Publi info
 

Opel va mettre au point le nouveau quatre cylindres essence du groupe PSA

Le centre technique d'Opel en Allemagne va développer une nouvelle famille de quatre cylindres essence. Elle sera utilisée par toutes les marques du groupe PSA. Les blocs pourront être électrifiés et équiperont des voitures vendues en Europe, en Chine et en Amérique du Nord.

Opel va mettre au point le nouveau quatre cylindres essence du groupe PSA

Les ingénieurs d'Opel peuvent se rassurer. Après l'intégration de leur marque dans le groupe PSA, ils ne vont pas tenir la chandelle au sein de la nouvelle union. Si le partage des plates-formes, moteurs et technologies va devenir automatique, les modèles particuliers d'Opel resteront imaginés à Rüsselsheim, berceau de la firme à l'éclair (à quelques kilomètres de Francfort). Ils planchent d'ailleurs activement sur une toute nouvelle Corsa, qui sera déclinée en électrique en 2020. Carlos Tavares tient d'ailleurs à conserver l'aspect "made in Germany", un argument de vente qui fait encore mouche auprès de la clientèle.

Au-delà de l'élaboration de ses modèles, Opel va donc beaucoup travailler pour l'ensemble du groupe. PSA a attribué 15 centres de compétence à Rüsselsheim. Parmi ceux-ci, il y a le développement de la pile à combustible, la marque ayant de l'avance dans ce domaine pour y avoir travaillé dessus avec General Motors. L'allemand va aussi s'occuper des prochains véhicules utilitaires légers du groupe, mettant fin ainsi à son long partenariat avec Renault.

Et preuve que les ingénieurs allemands ne vont pas chômer, PSA vient de leur confier une nouvelle mission. Rüsselsheim va mettre au point la prochaine génération de moteurs quatre cylindres essence, qui sera donc utilisée par les grandes Citroën, DS, Opel, Peugeot et Vauxhall. Une mission importante, car la part de marché de l'essence ne cesse de progresser. Si jusqu'à maintenant, le diesel a surtout reculé dans les ventes de citadines et compactes, le désamour pour le gazole devrait très prochainement toucher les plus gros modèles.

Cette nouvelle famille servira de base à des modèles hybrides rechargeables. Opel indique que "les blocs profiteront des toutes dernières technologies comme l’injection directe, la suralimentation et le calage variable des soupapes". Sans surprise, on nous promet qu'ils seront "extrêmement efficients et offriront de faibles valeurs de consommation et d’émissions de CO2". Cependant, Opel ne partira pas d'une feuille blanche, puisqu'il se basera sur l'actuel 1.6 PureTech. Sa version sera prête en 2022.

Surtout, élément très intéressant présent dans le communiqué faisant l'annonce, ce moteur est prévu pour être glissé sous le capot de voitures vendues en Europe, en Chine et en Amérique du Nord. PSA confirme ainsi de manière plutôt discrète ses ambitions pour le continent nord américain. Carlos Tavares a lancé un processus de retour aux États-Unis avec un programme prudent. Cela a commencé par le lancement d'une application de mobilité Free2Move. La suite sera la mise en place d'un service d'autopartage, avec l'intégration dans celui-ci de véhicules du groupe, puis la commercialisation sur place. Mais le flou persiste sur la marque qui traversera l'Atlantique, même si DS semble bien placé.

Et cette discrète confirmation fait suite à l'annonce de PSA de vouloir partir d'Iran. Les États-Unis ayant quitté l'accord sur le nucléaire iranien, ils menacent de sanctions commerciales les entreprises qui continueront de réaliser des affaires avec l'Iran. C'est pourtant le premier marché à l'international de PSA. Ce départ précipité peut surprendre, mais on le comprend mieux maintenant. Le groupe français ne compte pas se mettre à dos Trump car il a de grandes ambitions aux États-Unis.

Mots clés :

Commentaires (88)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est Opel qui améliore les moteur pigeot :eek:

Par

Ce basera sur le 1.6

ah rip

Par

En espérant que les ingénieurs Opel se débrouillent mieux que ne l'ont fait ceux de BMW pour les THP et leur distribution en porcelaine...

Par

C'est vraiment chouette pour OPEL toutes ces responsabilités, son avenir ne sera certainement pas celui de Talbot :bien:

Par

En réponse à matrix71

C'est Opel qui améliore les moteur pigeot :eek:

Juste une faute de pluriel mais aussi la consternation de ce que les brillants cerveaux du Puretech nommé Best in class (ça vaut ce que ça vaut pour ce glouton ) vont cette fois être mis de côté.

Pas capables de dépasser les conceptions de groupes électrogènes portatifs ? A la limite des alèseuses fraiseuses Smoby ? Ou ont ils fait assez de bêtises avec les différentes phases du EB ?

Par

Pour la partie américaine, puisque certains vous affirment que c'est uniquement pour protéger Faurecia.

Allez soyons positifs et bravo à ce choix qui semble raisonné. Conserver une activité ingénieurs en Allemagne

Par

En réponse à mwouais

Juste une faute de pluriel mais aussi la consternation de ce que les brillants cerveaux du Puretech nommé Best in class (ça vaut ce que ça vaut pour ce glouton ) vont cette fois être mis de côté.

Pas capables de dépasser les conceptions de groupes électrogènes portatifs ? A la limite des alèseuses fraiseuses Smoby ? Ou ont ils fait assez de bêtises avec les différentes phases du EB ?

T' arrives de mars ..??!!

Par

Reste à savoir si le travail qui sera réalisé portera sur des versions avec cylindrée majorée ou pas.

Entre DS, le soit disant premium du groupe et Peugeot qui se veut de plus HDG, un 2 litres dans le groupe serait le bien venu.

Par

En réponse à 114cc

Reste à savoir si le travail qui sera réalisé portera sur des versions avec cylindrée majorée ou pas.

Entre DS, le soit disant premium du groupe et Peugeot qui se veut de plus HDG, un 2 litres dans le groupe serait le bien venu.

Vu que ca parle du marché américain, j'ai l'espoir que ca aille dans ce sens aussi.

Mais ne jetons pas la pierre à PSA sur le coup des petites cylindrées, dans le cas du cycle NEDC, c'etait le choix logique.

Maintenant avec WLTP qui défavorise un peu moins les plus grosses cylindrés, il sera logique de repartir vers des plus gros moteurs avec le turbo qui souffle moins souvent.

Par

Confier à Opel le développement des moteurs essence est un bon choix...

.. mais partir du 1.6THP, vu les casserolles que ce moteur se traine, ça m'inquiète....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire