Publi info
 

Pagaille en Ile-de-France, à qui la faute ?

Dans Pratique / Entretien

Les chutes de neige importantes ont paralysé l’Ile-de-France ces deux derniers jours. La pagaille survenue sur plusieurs grands axes et notamment la N118 relance une fois de plus le débat sur les causes de cet événement pourtant annoncé bien à l’avance.

Pagaille en Ile-de-France, à qui la faute ?

Plus de 700 kilomètres de bouchon enregistrés, entre 1500 et 2000 personnes bloquées une nuit entière sur la N118 et des transports en commun à la rue obligeant des milliers d’usagers à improviser pour rentrer chez eux. Cette situation cauchemardesque, pourtant annoncée dès dimanche par Météo France, se reproduit à chaque épisode neigeux en Ile-de-France.

Elisabeth Borne, la ministre des Transports, a tenté d'apporter un début des explications à nos confrères d’Europe 1. "Il faut garder en tête qu'on a eu un épisode vraiment exceptionnel, avec des chutes de neige qui ont atteint 20 cm par endroits. Dans ces conditions, le salage ne suffit pas. Pour la ministre ce n’est pas un problème de procédure ou d’anticipation." Les services de l'Etat ont été très mobilisés toute la journée. On a anticipé au maximum mais les moyens dont on dispose ne sont pas suffisants quand il tombe 3 centimètres par heure. La neige s'accumule et ensuite, avec la circulation importante, par exemple sur les voies rapides en Île-de-France, on ne peut plus faire passer les engins pour déneiger".

Certes, on ne peut pas demander à la région d’investir dans des déneigeuses pour un épisode neigeux tous les cinq ans, mais on peut tout de même réclamer un minimum de communication. Chez nos voisins européens, une seule entité communique pour prévenir les usagers à l’avance et les inciter à ne pas prendre la voiture, à la manière d’une « Alerte enlèvement ». Chez nous chacun y va de son petit conseil entre les préfectures de région, de police, les médias, Météo France, etc. sans véritable unification. Et lorsque des plateformes de communication existent comme celles de la RATP et de la SNCF, elles tombent en rade au moment fatidique. Comme l’explique Natacha Polony dans son édito sur Sud Radio, « il est toujours fascinant de voir un pays paralysé par le rappel à la réalité sous la forme d’une nature non maîtrisée. L’idée de l’impondérable nous est devenue insupportable, nous qui croyons que même Google va vaincre la mort. Le fantasme de toute-puissance de l’individu moderne ne nous aide pas à prévoir. »

Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes s’indigne. "On sait mettre des forces de l'ordre sur les routes pour gérer des pics de pollution. On sait utiliser les médias quand on est ministre pour annoncer qu'on ne pourra pas circuler dans certaines grandes villes. Mais quand il s'agit d'indiquer aux automobilistes qu'on ne saura pas prévoir un épisode neigeux tel que celui-ci, là il n'y a plus de communication et on pleure ensuite sur le lait répandu."

"Les Franciliens n'ont pas les bons réflexes au volant"

Pour Dominique Bussereau, ancien secrétaire d’Etat chargé des Transports, interviewé par BFMTV, le problème vient d’abord du comportement des automobilistes franciliens. "Nous sommes dans une région, la région parisienne, où nous ne sommes pas habitués à ces conditions comme nos amis du Jura, des Vosges ou d'Auvergne, qui savent rouler sur la neige. Peut-être que nous n'avons pas forcément les bons réflexes." Et vraisemblablement pas les mêmes équipements puisque rappelons qu’en France, les pneumatiques hiver ne sont pas obligatoires à l’inverse de certains pays européens comme l'Allemagne.

Pourquoi investir dans un équipement qui servirait deux jours dans l’année me direz-vous ? Contrairement aux idées reçues, cet équipement n’est pas seulement efficace lorsqu’il neige. Dès lors que les températures passent en dessous des 7°C, la gomme du pneu été n'est plus efficace pour garantir une sécurité optimale. Le pneu hiver, lui, est conçu pour être performant dans les conditions hivernales.

Commentaires (120)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les parisiens... :biggrin:

Par

La cause de la mortalité sur nos routes n'est pas seulement la vitesse , mais bien l'adaptation des pneus selon les saisons si tout le monde roulerait en pneus hiver à partir de la mi novembre jusqu'à mars je pense que ça réduira fortement les accidents et c'est bien plus efficace que le 80km'h sur national ! les pneus hiver c'est terriblement efficace il faut rouler une fois avec pour voir la difference .

Par

Je n'imagine même pas lorsque les éléments météorologiques vont gagner en intensité...:blague:

Par

En réponse à mekinsy

Je n'imagine même pas lorsque les éléments météorologiques vont gagner en intensité...:blague:

Événements

Par

meme avec les pneus neiges obligatoires ce serait pareil..

ya 3O ans.. pas de pneus neige.

la dde aussi nulle qu'aujourd'hui..

mais pas de problémes.. pourquoi?

bin à l'époque la classe moyenne habitait en proche banlieu voir en cité..

et pas de maires autophobes qui empéche la circulation dans paris...

aujourd'hui y a 11 millions d'habitants..

ils ont pas les moyens de vivre en proche banlieu et ils ont fui des cités!

et habitent à 5O bornes au lieu de 10...

aujourd'hui c'est 2H mini matin et soir!!

et avec anne hidalgo qui bloque sa ville c'est les bouchons matins et soir ..

pour redonner de la fluidité;..

réouvrir les voies sur berges...

aménager un tunnel sous paris..

baisser le prix du logement...

faire bosser la dde 24/24 et leur donner des moyens...

imposer les pneus neiges.

et bien sur passer à 3 voies voir 4.. les autoroutes...

pas gagné avec un gvt autophobe...

Par

En réponse à matrix71

Commentaire supprimé.

vu que t'es loin d'être fin comme garçon je serais toi jeviterais de la ramenee.

Par

Ça les remet un peu en place les parisiens, eux qui sont tellement prétentieux. Trois flocons et ils sont perdus . :lol:

Par

Ah les gens... ici en Belgique aussi, on a eu a Bruxelles des cas similaires.

Par

Le probleme c'est que l'ile de France est archi saturé

Quand il y a eu un tempêté (de pluie) il y a quelques mois, le record avait déja été battue, c'est tellement saturé qu'un grain de sable comme une météo défavorable peut avoir des conséquence énorme

Il faut arreter avec l'hyper centralisation et nous n’aurons plus aucun problème

Il n'y avait pas moyen de faire mieux, je pense pas, on ne change pas la bétise des gens et la cacophonie entre politique, préfecture, gendarmerie, météo etc

Par contre un coup de gueule :

le ministère de l'intérieur qui tweet des conseil pour s'habiller par grand froid ... MAIS ON S'EN FOUT ! tout le monde sait que quand il fait froid faut se couvrir ... t'apprend ça à 2 ans !

Pouvez pas faire un tweet sur "les bons reflexes en conduite sur neige" genre, la souplesse, l'anticipation, l'utilisation permanente du frein moteur, le démarrage en 2nd pour limiter le couple, éviter tant que possible de freiner, les différence entre verglas et neiges qaund on conduit ...

C'est pas possible ça ????

Par

Aussi le respect de la distance avec le véhicule devant soi... tous ses lèches cul!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire