Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Préparez la fin du monde, offrez-vous un Prodrive Hunter

Prodrive prépare le lancement d'une version homologuée du tout-terrain aligné lors du dernier Dakar. Comptez environ 1,2 million d'euros pour vous offrir la bête.

Préparez la fin du monde, offrez-vous un Prodrive Hunter

Entre le coronavirus, le risque terroriste et le spectre du réchauffement climatique, de biens mauvais vents soufflent actuellement. Au cas où les choses tourneraient plus mal encore, peut-être certains d’entre nous souhaiteraient-ils s’équiper d’un véhicule digne de ce nom pour affronter l’adversité.

Qu’à cela ne tienne, Prodrive, entreprise britannique spécialisée dans le sport automobile, s’apprête à commercialiser un véhicule idéal en cas de fin du monde imminente. Ses dirigeants ont en effet tout récemment confirmé à nos confrères britanniques d’Autocar qu’ils préparaient une version homologuée pour la route du BRX T1, ou Hunter (chasseur, en anglais), véhicule tout-terrain qui a terminé cinquième du Dakar dès sa première participation.

Présenté par ses concepteurs comme l’« hypercar du désert », l’auto, dont le dessin a été supervisé par Ian Callum, ancien patron du design Jaguar, serait facturée plus d’un million de livres (1,2 million d'euros). Il s’agirait d’une version élargie (!) du modèle de compétition, également « signé » Callum.

Pour animer l’ensemble, on retrouverait un V6 3.5 doublement turbocompressé d’origine Ford, dont la puissance avoisinerait les 500 ch. Celui-ci s’accouplerait à une transmission plus civilisée que celle utilisée pour la voiture de course (mais dont on ignore encore les spécifications), et l’on profiterait de l’ensemble dans un habitacle aussi raffiné que possible.
Pour animer l’ensemble, on retrouverait un V6 3.5 doublement turbocompressé d’origine Ford, dont la puissance avoisinerait les 500 ch. Celui-ci s’accouplerait à une transmission plus civilisée que celle utilisée pour la voiture de course (mais dont on ignore encore les spécifications), et l’on profiterait de l’ensemble dans un habitacle aussi raffiné que possible.

«Personne n’a jamais fait une voiture comme celle-là. Imaginez une voiture de route capable de traverser les dunes de sable à 100 mph (160 km/h, NDLR) et continuez à le faire pendant 300 miles (près de 500 km) parce que le réservoir de carburant est si grand. Ça s’annonce assez excitant. ", s’enflamme David Richards, patron de Prodrive.

Une chose est certaine, il ne faudra pas compter sur Daniel Elena, copilote historique de Sébastien Loeb récemment évincé de l’équipe et depuis en guerre ouverte avec David Richards, pour s’inscrire sur la liste d’attente.

Préparez la fin du monde, offrez-vous un Prodrive Hunter

Photos (6)

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire