Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pollution en île de France : le chauffage au bois est responsable

Dans Pratique / Autres actu pratique

Pollution en île de France : le chauffage au bois est responsable

C’est reparti. Les particules fines sont repassées à l’offensive, véritables enzymes gloutons de la réputation automobile dans les rues de nos villes. Anne Hidalgo a remis son armure pour reprendre l’offensive et réclamer la circulation alternée tandis que les Français mis en accusation veulent se racheter une conduite en délaissant le diesel pour l’essence. Paris sous le smog est le cliché à la mode. Pourtant, on nous dit bien que ces particules sont invisibles. Allez comprendre… Manipulation ? Et si l’on parlait un peu du chauffage au bois ?

Les particules fines seraient-elles une ficelle un peu grosse ? L’Île-de-France vit un nouvel épisode de pollution ce vendredi. La pollution aux particules fines y a atteint le niveau d'alerte après avoir atteint le niveau d'information jeudi. La météo défavorable, la circulation automobile sont responsables. Un discours bien rodé. Mais il convient de déceler ce qui se cache aussi derrière ce rideau de fumée.

Et derrière, il y a le chauffage au bois. Selon Airparif, l'organisme qui mesure la pollution en île de France, le chauffage au bois contribue pour plus de 40 % aux émissions de particules en hiver en Ile-de-France, l’essentiel provenant du chauffage résidentiel (93 %). Que faire à ce sujet ? On crie bien haro sur l’auto que l’on discrimine par la plaque et bientôt généralement la vignette. Et la cheminée ?

En 2014, il a été question d'interdire les feux de cheminée à Paris. Mais devant le tollé provoqué, le ministère de l'écologie a fait marche arrière et un arrêté interpréfectoral a été pris le 28 octobre 2015. Il permet à nouveau aux Franciliens de faire du feu dans leur cheminée, à condition, toutefois, que cela reste des feux d'agrément. Il est donc normalement interdit donc d'allumer un feu de cheminée pour se chauffer en continu.

On rappellera qu’une journée de chauffage au bois pollue autant que 3 500 km parcourus par une voiture diesel mais aussi et surtout autant que 10 500 km effectués avec une voiture essence. Cette même voiture essence dont on nous dit pourtant qu’il faut à présent privilégier au détriment du diesel pour le bien de la planète. À qui profite le crime ?

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire