Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Pollution : bientôt une nouvelle mesure de la qualité de l'air

Pollution : bientôt une nouvelle mesure de la qualité de l'air

L'indice qui indique la qualité de l'air, nommé Atmo, va être revu. Il va notamment mieux tenir compte des particules les plus fines.

Vous ne le savez peut-être pas, mais c'est aujourd'hui la 5e journée nationale de la qualité de l'air. À cette occasion, Élisabeth Borne, récemment devenue ministre de la transition écologique, a annoncé que l'indice officiel de surveillance de la qualité de l'air, plus connu sous le nom d'indice ATMO, va être revu.

L'AMTO synthétise les données de concentration de plusieurs polluants (particules fines, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre, ozone). Il permet de savoir facilement le niveau de pollution, avec une échelle graduée et colorée.

Son calcul va donc être modifié prochainement "pour tenir compte des dernières connaissances et des progrès en matière de mesure et de prévision de la qualité de l’air". L'indice sera plus précis, en prenant en compte les particules fines inférieures à 2,5 microns (PM2,5), qui pénètrent plus facilement dans notre organisme et impactent notre santé, et non plus uniquement celles inférieures à 10 microns (PM10) comme c’est le cas actuellement. L'information sur l'indice sera aussi plus accessible, en étant utilisée partout et pas seulement dans les grandes agglomérations.

Le changement sera acté par un arrêté ministériel, prévu pour la fin d'année. Le nouvel indice sera calculé et publié par les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air à partir de début 2020.

Ce nouvel indice n'aura toutefois pas d'effet sur la mise en place des restrictions de circulation. Celles-ci seront toujours basées sur les seuils d'alerte pour l'ozone, le dioxyde d'azote et les PM10. Toutefois, depuis cet été, la mise en place de la circulation différenciée a été automatisée : elle est maintenant déclenchée automatiquement en cas d'atteinte du seuil d’alerte ou de dépassement persistant, pendant deux jours au moins, du seuil d’information et de recommandation.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (54)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Notez bien que cette bonne Borne ne songe pas le moins du monde à interdire la clope ou le vapotage...

Pas particuleux le moins du monde que l'usage ( actif ou passif) de ces trucs là....

Santé publique encore et toujours...

Par

C'est temps qu'ils trouvent quelque chose pour les diesels d'avant 2005. De ce que je vois sur la route : ce sont toutes ces voitures allant disons de 98 à 2005 qui polluent le plus. Visuellement, elles sont en bon état. Elles sont achetés par les revenus modestes, voir les cas sociaux, ceux qui ne font pas d'entretien. L'exemple, c'est l'audi A3 TDI reprogrammée ou le scenic DCI de 2004, la mercedes E de 2002. C'est que je vois fumer le plus.

Par

En réponse à roc et gravillon

Notez bien que cette bonne Borne ne songe pas le moins du monde à interdire la clope ou le vapotage...

Pas particuleux le moins du monde que l'usage ( actif ou passif) de ces trucs là....

Santé publique encore et toujours...

Perso, je suis malade depuis 3 ans à cause des fumées de combustion : tabac, cheminée au bois, brulage de végétaux et diesel mal réglés. La fumée de la cigarette électronique ne me provoque pas d'obstruction de la gorge car il n'y a pas de combustion. L'hiver, je dors pas à cause des cheminée et l'été je suis reveillé la nuit car je m'étouffe à cause de ceux qui font bruler leurs végétaux en cachette. Pourquoi d'ailleurs ils les font brûler en cachette ! La loi autorise le brûlage uniquement des végétaux domestique, bien que certaines communes l'interdisent complètement.

Par

"Élisabeth Borne, récemment devenue ministre de la transition écologique, a annoncé que l'indice officiel de surveillance de la qualité de l'air, plus connu sous le nom d'indice ATMO, va être revu."

Évidemment tout cela en concertation avec ces homologues européens voir même de l'OMS, pour que l'on parle tous de la même chose! A bas non, donc tout sera à refaire le moment venu.

Par

En réponse à narmer

Perso, je suis malade depuis 3 ans à cause des fumées de combustion : tabac, cheminée au bois, brulage de végétaux et diesel mal réglés. La fumée de la cigarette électronique ne me provoque pas d'obstruction de la gorge car il n'y a pas de combustion. L'hiver, je dors pas à cause des cheminée et l'été je suis reveillé la nuit car je m'étouffe à cause de ceux qui font bruler leurs végétaux en cachette. Pourquoi d'ailleurs ils les font brûler en cachette ! La loi autorise le brûlage uniquement des végétaux domestique, bien que certaines communes l'interdisent complètement.

T es pas bien narmer prends un Dyson bon ok je sors :biggrin:

Par

message sous-entendu: vous êtes prévenus: à terme, faudra une vignette crit-air 0 pour être autorisé à circuler...

Par

L'indice sera plus précis, en prenant en compte les particules fines inférieures à 2,5 microns (PM2,5), qui pénètrent plus facilement dans notre organisme et impactent notre santé, et non plus uniquement celles inférieures à 10 microns (PM10) comme c’est le cas actuellement.

Et pourtant..... ça fait des mois qu'on nous balance une carte avec le choix: particules PM10 ou PM 2.5....

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES) publiait-il des cartes "bidonnées " jusqu'alors?

http://www2.prevair.org

Bon, j'ai encore dû mal comprendre quelque chose ATMO et Prevair c'est sûrement différent....:bah:

Par

on est juste en train de nous expliquer que dans les grandes villes à part les vignettes zero et peut etre 1 , les autres vous pouvez commencer à pleurer :ohill:

Par

Tout est bon pour casser les coui*les a l'automobiliste. C'est vraiment plus un cadeau de vivre dans les grandes villes, dommage car Paris c'est une magnifique ville mais en pousse certains dehors

Par

c'est effectivement un premier pas vers la normalisation , la modernisation de la qualité de l'air en ville . Continuer à respirer un air digne des années 90, pour une ville de 2020, ça ne peut plus se faire.

Aujourd'hui, nous savons que l'air et ses pollutions sont des facteurs aggravants essentiels de nombreuses pathologies, vraiment nombreuses et qui impactent particulièrement les fœtus, nouveaux nés , enfants et nos aînés.

Les voitures à moteur thermiques sont une grande partie du problème et leur suppression, aujourd'hui , enfin , techniquement, possible, améliorera de manière certaine la qualité de l'air.

Air dont aucun détracteur présent ici ne peut se passer plus de 2 minutes.

Mais pourquoi donc faut il toujours rappeler les évidences les plus fondamentales ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire