Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Peugeot à l'Élysée : les oubliées

Dans Rétro / News rétro

Serge Bellu

Le 14 juillet, pleins feux sur les voitures de parade du président de la République. Pourquoi pas les Peugeot ?

Qui se souvient de la 607 Paladine qui promena la fierté de Nicolas Sarkoky ?
Qui se souvient de la 607 Paladine qui promena la fierté de Nicolas Sarkoky ?

Le jour du 14 juillet, le Président de la République française ne choisit pas un carrosse sophistiqué pour descendre les Champs-Élysées. Il ouvre le défilé dans un Véhicule Léger de Reconnaissance et d’Appui (VLRA), un engin créé par ALM et fabriqué par la société ACMAT créée à Saint-Nazaire en 1967.

Quand on évoque les voitures présidentielles, on pense aux Citroën, aux DS 19 chéries par le général de Gaulle, aux 15-Six spéciales de son prédécesseur ou aux SM commanditées par Georges Pompidou grand amateur d’automobiles sportives. En revanche, on oublie que Peugeot a parfois tenté de s’infiltrer dans les garages de l’Élysée.

Dans les années 1920, Alexandre Millerand roule en Peugeot Type 156, mais les voitures les plus représentatives d’alors sont les Voisin puis les Renault 40 CV. Renault reste d’ailleurs le fournisseur officiel de l’Élysée jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Valérie Giscard d’Estaing essaya d’imposer la 604 à l’Élysée.
Valérie Giscard d’Estaing essaya d’imposer la 604 à l’Élysée.

Il faut reconnaître à Valéry Giscrad d’Estaing le mérite d’avoir introduit une Peugeot 604 dans les cortèges. En revanche, l’Élysée ne valide pas le landaulet 604 que proposera le carrossier Chapron…  finalement déporté au Niger.

La Peugeot 604 Landaulet concoctée par Henri Chapron, refusée par l’Élysée… et envoyée au Niger.
La Peugeot 604 Landaulet concoctée par Henri Chapron, refusée par l’Élysée… et envoyée au Niger.

L’histoire de la 607 Paladine est singulière. Pour l’investiture de Nicolas Sarkozy en 2007, on se tourne alors vers PSA Peugeot Citroën qui dispose d’une limousine découvrable présentée au Salon de Genève 2000, équipée d’une sellerie signée Hermès. Mais il faut la sortir du musée, l’actualiser car la 607 de série a évolué, et la fiabiliser car elle n’a jamais roulé… Jean-Christophe Bolle-Reddat, responsable des concept cars chez Peugeot, s’en charge.

Mais ce fut une expérience isolée… Dans l’histoire récente, on a vu Emmanuel Macron dans un SUV, un Peugeot 5008… « Quelle indignité » comme dirait Sarkozy : c’était sans doute pour affirmer haut et fort que l’actuel président n’a aucune affinité avec l’automobile !

Il faut avoir une étrange vision de l’industrie automobile pour parader dans un SUV !
Il faut avoir une étrange vision de l’industrie automobile pour parader dans un SUV !

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot

Commentaires ()

Déposer un commentaire