Publi info

Paris : les trottinettes électriques devront être laissées sur... les places de parking

Paris : les trottinettes électriques devront être laissées sur... les places de parking

La mairie de Paris a confirmé lors d'une conférence que les trottinettes électriques devront, à partir du mois de juillet, être stockées sur la voirie dans la capitale. Comprenez par là que la municipalité ne veut plus les voir sur les trottoirs, mais plutôt sur les places de stationnement de voitures et motos.

Il était déjà compliqué (et très cher) de stationner dans Paris, mais la tâche risque de s'annoncer encore plus ardue dans les mois à venir si le phénomène des transports alternatifs, tels que les trottinettes électriques, continue de prendre de l'ampleur. 

En effet, la mairie de Paris a confirmé lors d'une conférence donnée le 6 juin que les trottinettes électriques devront désormais stationner sur les places de parking, sur la voirie. Cela fait suite aux petits désagréments causés par les trottinettes en libre-service proposées pas des start-up, notamment américaines, qui ont quelque peu "pollué" l'espace des piétons, en étant laissées un peu partout sur les trottoirs.

Anne Hidalgo a confirmé que dès le début du mois de juillet, les trottinettes "devront stationner sur les places de stationnement situées sur la chaussée et déjà utilisées par les voitures et les deux-roues motorisés". En clair, s'il était déjà difficile de stationner pour une automobile, ça le sera encore plus à partir de cet été.

Comment va se passer la répression ? Le montant de l'amende sera de 49 € pour ceux qui laissent les trottinettes, et la mairie a décidé que ce sera l'opérateur (les sociétés telles que Lime ou Bird) qui devra s'acquitter des frais pour récupérer les trottinettes... en fourrière ! 

Quoi qu'il en soit, nous verrons rapidement si la situation est tenable dans Paris, avec un prévisionnel à 40 000 trottinettes en circulation d'ici l'année prochaine, rien que dans la capitale.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (37)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quelque chose me dit que le prévisionnel de 40 000 trottinettes ne restera qu'un...prévisionnel...

:ange:

Par

Aaaah si l'on pouvait verbaliser Anne Hidalgo chaque fois qu'elle fait ou dit une connerie Paris serait la ville la plus riche au monde :biggrin:

Par

En réponse à Pagani-Zonda

Commentaire supprimé.

Oui on appelle ça des hauts fonctionnaires :oui:

Par

C'est vrai que ces trottinettes sont très pratiques mais alors qu'est-ce que c'est dangereux. Dans la circulation parisienne des couloirs de bus, entre les poids lourds (les bus) et les taxis qui roulent comme des fusées c'est intenable. Le seul moment où c'est roulable c'est après minuit. Et que dire du comportement de la plupart des utilisateurs qui est le reflet de la société, c'est à dire "je fais ce que je veux et comme ça m'arrange".

Enfin comme d'hab on déplace le problème. Parceque garées sur la chaussée elles vont à coup sûr tomber sur la carrosserie de la voiture garée à côté.

Réduisez vos trajets en voiture qu'elle disait..

En conclusion, Paris est une ville dont il faut rester le plus loin possible même si on gagne moins d'argent ailleurs.

Par

Il va falloir descendre de la voiture pour pousser les trottinettes avant de pouvoir se garer. Pas terrible.

Par

En voilà une décision idiote. Mais c'est une sacrée perte de revenu tout ça, s'ils faut se parquer sur les place de parc, faudra payer ?

Sur les parking monto ou vélo, pourquoi pas. Ceci dit, les trott se plient, autant les prendre avec soit à l'intérieur, ça évite de se la faire voler.

Par

perso, si j'habitais Paris, j'aurais ma propre trottinette électrique, que je trimbalerais où que j'aille, ne serait-ce pour éviter de me la faire piquer.

de toute façon, l'intérêt, c'est aussi de pouvoir l'emmener chez soi, voire là où l'on travaille, et où on peut la recharger.

au final, cette annonce vise avant tout les loueurs de trottinettes.

Par

En réponse à pechtoc

En voilà une décision idiote. Mais c'est une sacrée perte de revenu tout ça, s'ils faut se parquer sur les place de parc, faudra payer ?

Sur les parking monto ou vélo, pourquoi pas. Ceci dit, les trott se plient, autant les prendre avec soit à l'intérieur, ça évite de se la faire voler.

(..)Ceci dit, les trott se plient, autant les prendre avec soit à l'intérieur, ça évite de se la faire voler.(..)

ben, on est bien d'accord. :bah:

je me demande bien qui peut oser sa trottinette perso dans la rue. déjà que pour un vélo, c'est chaud...

Par

C'est super, on va voir des trottinettes jetées négligemment entre deux pare-chocs et ils sera impossible de les bouger sans qu'elles hurlent (il y a une alarme dessus), ce qui va être très folklorique pour manœuvrer.

Ces trottinettes sont une véritable hérésie : anti-écologique, accidentogène, et qui pousse aux incivilités. Avant qu'elles existent, on n'en avait pas besoin. Paris a besoin de vélibs qui fonctionnent pour la micromobilité, pas de trottinettes.

Perso j'ai une trottinette, non électrique, je respecte les autres usagers à qui je donne la priorité, je la plie, je la monte à mon bureau, point. Ça ne se parque pas dehors n'importe où, n'importe comment.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire