Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Nouvelle affaire d'escroquerie à l'épave roulante en région parisienne

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Nouvelle affaire d'escroquerie à l'épave roulante en région parisienne

Des experts véreux qui remettent en circulation des véhicules accidentés sans en avoir vérifié les réparations, ce n’est pas un fait nouveau mais c’est aussi une situation qui se fait de moins en moins rare. La preuve avec cette nouvelle affaire qui touche encore une région parisienne qui envoie sur les routes de France des tombeaux roulants qu’il faut ensuite retrouver pour les mettre hors circulation. Au grand dam des victimes qui ont du mal à se consoler d’avoir échappé à un pire drame que celui d'un préjudice économique.

On appelle ces faits des escroqueries à l’épave roulante. Et ils ne sont possibles qu’avec la complicité d’un expert automobile. La première fois que ce type de délit a crevé l’écran, c’était en 2015. Le ministère de l'Intérieur avait alors rappelé 5 000 véhicules remis frauduleusement en circulation par trois experts du Val d'Oise, actuellement mis en examen. Au total, 1 100 étaient des épaves roulantes "dangereuses" et 1 600 avaient été déclarées interdites de rouler, faute de réponse des propriétaires.

Puis il y a eu 2016, année où un expert de la région parisienne a été condamné pour homicide involontaire à quatre ans de prison, dont deux fermes. La Clio qu'il avait remise en circulation à la va-vite avait causé la mort d'un jeune homme de 22 ans en Essonne. Nous voici en 2017. Et revoilà un nouveau dérapage d’expert.

Cette fois, c’est un expert automobile du Val de Marne qui est sur la sellette. Il est soupçonné d’avoir remis en circulation plus de 1 000 véhicules accidentés sans en avoir vérifié les réparations. Selon l'enquête, en trois ans l'expert a remis en circulation 1 024 voitures gravement accidentées sans se déplacer chez les garagistes chargés des réparations, souvent faites avec des pièces d'occasion ou volées. 600 de ces véhicules ont été remis en circulation ces six derniers mois.

Un procédé qui signifie aussi la complicité de garagistes. 26 d’entre eux sont d’ailleurs présumés complices. Tous installés en Essonne. Ce sont les gendarmes d’Évry qui ont mené l’enquête. En Essonne, seul département où une procédure est en cours, 102 voitures sur les 247 recensées par les enquêteurs. Ces épaves roulantes ont été retirées de la circulation après expertise. Parmi les anomalies constatées : Airbag absent ou non-conforme, trains roulants mal réglés rendant la tenue de route aléatoire, ou encore soudures incorrectes sur des éléments de sécurité. En avril, les propriétaires de ces véhicules avaient reçu un courrier de la délégation interministérielle à la Sécurité routière, leur priant de les faire expertiser d'urgence.

L'homme interpellé, un professionnel de 37 ans qui a déjà écopé d'une interdiction administrative d'exercer dans cette affaire, doit être jugé en février devant le tribunal correctionnel d'Évry. Poursuivi pour faux, usage de faux, mise en danger de la vie d'autrui, association de malfaiteurs, escroquerie en bande organisée et blanchiment, il encourt jusqu'à 10 ans de prison et un million d'euros d'amende.

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il y a tant à gagner avec le trafic des pièces détachées et la demande est immense.

Le marché des pièces automobiles volées est équivalent à celui du du trafic de drogue dans notre pays, les peines judiciaires sont moitié moins lourdes que pour le trafic de drogue.

Pourquoi s'en priver ?

Par

"un expert de la région parisienne a été condamné pour homicide involontaire à quatre ans de prison, dont deux fermes" c'est peu pour un gars censé connaître les effets des pièces défectueuses installées.

Par

En réponse à 1919

"un expert de la région parisienne a été condamné pour homicide involontaire à quatre ans de prison, dont deux fermes" c'est peu pour un gars censé connaître les effets des pièces défectueuses installées.

il s'en fout, il ne roule pas avec la voiture que le garagiste a vendu avec sa bénédiction.

Penses tu une seule seconde qu'il laisse sa femme rouler dans les voitures qu'il autorise ? Tant que ce sont les autres, tout va bien.

Par

est ce qu'il existe une sorte de registre consultable en ligne pour vérifier si une voiture a été accidentée à un moment de sa vie ?

Par

En réponse à 1919

"un expert de la région parisienne a été condamné pour homicide involontaire à quatre ans de prison, dont deux fermes" c'est peu pour un gars censé connaître les effets des pièces défectueuses installées.

Pourquoi c'est considéré comme "involontaire" quand volontairement il a remis en circulation des véhicules qui ne le devaient pas ? Il connaît les risques que cela représente pour les conducteurs ou tiers victimes d'un accident avec ces véhicules !!! Pour moi, c'est volontaire !

Par

En réponse à jroule75

Pourquoi c'est considéré comme "involontaire" quand volontairement il a remis en circulation des véhicules qui ne le devaient pas ? Il connaît les risques que cela représente pour les conducteurs ou tiers victimes d'un accident avec ces véhicules !!! Pour moi, c'est volontaire !

Il faut leur interdire d'exercer leur métier à vie. Fini l'expertise, fini le bricolage de pseudo garagiste ... Ils ont joué, ils ont été pris, maintenant ils ne peuvent plus "vivre" de leur métier car ils l'ont déshonoré ! J'ajouterai, obligation judiciaire de suivre une formation professionnelle (à leur frais) pour changer de métier !!! Bam !! Si les peines risquées ne sont pas assez lourdes, il y aura encore plein d'autres voyous pour recommencer.

Par

La justice doit se montrer implacable avec ce genre de criminel.

Par

Ça gagne combien par mois un expert automobile honnête (et qui soit pas glandeur) ?

Par

En réponse à LittlePaulie

Ça gagne combien par mois un expert automobile honnête (et qui soit pas glandeur) ?

C'est comme tout, il y a le simple employé, et celui qui a son cabinet d'expertise avec des employés...

Par

En réponse à LittlePaulie

Ça gagne combien par mois un expert automobile honnête (et qui soit pas glandeur) ?

2000€ à 5000€ net

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire