Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Pénurie de carburant : le point sur la situation avec la carte des stations touchées

Dans Economie / Politique / Autre actu économie / politique

Florent Ferrière , mis à jour

Pénurie de carburant : le point sur la situation avec la carte des stations touchées

Le mouvement des gilets jaunes et une mobilisation d'entreprises du BTP perturbent la distribution de carburant. Mardi matin, 176 stations étaient en rupture totale.

Mardi 4 décembre

Selon la carte mise en place par le site "Mon essence" (à partir d'une communauté de conducteurs), mardi matin, il y avait 174 stations en rupture totale de carburant et 272 en rupture partielle. Le phénomène touche principalement la Bretagne et la zone autour de Marseille. Cette dernière est impactée par le blocage de l'accès au dépôt pétrolier de Puget-sur-Argen.

Mais pour l'instant, la pénurie est malheureusement accélérée par un afflux d'automobilistes inquiets dans les stations, plus que par les blocages de gilets jaunes. Les cuves se vident plus vite qu'à l'accoutumée, provoquant la rupture.

 

 

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

 

Lundi 3 décembre

La situation se complique en Bretagne. Ce dimanche (2 décembre), de nombreuses stations se sont retrouvées à sec, principalement dans le Finistère et le Morbihan. C'est la conséquence d'un blocage des dépôts pétroliers de Brest et Lorient par des indépendants du BTP, rejoints par les désormais incontournables gilets jaunes.

Le dépôt de Lorient est bloqué depuis mardi dernier, celui de Brest depuis mercredi. Les entreprises BTP manifestent contre la fin du gazole non routier détaxé pour les entreprises du secteur à partir du 1er janvier. À Brest, plus aucun camion ne passe depuis vendredi.

La préfecture du Finistère a décidé de réagir en mettant en place des restrictions dans la vente de carburant, "afin de garantir l'accès au carburant au plus grand nombre et la capacité des services de secours et d'urgence à intervenir". Les véhicules légers seront limités à 30 € par jour. Pour les poids lourds, ce sera 200 €. La vente dans des récipients portables est interdite. Les véhicules dits prioritaires ne sont pas concernés. Ces mesures resteront en place "le temps que les flux logistiques s'adaptent à la situation".

Et cette dernière ne pourrait pas s'améliorer, car les gilets jaunes tentent maintenant de bloquer le dépôt de Donges, en Loire-Atlantique.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire