Publi info
 

Opel perd 4 millions d'euros par jour

Dans Economie / Politique / Finance

Opel perd 4 millions d'euros par jour

Pour General Motors, Opel aura été une machine à perdre de l'argent jusqu'au bout. Mais du côté de PSA, on croit au potentiel du constructeur allemand.

Après avoir sauvé PSA, Carlos Tavares a une nouvelle mission, qui peut sembler impossible : rendre Opel rentable. L'éclair, qui a officiellement intégré le groupe français le 1er août, accumule les pertes depuis plus de 15 ans !

Et cela continue, malgré le lancement régulier de nouveautés qui séduisent la clientèle européenne, dont le Mokka X. Selon l'hebdomadaire allemand Automobilwoche, relayé par Reuters, Opel a creusé ses pertes à environ 250 millions de dollars au second semestre 2017, soit près de 210 millions d'euros. Selon des sources proches des deux constructeurs citées par le magazine, Opel perdrait 4 millions d'euros par jour d'activité.

Carlos Tavares sait qu'Opel ne va pas devenir rentable dès cette année. Le premier objectif est d'atteindre une marge opérationnelle de 2 % d'ici 2020, puis plus de 6 % après 2026. Opel présentera son plan de relance courant novembre. Automobilwoche indique d'ailleurs que les dirigeants de PSA, General Motors et Opel se sont vus il y a quelques jours à Paris pour discuter de la stratégie à adopter.

Il y a déjà eu des évolutions dans l'équipe d'Opel, qui restera à dominance germanique. En juin, Michael Lohscheller a pris la tête de la marque. Il était auparavant directeur financier. Mais début août, deux Français ont été nommés à des postes clés : Rémi Girardon est maintenant le directeur industriel et Philippe de Rovira le directeur financier.

Les économies se feront notamment avec l'abandon rapide des pièces en provenance de GM, sur lesquelles PSA va devoir payer des royalties, au profit d'éléments français. C'est ainsi que la prochaine Corsa a vu son développement chamboulé pour qu'elle devienne une cousine technique de la prochaine 208.

Mots clés :

Commentaires (74)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Si ça marche pas la chute va être rude vaut mieux pour eux qu'ils y arrivent.

Par

À mon à avis il faut éviter d'acheter des Opel entre 2018 et 2020, car avec toutes les économies qu'ils vont devoir faire la qualité et la fiabilité ne peuvent que PLONGER

Par

Vive la Monza V6 !!!!

Par

Comprends pas, on voit des Opel partout.

Par

On va voir si Tavares est vraiment bon, ou un simple moulin a vent...

Par

il manquait à psa une marque allemande ou de l'est pour vendre en europe de l'ouest ou à l' est...

rino a dacia...

vw a skoda..

bon là clairement opel va s'aligner sur le modéle" allemand". .skoda..

de la qualité à prix compétitif... pas du low cost dacia.."roumain"

pijo va en profiter pour doubler sa capacité de vente!!

et aussi profiter des usines opel..

le probléme d'opel c'est ne faire tourner ses usines qu'à 6O%!!!

vous verrez les usines opel vont fabriquer aussi du pijo...

facile les nouvelles opel sont des pijo.. c'est déjà le cas pour les nouveaux suv opel..

évidemment opel sera rentable que dans 3 ans...

mais vous inquietez pas pour psa... ils sont sur une phase de conquéte...

inquietez vous plutot pour rino qui a perdu son image de marque..

qui est partout considéré comme une marque low cost...

incapable de vendre une voiture de plus de 2O OOO euros..

incapable donc de vendre un suv ..

un monospace..

voir une berline...

bref rino dépendant de la clio..

comme fiat dans le meme cas...de la 5OO...

Par

En réponse à richardp

À mon à avis il faut éviter d'acheter des Opel entre 2018 et 2020, car avec toutes les économies qu'ils vont devoir faire la qualité et la fiabilité ne peuvent que PLONGER

Non, ce sera simplement des peugeot rebadgé, seul la carrosserie sera différente

Par

Utiliser le passé "a creusé ses pertes" pour parler du "second semestre" qui ne finira que dasn 4 mois, il y a comme un problème de temps chez CARADISIAC.

Heureusement, c'est la rentrée aujourd'hui.

Par

Vu comment PSA est remonté à plus de 7% de marge opérationnelle en quelques années, il n'y a pas de raison que la même recette ne donne pas les mêmes résultats chez Opel. Surtout avec des coûts salariaux inférieurs à ceux de la France.

Mais il faudra attendre le renouvellement complet de la gamme pour que les résultats soient atteints, ce qui prend forcément plusieurs années.

En attendant, tant que tous les trous dans la coque ne sont pas bouchés, il faut encore écoper.

Par

Je pensais pas que Opel était si déficitaire. Ça va être son plus gros dossier de sa vie.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire