Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Projet de fusion de Renault et Nissan : pour Ghosn "toutes les options sont sur la table"

Dans Economie / Politique / Industrie

Projet de fusion de Renault et Nissan : pour Ghosn "toutes les options sont sur la table"

Renault et Nissan doivent continuer de se rapprocher. Certains évoquent une fusion, une option possible pour Carlos Ghosn.

Carlos Ghosn a une mission des plus délicates : rapprocher les différentes entités de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Les parties françaises et japonaises sont pour l'instant liées par une super-collaboration technique et des participations financières (Renault détient 43 % de Nissan et Nissan détient 15 % de Renault). Celui qui est resté à la tête du groupe Renault le sait : pour que cet ensemble toujours fragile tienne sur la durée, il va falloir renforcer les liens. Ghosn a récemment dit que cela était la suite logique pour l'Alliance.

Fin mars, la rumeur d'une fusion a été entendue. Les principaux intéressés l'avaient qualifiée de spéculation. Mais dans une interview au quotidien japonais Nikkei relayée par l'AFP, Carlos Ghosn a déclaré que "toutes les options étaient ouvertes" quant à l'avenir de l'Alliance et qu'il souhaite "trouver des solutions" d'ici 2022. Ghosn a ainsi précisé : "je ne laisse aucune option de côté mais je n'en privilégie aucune. Nous ne sommes pas fixés sur une solution". Le stade ultime de la fusion n'est donc pas impossible. Ghosn a toutefois ajouté à propos des options : "Certaines sont plus probables que d'autres du fait de la sensibilité (du dossier)".

Sensibilité, le mot ne peut pas être mieux choisi, tant le dossier s'avère explosif. L'ombre politique plane, avec un gouvernement français qui veut voir Renault garder l'avantage et un gouvernement japonais qui souhaite que les forces soient enfin rééquilibrées, d'autant que Nissan vend davantage que Renault.

Commentaires (44)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Trouver des solutions ?

C'est donc qu'il y aurait problème Carlos ? :roll:

Par

En réponse à roc et gravillon

Trouver des solutions ?

C'est donc qu'il y aurait problème Carlos ? :roll:

Bah non, tous les fanboys de Renault vont rappliquer pour te dire que c'est l'actionnaire majoritaire qui fait la loi, sauf que là il s'agit d'une "alliance" franco-japonaise et dans ce cas, on sait pour qui ça finit toujours mal :ange:

Par

C'est pour mieux additionner les véhicules en fin d'année.

Sinon, l'addition est biaisée

Sauf pour Moluche

Par

Une alliance avec un actionnaire majoritaire.

Par

Comment ça ce n'est pas déjà un groupe ? on nous aurait menti ???

Par

En réponse à springo

Comment ça ce n'est pas déjà un groupe ? on nous aurait menti ???

:chut: ne le répètes à personne cela va finir par se savoir sinon :oui:

Par

Groupe Renault : Renault, Dacia, Renault Samsung Motors, Alpine et Lada

Il est quand même 4ème mondial :oui:

Par

En réponse à roc et gravillon

Trouver des solutions ?

C'est donc qu'il y aurait problème Carlos ? :roll:

Le problème c'est que les japonais l'ont mauvaise

que l'une de leurs grandes entreprises en bonne santé "aujourd'hui"

soit sous contrôle d'une marque française qui plus est avec une part

des commandes directement tenue par l’état français.

.

Ils aiment bien Carlos Ghosn qui insiste bien sur le fait d'etre pas totalement francais,

mais ils détestent Renault.

.

Il vas falloir pourtant qu'ils s'y fassent...La boite appartient à celui qui a les actions.

Par

Deux points a trancher pour Carlos :trouver un nouveau nom : Ninault ? Renissan ? Ghosn cars SA ? Puis décider combien de personnel en doublon virer, en tapant largement sur ces faignasses d'ouvriers français surpayés.

Par Profil supprimé

Renault modèle de l'automobile. Renault constructeur premium aujourd'hui au niveau de BMW, Audi...et largement au dessus de VW niveau qualité et fiabilité.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire