Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Péages 2019  : pas de baisse ou gel des prix, juste des abonnements à prix avantageux

Dans Economie / Politique / Budget

Péages 2019  : pas de baisse ou gel des prix, juste des abonnements à prix avantageux

Le geste réclamé par le gouvernement aux sociétés d'autoroutes devrait prendre la forme d'abonnements à tarifs préférentiels pour les usagers réguliers.

Quelle évolution pour le prix des péages des autoroutes ? En temps normal, c'est simple : les prix sont revus à la hausse le 1er février. Mais cette année, cela se passe dans un contexte particulier, avec la contestation des gilets jaunes.

Élisabeth Borne, la ministre des Transports, a donc demandé aux concessionnaires de faire un effort, en prenant "en compte les préoccupations des Français sur le pouvoir d'achat". La ministre enchaîne les réunions avec les sociétés d'autoroutes pour trouver une solution qui plaira aux automobilistes… et au gouvernement.

La ministre n'avait pas hésité à réclamer lors de la réunion du 4 janvier un geste "sans contrepartie de la part de l’État ou des usagers du réseau", rejetant aussi l'idée d'un "gel de court terme qui s’avérerait défavorable aux usagers sur le moyen terme". L'exécutif ne veut pas répéter l'erreur de Ségolène Royal, qui avait fait passer au forcing un gel des prix en 2015… que les sociétés vont rattraper avec une compensation dès 2019. Cela va leur permettre au final de gagner plus d'argent ! L'État a également dit non à un gel des tarifs en échange d'un allongement de la durée des concessions, ne voulant pas que cette durée soit sans cesse augmentée.

Après une nouvelle réunion, ce 14 janvier, on se dirige vers un geste à minima ! Dans un communiqué, le ministère des transports écrit : "les sociétés concessionnaires ont présenté à la Ministre des premières propositions. Celles-ci consistent en des offres d’abonnements à tarif préférentiel à destination des usagers réguliers, en particulier ceux effectuant des trajets domicile-travail, et ce en complément des formules d’abonnements locaux déjà existantes".

En clair, pour ceux qui espéraient un gel des prix voire rêvaient d'une baisse, c'est à oublier. Sauf surprise de dernière minute, la hausse prévue par les contrats, soit environ 1,8 % en 2019, est bien partie pour être appliquée le 1er février. Il faudra donc se contenter de cette idée d'abonnement. Élisabeth Borne a demandé aux services de l’État "de procéder à une analyse complète de la qualité de ces propositions". Une nouvelle réunion aura lieu d'ici huit jours.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (34)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

....et bien entendu, pas la moindre idée de pourcentage de réduction appliqué sur cette proposition d'abonnement...

Va falloir combien de réunions de ces technocrates pour arriver à cracher la Valda ?

Par

Et pourquoi ne pas tout simplement boycotter ces escrocs:voyons:

Par

"Sauf surprise de dernière minute, la hausse prévue par les contrats, soit environ 1,8 % en 2019, est bien partie pour être appliquée le 1er février."

Comme d'habitude, il y a des indexations plus ou moins proches des hausses du coùt de la vie donné par INSEE (Tu parles!) pour les péages, les assurances, les mutuelles, l'energie, etc....etc mais PLUS DU TOUT pour les salaires, les retraites, le taux du Livret A etc....etc..... etc...Et on va nous expliquer qu'il n'y a pas " d'appauvrissement " dans ce pays, qu'une voiture ou un etV

Par

qu'une voiture ou une TV coùte moins cher qu'avant etc...etc

OK!:buzz:

Par

L'Etat n'a aucun intérêt de voir les tarifs baisser, il percevrait moins de TVA et moins d'impôts sur les sociétés, pour ça que la ministre des Transports se contente de "demander aux concessionnaires de faire un effort", pour faire style de, mais elle n'obligera pas les concessionnaires avec une loi contraignante.

Par

En général les abonnements de ce genre ne sont pas fait pour Monsieur "tout le monde" Vaste embrouille et fumisterie.

Par

En réponse à Benoit356

L'Etat n'a aucun intérêt de voir les tarifs baisser, il percevrait moins de TVA et moins d'impôts sur les sociétés, pour ça que la ministre des Transports se contente de "demander aux concessionnaires de faire un effort", pour faire style de, mais elle n'obligera pas les concessionnaires avec une loi contraignante.

Ce que tu ne dépenseras pas en enrichissement des société d'autoroute, tu le dépenseras dans autre chose et tu payeras aussi la TVA. Donc l'état n'a rien à perdre ce sont des vases communicantes pour lui.

Par

Il ne fallait pas rêver, seul les salaires peuvent être gelés dans une société basé sur le libre échange, pas les prix d'une société en quasi monopole mais qui a eu sa concession en respectant les lois européennes....

C'est pas la France qui marche sur la tête, c'est le monde financier actuel et sans une crise mondiale rien ne changera pas et surtout pas les mouvements actuels, surtout si ils continuent de casser des péages car tous les utilisateurs d'autoroutes payeront, idem pour toutes les casses privées ou de l'état.........

Par

il y a pas besoin de prendre l'autoroute c vous qui décide si je le prend ou pas....alors arreter de gindre pour le tarif

Par

En réponse à bzep

En général les abonnements de ce genre ne sont pas fait pour Monsieur "tout le monde" Vaste embrouille et fumisterie.

...c'est tes petits personnages autour du soliflore qui t'on donné une statistique là dessus ?

Parce que bien entendu, des gens qui vont et viennent au taf' qui possiblement utilisent l'autoroute, d'après toi, ça n'existerait pas ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire