Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Comment ne pas être enthousiaste à l'idée de prendre le volant d'une toute nouvelle Peugeot pouvant recevoir un moteur turbo essence envoyant plus de 200 ch aux roues arrière via une boîte de vitesses manuelle à six rapports ? Sauf qu'il s'agit d'un pick-up et qu'il ne sera jamais vendu en Europe. Il s'appelle le Landtrek et nous avons tout de même pu en prendre le volant pour voir ce que nous allons rater.

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

Il en impose, ce Landtrek. 5,33 m de long dans sa version double cabine, 1,96 m de large rétroviseurs pliés et 1,89 m de haut, cela en fait un beau bébé, même dans le monde du pick-up hors folies nord américaines. On se lâche à Sochaux ? Pas exactement. Il y a beau avoir des lions un peu partout et un logo Peugeot en toutes lettres sur la ridelle et sous la lunette arrière, pas grand-chose ne sort du Doubs, ni de Bourgogne Franche-Comté ou même de France.

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

 

En effet, le châssis ainsi que la plupart des éléments de carrosserie à part la face avant, sont repris du Kaicene F70 développé par le constructeur chinois Changan Automobile et le moteur, un 4 cylindres 2,4 turbo essence délivrant 210 ch et 320 Nm, provient du catalogue Mitsubishi (le 4K22D4T, un cousin pas si éloigné du célèbre 4G63 des Lancer Evo). Un diesel est aussi disponible, un 1,9 de 150 ch et 350 Nm, mais il vient encore de l'Empire du Milieu, la boîte mécanique est une Getrag allemande et l'automatique est fournie par le belge Punch. Enfin, l'ensemble est assemblé en Chine et Tunisie.

L'intérieur est dans le plus pur style Peugeot.
L'intérieur est dans le plus pur style Peugeot.

À l’intérieur par contre, on ressent très bien l'influence de Peugeot, avec la disposition des compteurs aux aiguilles se rejoignant, le grand écran multimédia de 10 pouces trônant en haut de la planche de bord, un volant à deux branches et des boutons façon touches de piano. Un mélange de 3008 et de 508 sans le High Cockpit et des matériaux bien plus rustiques afin de faire face plus sereinement à une utilisation plus intensive. L'équipement n'a rien non plus d'indigent avec la connectivité Apple CarPlay et Android Auto, un disque dur de 10 Go, six airbags, une caméra 360 ° (utile dans les manœuvres mais aussi en tout terrain), un système de maintien de la vitesse en descente, l'alerte de franchissement de ligne, l'assistance de remorquage et un régulateur de vitesse.

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour
Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

Deux moteurs au choix : un 1,9 diesel de 150 ch (à gauche) ou un 2,4 essence de 210 ch (à droite).

Une version simple cabine est disponible mais notre modèle d'essai est la double cabine, très spacieuse et plutôt confortable, avec une banquette arrière modulable, ce qui est unique dans le segment, et le choix pour l'avant entre deux sièges indépendants ou une autre banquette à trois places, portant donc la capacité à six places en tout sur deux rangées !

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour
Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

La banquette arrière 60/40 se montre tout à fait confortable et ses dossiers peuvent se plier et ainsi supporter 100 kg.

Un pick-up, c'est fait pour transporter et cet aspect n'a évidemment pas été négligé : le Landtrek peut embarquer jusqu'à 3 europalettes pour sa version simple cabine (deux sur la double cabine), la charge utile va jusqu'à 1,3 tonne et on peut remorquer jusqu'à trois tonnes. C'est aussi fait pour crapahuter et le Peugeot se débrouille aussi très bien dans le domaine avec un angle d'attaque allant jusqu'à 30°, un angle de fuite à 27° et un angle central à 25°. Il peut aussi franchir des gués de 600 mm bien aidé par sa garde-au-sol de 235 mm. Disponible en propulsion, il peut être aussi configuré avec une transmission intégrale enclenchable bénéficiant d'une gamme de vitesses courtes et d'un blocage de différentiel arrière.

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

La version double cabine peut accueillir deux palettes, la simple cabine en ajoute une troisième.

Notre modèle d'essai est équipé du moteur essence associé à la boîte automatique à six rapports et à une transmission intégrale permanente, une version propulsion étant aussi disponible. Est-ce qu'on retrouve l'ADN de Peugeot à la conduite ? C'est sûr qu'on retrouve un train arrière un peu léger dans la grande tradition de la marque, mais c'est plus lié au fait que ce soit un pick-up avec une benne vide qu'à l'héritage de la 205 GTI. Trêve de plaisanterie, il se montre plutôt confortable pour un utilitaire et les accélérations comme les reprises sont étonnamment vigoureuses avec un 0 à 100 km/h en 11,2 s et un 80 à 120 km/h en 8 s Pas mal pour 2 tonnes, même si, sur la route grasse de cette fin juin digne d'un mois de novembre, cela peut se traduire par des tressautements et des pertes d'adhérence du train arrière rigide avec suspensions à lames.

Prise en mains - Peugeot Landtrek : interdit de séjour

Il y a quelques années, quand le malus n'était pas appliqué aux pick-ups double cabine, Peugeot aurait pu peut-être en envisager l'importation en France comme Renault l'a fait avec l'Alaskan. Mais maintenant que cet avantage important s'est envolé, la part de marché du segment chez les particuliers a quasiment disparu, rendant l'opération peu intéressante économiquement. Pas de Landtrek donc pour l'Hexagone puisqu'il ne sera diffusé que sur les marchés de l'Amérique Latine et de l'Afrique Subsaharienne.

Portfolio (37 photos)

En savoir plus sur : Peugeot Landtrek

Peugeot Landtrek

SPONSORISE

Essais Pick-up

Toute l'actualité

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bon, alors, nous les français, on représente 0,1% de la population mondiale, autant pour la pollution.

Nous avons le malus, les zfe et autres trucs tout aussi géniaux... pendant que le reste du monde se permet de rouler dans ça ?

Si c'est pas du foutage de gueule l'écologie !...

Par

En réponse à Yako

Bon, alors, nous les français, on représente 0,1% de la population mondiale, autant pour la pollution.

Nous avons le malus, les zfe et autres trucs tout aussi géniaux... pendant que le reste du monde se permet de rouler dans ça ?

Si c'est pas du foutage de gueule l'écologie !...

C'est exactement ça.

Flagellez-vous pour expier d'exister, maudits Français (et Européens).

Payez et regarder les autres s'amuser.

Finalement, ça doit renvoyer le sentiment que doivent avoir des pays du tiers monde quand ils regardent passer les plats et ne peuvent se nourrir que des effluves des mets qui passent...

Malgré ça, on a encore une haute autorité qui nous indique qu'il nous faut encore nous serrer la ceinture CO2, surtout dans les transports.

Par

On sait que l'image des pick-ups Peugeot est restée très positive en Afrique. Pour avoir pratiqué le PU 404 pendant mon service militaire, je puis affirmer que c'est un des engins les plus extraordinaires que j'aie jamais conduits. Une tenue de route invraisemblable (très supérieure à celle de la berline!) quelle que soit la charge ET un confort de suspension surprenant pour un essieu AR rigide à lames, le tout sous un encombrement et pour un poids très inférieur à cette espèce de camion. le moteur était une évolution de celui de la 403 (on le retrouvait sur la 404/8, peut-être avec un taux de compression différent?) et il digérait l'essence ordinaire de l'armée sans jamais cliqueter.

Bref, les Africains qui devront se farcir ce machin plus lourd de près d'une tonne ne vont sûrement pas y trouver leur compte, surtout quand il s'agira de réparer: adieu la rusticité intelligente de la VRAIE Peugeot!

L'image de marque française au service du rouleau compresseur du paradis des travailleurs: on est mal...

Par

En réponse à Yako

Bon, alors, nous les français, on représente 0,1% de la population mondiale, autant pour la pollution.

Nous avons le malus, les zfe et autres trucs tout aussi géniaux... pendant que le reste du monde se permet de rouler dans ça ?

Si c'est pas du foutage de gueule l'écologie !...

Ah mais certains t'expliqueront que la pollution s'arrête net aux frontières de l'Union Européenne. :biggrin:

Pas grave, faut laisser croire aux bisounours qui conduisent des électriques que c'est bien pour la planète...

Par

Heureusement que Mitsubishi est là pour fournir un vrai moteur essence, le 1.6 puretech devait casser lors des essais.

Par

Eh oui, le thermique n'est pas fini. Contrairement aux fadaises qu'on diffuse toute la journée. Les Amériques, l'Afrique, une partie de l'Asie sont très très loin d'avoir la possibilité de rouler avec des piles électriques.

Les Européens ( à peine 10 % de la population mondiale) ont cette extreme arrogance d'avoir la capacité à agir tout seul sur le réchauffement climatique et les émissions de CO2.

En attendant, je vais peut-être aller à Dubai faire du ski (ils brulent des tonnes de pétrole pour faire de la neige) et profiter de l'essence à 15 cts d'euros pour rouler en V8.

Par

En réponse à CruchotCars

Heureusement que Mitsubishi est là pour fournir un vrai moteur essence, le 1.6 puretech devait casser lors des essais.

Tu rigoles !!!!

Par

Je suis déçu. Vu le nombre de frustrés qui ont commenté cet article, on aurait du voir arriver "écolo bobo", mais même pas !

Par

Un essence de seulement 210 cv pour 320 nm mieux vaut largement prendre le diesel il aura plus de couple et consommera deux fois moins

Par

En réponse à Yako

Bon, alors, nous les français, on représente 0,1% de la population mondiale, autant pour la pollution.

Nous avons le malus, les zfe et autres trucs tout aussi géniaux... pendant que le reste du monde se permet de rouler dans ça ?

Si c'est pas du foutage de gueule l'écologie !...

C'est avoir une vision pas plus loin que son pauvre bout du nez de Franchouillard....

En Amérique latine il y a 176 voitures pour 1000 habitants

En Afrique (je n'ai pas les données limitées à la zone de vente ce ce pickup) 44 pour 1000 habitants

En France 598 pour 1000 habitants (529 pour l'Europe)

Les routes et conditions de circulation, je vous assure,sont totalement différentes ( ils émettent beaucoup moins de C02 que nous dans les constructions d'infrastructures)

Donc oui, eux ont des véhicules encore du siècle dernier car les aménagements ne sont pas ceux de l'Europe, être autre .... et sont beaucoup moins émetteurs de CO2 que nous par habitant.

Qu'est ce qu'on ferait de tels pickup sur nos autoroutes?

Si Peugeot mettait en vente ce véhicule, on dirait"n'importe quoi, pas de marché, c'est Peugeot ça ne vaut rien vive les pickup...allemands !

Résultat pas de ventes et on dirait encore: bien fait, c'est de la M......

Par contre de belles berlines efficaces et sympa à conduire, oui, moi je suis preneur ;)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire