotte leur permettant de nous bouffer dans les décennies à venir !

A quoi sert l'Europe si elle n'est pas capable de sauvegarder l'emploi sur son territoire et si elle fait des choix énergétiques qui l'empêchent d'être indépendante.

Par

En réponse à smartboy

Le problème est bien là … devenir dépendant des asiatiques qui approvisionneront à prix d'or les entreprises automobiles européennes tout en se constituant une cagnotte leur permettant de nous bouffer dans les décennies à venir !

A quoi sert l'Europe si elle n'est pas capable de sauvegarder l'emploi sur son territoire et si elle fait des choix énergétiques qui l'empêchent d'être indépendante.

L' UE ne sert à rien sinon à mettre les GJ dans la rue et flinguer l' économie des pays de la ZE qui affichent depuis dix ans la plus faible croissance du monde ..

Merci les euronouilles ..!!

Par

En réponse à smartboy

Le problème est bien là … devenir dépendant des asiatiques qui approvisionneront à prix d'or les entreprises automobiles européennes tout en se constituant une cagnotte leur permettant de nous bouffer dans les décennies à venir !

A quoi sert l'Europe si elle n'est pas capable de sauvegarder l'emploi sur son territoire et si elle fait des choix énergétiques qui l'empêchent d'être indépendante.

Regarde la balance commerciale de la France avec la Chine, tu comprendras que les batteries ne sont que la partie émergée de l'iceberg.

Par

Et pendant ce temps , chez FCA ...... :fresh:

https://www.challenges.fr/finance-et-marche/fca-va-investir-5-milliards-d-euros-en-italie-dans-de-nouveaux-modeles_629018

Par

Ce qui se passe dans la batterie c'est un peu ce qui se passe de manière opposée avec les avions.

Les compagnies asiatiques achètent pour des dizaines de milliards d'euros des Airbus ou des Boeing, les compagnies occidentales achetent pour des milliards d'euros ou de dollars des batteries asiatiques (chinoises, coréennes ou japonaises)

Par

Et la boîte numéro 1 mondiale avec l'Alliance, celle qui allait être pionnière et écraser le marché, elle a mis combien ?

Par

En réponse à smartboy

Le problème est bien là … devenir dépendant des asiatiques qui approvisionneront à prix d'or les entreprises automobiles européennes tout en se constituant une cagnotte leur permettant de nous bouffer dans les décennies à venir !

A quoi sert l'Europe si elle n'est pas capable de sauvegarder l'emploi sur son territoire et si elle fait des choix énergétiques qui l'empêchent d'être indépendante.

Pourquoi tu crois que je veux sortir de cette UE pourrie jusqu’à la moelle ?

L'UE est une mascarade dont le but caché est de détruire les nations d'Europe de l'Ouest, on le constate tous les jours

Moi j'en veux pas de ça

Par

En réponse à smartboy

Le problème est bien là … devenir dépendant des asiatiques qui approvisionneront à prix d'or les entreprises automobiles européennes tout en se constituant une cagnotte leur permettant de nous bouffer dans les décennies à venir !

A quoi sert l'Europe si elle n'est pas capable de sauvegarder l'emploi sur son territoire et si elle fait des choix énergétiques qui l'empêchent d'être indépendante.

Tu veux sauver quoi, toutes les grosses entreprises européennes ont délocalisé en Chine, ou presque. Quelques-unes privilégies les pays de l'est mais c'est une infime partie.

Avec tout ce qu'investi VAG et Daimler, je comprends pas qu'ils fassent pas une union entre tous les constructeurs Européens . Alors soit, vu les sommes investi ça laisserait la mains-mise aux Allemand, ce qui doit en déranger beaucoup, mais vu les milliards, il y a de quoi avoir une R&D qui écraserait tout en Europe.

C'est le paradoxe Européen. On parle d'EU, mais finalement c'est quand même chacun pour soi, ce qui est contradictoire avec l'intérêt de base de cet EU.

Par

En réponse à MotherKaiser

Pourquoi tu crois que je veux sortir de cette UE pourrie jusqu’à la moelle ?

L'UE est une mascarade dont le but caché est de détruire les nations d'Europe de l'Ouest, on le constate tous les jours

Moi j'en veux pas de ça

Encore un coup des Illuminatis.

Par

L'Europe c'est pour les consommateurs:

Pouvoir bénéficier des services gratuits du Centre Européen des Consommateurs (CEC) de son pays en cas de litige de consommation transfrontalier. Depuis 2005, à l’initiative de la Commission européenne et des Etats membres, il existe en effet un CEC dans chaque pays de l’UE, ainsi qu’en Islande et en Norvège, qui informe et aide les consommateurs qui ont une question sur leurs droits en Europe ou un litige avec un professionnel situé dans un autre pays européen.

• Pouvoir se rétracter dans un délai de 14 jours après une commande sur Internet dans un pays de l’UE.

• Pouvoir acheter dans un autre pays de l’UE sans discrimination fondée sur sa résidence ou sa nationalité.

• Bénéficier d’une garantie légale de minimum 2 ans en cas d’achat d’un bien défectueux dans un pays de l’UE.

• Avoir des droits (remboursement, indemnisation…) en cas d’incident lors d’un voyage en avion, en train, en bateau ou en bus.

• Communiquer (téléphone, SMS, Internet mobile) en Europe au même tarif que dans son pays d’abonnement (à partir du 15 juin 2017).

• Bénéficier de soins lors d’un séjour dans un pays de l’UE et être remboursé dans son pays d’affiliation grâce à sa carte européenne d’assurance maladie.

• Profiter de ses abonnements à des services en ligne (films, musique, jeux vidéo…) lors d’un voyage dans l’UE (à partir de 2018).

• Pouvoir engager une action en justice à l’encontre d’un professionnel européen de façon simplifiée grâce aux procédures judiciaires de règlement des petits litiges ou d’injonction de payer européenne.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire