Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

N'en déplaise, la voiture reste indispensable

Dans Pratique / Vos droits

N'en déplaise, la voiture reste indispensable

On lui réduit son champ d’action et dans ce qui lui reste d’espace on lui impose des restrictions de circulation. On veut la bannir des cités, on culpabilise son usage et elle est un sujet de fiscalisation permanent. Vu comme ça, les jours de la voiture sont comptés, d’autant plus que les politiques sont décidés à l’envoyer à la casse. Mais ce n’est que la partie immergée de l’iceberg. En profondeur, l’automobile reste indispensable. Pire, ce qui se passe actuellement va exacerber une fracture sociale.

L’époque a changé et les politiques mises en place par les villes n’y ont pas été pour rien. Les comportements dans le domaine de la mobilité ont indiscutablement commencé à évoluer dans la plupart des agglomérations françaises. Des changements qui ont marqué une rupture, avec une baisse du nombre de déplacements et de l’usage de la voiture.

Ainsi, pèle mêle, le nombre de véhicules comptabilisés en entrée de ville à Strasbourg a chuté de 36 % entre 1999 et 2016. À Paris, la circulation automobile a diminué de 43 % entre 1992 et 2015. Idem sur le territoire de Bordeaux métropole comptant 28 communes et 761 000 habitants où 64 % des trajets s’effectuaient en voiture en 1999, et 59 % dix ans plus tard.

La messe serait donc dite. Sauf que non. Il y a une autre réalité. Si la circulation automobile diminue dans les centres-villes, la périurbanisation galopante entraîne une augmentation des trajets automobiles. La circulation est en hausse dans le périurbain. Le constat est national. Dans les franges urbaines et les espaces ruraux, l’utilisation de la voiture continue de s’amplifier, tout comme les distances parcourues et le temps passé à se déplacer.

Les habitants des agglomérations de 20 000 à 100 000 habitants déclarent avoir augmenté l’usage de leur véhicule de 14 % ces dernières années. Une progression qui atteint 18 % en zone rurales émergentes. Et ce rebond s’observe aussi dans de nombreuses villes européennes, en particulier allemandes.

Et pour cause : : la croissance urbaine – les emplois, l’activité économique – continue à s’effectuer en périurbain et autour de l’automobile. Dans beaucoup de villes moyennes, les administrations et les services publics ont été délocalisés en périphérie.

Étudiant de près cette question, Vincent Kaufmann, directeur du laboratoire de sociologie urbaine à l’École polytechnique fédérale de Lausanne apporte aussi un éclairage social inquiétant sur ce qui se met en place : « on a beaucoup dit que l’image de la voiture s’est ternie, c’est sans doute vrai dans certains milieux aisés », observe-t-il. « Mais elle demeure un marqueur social important pour beaucoup de gens. » À méditer…

Mots clés :

Commentaires (130)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Heuuu... The Last of Us ?

Pourquoi pas XD mais bon Anne Hidalgo a pas encore mis en place sont plan de destruction des grandes villes pour y faire vivre une nouvelle nature !!

(Oui Oui c'est un Spin Off !!!):biggrin:

Par

belle image de the last of us!!!

Par

C'est surtout que si la voiture disparaissait, les sites et blogs auto seraient bien ennuyés !!

Sans parler de tous ces membres qui n'auraient plus de raison de vivre ! :biggrin:

Par

" À Paris, la circulation automobile a diminué de 43 % entre 1992 et 2015. "

Que les éternels râleurs du site viennent nous expliquer après avoir lu ça pourquoi l'équipe en place se sentirait illégitime à réduire la place réservé aux bagnoles au profit d'autres modes de déplacements ?

Une idée ? un argument ?

Par

En réponse à roc et gravillon

" À Paris, la circulation automobile a diminué de 43 % entre 1992 et 2015. "

Que les éternels râleurs du site viennent nous expliquer après avoir lu ça pourquoi l'équipe en place se sentirait illégitime à réduire la place réservé aux bagnoles au profit d'autres modes de déplacements ?

Une idée ? un argument ?

C'est une très bonne chose que les parisiens limitent l'usage de l'automobile sur leur territoire et ça les regardent. Toutefois je crois que le parisien va acheter son pain à la boulangerie à pied ou en vélo, qu'il utilise les transports en communs pour aller à la Défense pour travailler, qu'il prend le bus (hybride) pour aller acheter son poisson, qu'il commande son nouvel appareil photo sur amazon. Il a aussi baissé sa consommation énergitique en habitant un beau logement BBC.

Malheureusement la grosse majorité de ces biens de consommation sont produit ou pensé par des gens qui utilisent des engins à moteur : tracteur, bateau, grues et aussi voiture pour aller de sa maison en banlieue à son usine/bureau d'étude/entrepot en banlieue également.

Par

Mais qui a dit que la voiture était inutile ?

Quand les grandes métropoles réduisent la part de l'automobile et/ou les plus polluantes dans les villes, ce n'est en aucun car pour la réduire ailleurs.

Il faudrait arrêter de faire les martyrs, un peu.

Par

" Les habitants des agglomérations de 20 000 à 100 000 habitants déclarent avoir augmenté l’usage de leur véhicule de 14 % ces dernières années. Une progression qui atteint 18 % en zone rurales émergentes. "

Heureux d'apprendre qu'il existerait ainsi encore des zones rurales émergentes et pas désertifiante.

Ah le joli modèle de la France nouvelle que voilà....avec pour la première partie du commentaire repris, toutes ces villes moyennes avec un hypercentre en voie de déliquescence, ces magnifiques zones pavillonnaires en périphérie comme je les aimes tant.... ces zones commerciales si gracieuses....nécessitant bien évidement des bagnoles pour s'y rendre...

Et il faudrait que Paris ressemble à ça ???

Là où l'on trouve encore tant de commerces à visage humain, des supérettes où tu n'erres pas comme une âme en peine quand t'as oublié le tapioca et que t'es au rayon tomates belges...

Bref, des points de vente qui de par leur proximité te permettent de faire tes courses au quotidien, sans accumulation inutile et donc gâchis.

Des courses à pinces ou à vélo quoi.... et c'est ça qu'il convient de favoriser.... alors gardez donc vos bagnoles pour vos si gracieux lotissements et le L'Clerc bondé du samedi.

Par

tant qu'il y aura du pétrole , l'homme utilisera le pétrole .

Soit une loi mondial est prise et oblige tous véhicule de tourisme (dans le monde entier ) à avoir une consommation de maximum 3litres / 100 kms parcouru ( par exemple ) .

de toutes manière , tant qu'il y aura du pétrole , l'homme utilisera le pétrole ( jusqu'à la dernière goutte ) .

ce n'est pas le fait de l'utiliser qui pose problème , c'est le fait de ne pas chercher de solution pour le remplacer quand la pénurie mondial arrivera , même pour produire une voiture électrique il faut du pétrole , également pour produire des pneus , même la plupart des vêtements , le plastique autour du gps ....

A un moment donner il faudra bien que les sociétés pétrolière fassent l'effort de dire malgré les grands actionnaires qu'il reste peu de pétrole , et il faudra aussi l'utiliser pour le transport de marchandise ! ( et pas pour se balader en voiture de tourisme ) .

plutôt que de cassé la tête au ingénieurs et motoriste avec "20 filtre à particules " et 10 catalyseurs " (image ) il faut chercher une solution durable pour remplacer le pétrole .

mais dans tous les cas l'air n'as pas de frontière , le pétrole est une solution facile et fiable qui rapporte énormement d'argent donc l'homme va l'utiliser jusqu'à la dernière goutte .

les écolo peuvent vivre à 25 dans une maison en bois sans chauffage et manger du becel , sa ne va pas empecher les usa et la chine etc ... de pollué à fond !

le gars qui à sont filtre à particules qui clac et sa lui coûte 2000€ main d'oeuvre comprise ne va pas contribuer à rendre l'air meilleur !

encore un autre point

j'ai une voiture avec deux catalyseurs et un filtre à particules elle émet 109gr je roule 50.000km /an

j'ai une voiture sans catalyseurs et sans filtre à particule elle émet 150gr et je roule 10.000km/an

pendant ce temps là les cinq plus gros paquebots du monde à eux seul pollue plus que tous le parc auto français et ce 24/24h ! et la chine et les usa continue de pollué . en même temps le traffic aérien est multiplié par 15 ans 20 ans.

franchement des tests en labo prouvent qu'une souris qui respire les gaz d'échappement d'un vieux moteur sans filtre à particule et d'un moteur moderne avec filtre à particule = souris les plus vite malade sont celles qui respire les micro particule du moteur moderne !

c'est un débat sans fin que je ne veux pas lancé !

mais voir un gars en france emmerder par sont filtre à particule à 2000€ de sa 1300 diesel et un américain en v8 5.4L qui envoi la purée , est une preuve qu'on nous prend pour des cons et que la loi doit être mondial !

deux points crucial par contre

1) responsabiliser les gens ( la voiture ce n'est pas pour se rendre à 2kms chercher de la poudre à lessiver)

2) chercher dès maintenant une alternative au pétrole , pour se déplacer , produire etc...

Par

Faut ce faire une raison , une page se tourne et rien n'est éternel.

Contrairement à ce que disent certains la fin du pétrole arrivera et il en restera sous nos pieds, car il sera de plus en plus cher a exploiter les investissements diminueront .

L'homme étant un animal il ceuille les fruits les plus faciles a atteindre , puis les plus eloignés et economiquement les plus difficiles et couteux.

Il restera pour d'autres applications en dehors de l'automobile et le chauffage ds le tertiaire .

L' auto ne disparaitra pas , l'article est racoleur , c juste qu'elle sera differente , autonome et electrique .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire