Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les matchs du Salon de Francfort 2019 - Nouvelle Opel Corsa vs Renault Clio 5

Dans Salons / Les matchs du salon

La Clio est reine des ventes en France, mais aussi en Europe. Si pour Opel, la Renault est intouchable chez nous, sur le Vieux Continent l'allemand rêve de jouer les trouble-fêtes avec une toute nouvelle Corsa, enfin à jour sur le plan technique et technologique. Première confrontation virtuelle entre ces deux modèles, qui ont fait peau neuve à quelques mois d'intervalle.

Les matchs du Salon de Francfort 2019 - Nouvelle Opel Corsa vs Renault Clio 5

Design : on ne se serait pas déjà vu ?

Des airs de ressemblances. Non pas entre elles ! Mais avec d'autres voitures. Évidemment, pour la Clio, la filiation avec la précédente génération est évidente, trop peut-être. Renault assume. La Clio 4 ayant beaucoup plu, le Losange n'a pris aucun risque et a fait évoluer timidement le design extérieur. L'évolution est légère mais réussie, avec une silhouette mieux proportionnée qui dégage une meilleure impression de qualité et de robustesse.

En face, ce n'est pas la même histoire. La Corsa F est très différente de la E, même si des éléments font le lien, comme le décroché des optiques. La voiture rappelle ici la nouvelle Peugeot 208. Et c'est normal, puisque la structure est la même. Dans l'allure générale, cela se voit. Mais les designers Opel ont réussi un beau travail de différentiation, avec par exemple la jonction toit/lunette, qui permet d'avoir une silhouette bicolore. La Corsa séduira ceux qui trouvent la 208 un peu trop exagérée. Mais il lui manque un supplément de personnalité.

Notre choix : Clio

À bord : rigueur allemande

Du classique, de l'efficace pour la Corsa. Mais cela ne dégage pas une folle modernité.
Du classique, de l'efficace pour la Corsa. Mais cela ne dégage pas une folle modernité.
La Clio figure enfin parmi les références de sa catégorie en matière de présentation intérieure.
La Clio figure enfin parmi les références de sa catégorie en matière de présentation intérieure.

À l’intérieur aussi, la présentation de l'Opel est bien distincte de celle de la 208. À l'originalité de la française, l'allemande préfère la sobriété. Pas d'excentricité donc pour la planche de bord, avec une instrumentation en position classique (en hauteur dans la Peugeot) et un écran tactile (jusqu'à 10 pouces) au centre, sous les aérateurs. La Corsa garde des commandes de clim classiques. La console centrale a un côté très massif. On peut se dire que c'est du solide ! Mais il y a beau y avoir des écrans, on n'a pas une impression de renouveau. Cette présentation semble déjà vu depuis des années chez Opel.

Si la Clio a choisi l'évolution extérieure, c'est la révolution dans l'habitacle. Oubliée la planche de bord cheap. Le best-seller du Losange a tout changé. C'est un très grand bond en avant. Par rapport à la Corsa, la présentation est plus aérienne et dégage une meilleure impression de modernité et de qualité. En version haute, elle reçoit un écran vertical 9,3 pouces. On aime le petit levier de vitesses surélevé.

La Corsa n'a pas encore dévoilé ses côtes intérieures. En reprenant la structure de la 208, elle aura un défaut similaire : un accès étriqué à la banquette, avec une porte petite. Côté coffre, l'allemande annonce un volume de 309 litres. La Clio s'annonce plus généreuse, avec 391 litres.

Notre choix : Clio

Longueur : 4,06 mètres, largeur : 1,76 m, hauteur : 1,43 m.
Longueur : 4,06 mètres, largeur : 1,76 m, hauteur : 1,43 m.
Longueur : 4,05 mètres, largeur : 1,80 m, hauteur : 1,44 m.
Longueur : 4,05 mètres, largeur : 1,80 m, hauteur : 1,44 m.

 

Gamme de motorisations : écolos en 2020

Côté essence, elles ont la même offre. Les deux commencent avec 75 ch puis montent à 100 ch et culminent à 130 ch. Pour l'Opel, ce sont trois déclinaisons du 1.2. La Clio reçoit des 1.0 puis un 1.3. Des deux côtés, la variante la plus musclée est uniquement automatique (EDC 7 rapports pour la Clio, EAT 8 rapports pour la Corsa).

La première différence vient de l'offre diesel. Pour répondre à une demande qui a baissé ces dernières années, l'Opel se contente d'un bloc 1.5 de 100 ch. La Clio continue de laisser un choix, avec un 1.5 décliné en 85 et 115 ch.

La deuxième différence notable vient de la variante écologique. Opel et Renault ont des propositions différentes : 100 % électrique pour l'allemande, hybride simple pour la française. La Corsa-e a un bloc de 136 ch et une batterie de 50 kWh. L'autonomie WLTP est de 330 km. La Clio E-Tech a un 1.6 essence et deux moteurs électriques, un assemblage original et prometteur. Dans les deux cas, il faudra attendre 2020 pour avoir ces déclinaisons écolos. À noter que Renault propose la Zoé face à la Corsa-e.

Notre choix : Clio

La variante électrique débute à 29 900 € hors bonus. Mais les livraisons commenceront en 2020.
La variante électrique débute à 29 900 € hors bonus. Mais les livraisons commenceront en 2020.
Pour reconnaître la Clio 5 à l'extérieur, il faut regarder les phares, avec l'arrivée d'un crochet.
Pour reconnaître la Clio 5 à l'extérieur, il faut regarder les phares, avec l'arrivée d'un crochet.

 

Équipements : elles jouent la carte de la sécurité

Sur le plan techno, elles ont enfin tout d'une grande. Clio et Corsa avaient un certain retard, corrigé avec le lancement des nouvelles générations. Les deux soignent leur dotation en matière de sécurité, elles ont en série dès l'entrée de gamme la reconnaissance des panneaux de signalisation, l'aide au maintien dans la voie et le freinage d'urgence avec détection des piétons (et cyclistes sur la Clio). En montant dans les finitions, on trouve la surveillance des angles morts, les aides au parking avant/arrière et le régulateur de vitesse adaptatif. Côté confort, on peut avoir un volant chauffant et une recharge des téléphones par induction.

Il y a bien sûr quelques différences. La Clio propose par exemple une vision 360° et a en série dès la base des optiques full LED. La Corsa réplique avec un système d'optiques de type Matrix, une première dans la catégorie. C'est une option mais à un tarif raisonnable (550 €).

Notre choix : égalité

La Corsa propose des silhouettes bicolores, avec toit noir ou blanc.
La Corsa propose des silhouettes bicolores, avec toit noir ou blanc.
Les deux ont une version "pseudo-sportive". GS Line pour la Corsa, RS Line pour la Clio.
Les deux ont une version "pseudo-sportive". GS Line pour la Corsa, RS Line pour la Clio.

 

Nouvelle Opel Corsa vs Renault Clio 5 : le verdict Caradisiac

Thème Notre choix
Design Clio
À bord Clio
Gamme de motorisations Clio
Équipements Égalité
LE VERDICT CARADISIAC Clio : 4 - Corsa : 1

La gagnante : Renault Clio

Les matchs du Salon de Francfort 2019 - Nouvelle Opel Corsa vs Renault Clio 5

Sur le papier, difficile de lutter avec la Clio, qui semble être la citadine parfaite, d'autant que la cinquième génération corrige les défauts de la quatrième : l'équipement est enfin moderne, la présentation enfin soignée. La Corsa fait une belle évolution, soutenant bien la comparaison en matière de dotation. On lui reprochera surtout sa présentation austère. Sur la route, la Clio a déjà montré ses qualités, avec un progrès côté confort. Mais la Corsa va profiter de la bonne base PSA et peut bien créer la surprise.

En savoir plus sur : Opel Corsa 6

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (103)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Sympa ces citadines :bien:

Par

Psa :love:

Par

Dégueulasse, triste époque où il y a plus que les écrans et le style qui compte

Par

C'est des voitures désirables pour les clients, mais seront-elles désirables pour les politiques avec les normes WLTP qui va faire exploser le CO2 en 2020 ?

Si le malus est trop important, je vois bien les gens acheter de l'occasion ou conserver leur véhicule, ce qui va avoir un impact négatif sur les ventes de véhicules neufs. Franchement, je ne vois pas une part significative de la population passer à l'électrique, surtout que sans subvention, ce n'est pas rentable.

Par

Ah ben quel surprise, on ne s'attendait pas à ce résultat.

Et pas de comparaison niveau prix ? Parce que c'est là le nerf de la guerre aujourd'hui.

Par

A noter que la Mazda 2 restylée aura aussi les Matrix LED et probablement de série sur la finition haute.

Dommage que le détecteur d'angle-mort, un équipement simple et bon marché, ne figue pas de série sur ces voitures. Sur la 208, il n'est même disponible que sur la finition la plus haute (en Suisse). Pour l'avoir, c'est très pratique sur autoroute et en ville pour éviter de percuter les deux-roues. Mais comme l'Euro NCAP n'attribue pas de point pour cet équipement, les constructeurs s'en passent. Tout l'équipement de sécurité active en série, c'est uniquement pour obtenir les 5 étoiles Euro NCAP.

Par

A quand le retour des moteurs atmosphériques?

Ces moteurs ont vu la première génération afficher un taux de panne de 3/100 alors que la norme est plutôt 1/10.000. Ça ne devraient plus être proposés a la vente. Mais pour le moins, il n'y a aucune raison que les acheteurs se précipitent. Pour la puissance de 70cv, il y a en face une offre Hyundai/Kia en 1,2l atmosphérique qui donnera toujours une meilleure prestation, sans aller jusqu'à l'excellence d'une Yaris hybride assemblée en France.

.

Par

En réponse à Zoulman

Dégueulasse, triste époque où il y a plus que les écrans et le style qui compte

Il est loin le temps où les tests allaient jusqu'à comparer la puissance des alternateurs, le poids à exercer sur la pédale de frein, à chaud et à froid, les relevés des courbes de la consommation selon la vitesse ...

Par

En réponse à gotomtom

C'est des voitures désirables pour les clients, mais seront-elles désirables pour les politiques avec les normes WLTP qui va faire exploser le CO2 en 2020 ?

Si le malus est trop important, je vois bien les gens acheter de l'occasion ou conserver leur véhicule, ce qui va avoir un impact négatif sur les ventes de véhicules neufs. Franchement, je ne vois pas une part significative de la population passer à l'électrique, surtout que sans subvention, ce n'est pas rentable.

Je ne sais pas ce que feront le reste des personnes mais je vais conserver ma petite sportive.

Impossible pour moi de voir ce que je pourrais racheter après l'avoir vendue... Les prix sont justes devenus délirants.

Cette auto neuve m'avait coûté environ 22ke +130€ de taxe carbone et aujourd'hui on voudrait me vendre 140cv non sportif à 30ke... Heu désolé mais moi je passe.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire