Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Projet de loi climat : des voitures interdites à la vente dès 2030 ?

Projet de loi climat : des voitures interdites à la vente dès 2030 ?

Le gouvernement veut interdire la vente des voitures qui dépassent un seuil de CO2, dès la fin de cette décennie.

Une bombe peut en cacher une autre. Si le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat ne contient pas les 110 km/h sur autoroute, mesure vite écartée par le Président de la République, le texte (dévoilé par le site Contexte) intègre une interdiction de vente des véhicules qui rejettent trop de CO2. Cette interdiction prendrait effet dès le 1er janvier 2030 !

Ce serait ainsi la première étape avant l'interdiction totale des voitures thermiques, qui est prévue en France pour 2040 (actée dans le cadre de la loi mobilités). L'idée serait de ne pas autoriser la vente de voitures qui dépassent un seuil de CO2, qui serait de 95 g/km avec la norme NEDC et 123 g/km avec la norme WLTP.

Une mesure radicale, d'autant que ce n'est même pas encore le seuil de déclenchement du malus CO2 actuellement. Depuis le 1er janvier 2021, celui-ci est de 133 g/km. Ce sera 128 g/km en 2022 et 123 g/km en 2023. Sept ans plus tard, les voitures au-dessus seraient donc totalement interdites, ou presque, car le projet de loi prévoit une tolérance pour 5 % des immatriculations de la marque, pour des véhicules "destinés à des usages spécifiques lorsque leurs caractéristiques le nécessitent". On imagine que cela concerne des sportives.

Pour le gouvernement, "cette mesure permet d'envoyer un signal fort à l'ensemble des acteurs en faveur d'une décarbonation rapide du secteur et de poser un jalon en donnant de la visibilité aux acteurs de la filière professionnelle, tout en reconnaissant le besoin de certains véhicules à usage spécifique."

"Finalisé" selon Matignon, le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres début février et devrait arriver en mars à l'Assemblée Nationale. Si la mesure est adoptée, elle accélérera fortement l'électrification du marché français et l'abandon des moteurs thermiques pour les plus grands modèles. Un changement qui est toutefois déjà en cours. De plus en plus de gros SUV se contentent de motorisations hybrides, par exemple le Volkswagen Touareg depuis quelques semaines.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (196)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pendant ce temps la Macron a signé le CETA et le MERCOSUR : 2 accords qui multiplient drastiquement les échanges Intercontinentaux et donc les rejets de C02 associé.

Pendant ce temps la, on prépare la fin du renouvellement du Nucléaire pour acheter à l'Allemagne son électricité grise.

Pendant ce temps la, on supprime des infrastructures routières au profit de voies cyclables désertes créant des bouchons monstrueux ayant pour conséquence une augmentation des rejets de C02 et des polluants.

Etc,etc...

Bref l'hypocrisie à son paroxysme mais sa fonctionne. Dans l'histoire quand une crise arrive (ici crise écologique) : on choisit toujours la stratégie du bouc émissaire (ici la voiture).

Par

Quel intérêt de vendre des full thermiques d'ici 2025 alors que tout le monde à compris qu'il allait se faire écrabouiller par le VE? absolument aucun...

Par

Joli poisson d'avril !

Avant de proposer de telles mesures draconiennes contre le "méchant" CO2, on ferait mieux de lutter rapidement contre la destruction massive des forêts amazoniennes et tropicales en Asie (notamment pour produire de l'huile de palme) et en Afrique. Ces forêts sources de biodiversité captent le CO2. Mais la rien, personne ne fait rien.

De plus avec bientôt 10 milliards d'humains sur la terre, qui voudront vivre et respirer, je ne vois vraiment pas comment on va réduire cette empreinte carbone ... Ah mais oui, j'oubliais on peut interdire la voiture... Quelle hypocrisie !!!

Par

De toutes manières, que ça plaise ou non, on a un réchauffement climatique sur la tête qui ne fait que s'accélérer dernièrement (après dire que l'humanité va mourir, c'est complètement stupide). La question n'est même plus de le stopper, c'est trop tard, désormais le but est de limiter au maximum les dégâts voire s'adapter.

Et le VE est une solution, certes peu durable, mais à court/moyen terme il permet de réduire les émissions de Co2, c'est un fait prouvé par un tas d'études. De la production au roulage, il polluera moins qu'un thermique pur.

Bref, ce passage est inévitable et nécessaire.

Par

Ce n'est pas bien méchant 123 g. de CO2! Les véhicules hybrides rechargeables qui ont une batterie supérieure à 10 kWh emmetent plutot 50g. de CO2, à condition qu'ils soient rechargés régulièrement.

Et encore, il n'est pas question de les interdire à la circulation mais à la vente pour être précis.

Enfin, si ça doit passer par l'assemblée et surtout le sénat, ça peut peut encore être retarder pour aller sur un rythme "à la française".

Par

En réponse à F18Hornet

Joli poisson d'avril !

Avant de proposer de telles mesures draconiennes contre le "méchant" CO2, on ferait mieux de lutter rapidement contre la destruction massive des forêts amazoniennes et tropicales en Asie (notamment pour produire de l'huile de palme) et en Afrique. Ces forêts sources de biodiversité captent le CO2. Mais la rien, personne ne fait rien.

De plus avec bientôt 10 milliards d'humains sur la terre, qui voudront vivre et respirer, je ne vois vraiment pas comment on va réduire cette empreinte carbone ... Ah mais oui, j'oubliais on peut interdire la voiture... Quelle hypocrisie !!!

Arrêtez de toujours rejeter la faute sur les autres, c'est avec ce genre de propos non constructif que l'on patine au lieu d'avancer. Tout le monde sera touché par les décisions induites par le changement climatique, tot ou tard, si l'on ne commence pas à s'attaquer à un sujet, personne ne fait rien. Et force est de constater que les moyennes CO2 des véhicules vendus dans l'UE ne cesse de baisser, preuve s'il en faut que chacune de ces mesures sont efficaces.

Par

En réponse à F18Hornet

Joli poisson d'avril !

Avant de proposer de telles mesures draconiennes contre le "méchant" CO2, on ferait mieux de lutter rapidement contre la destruction massive des forêts amazoniennes et tropicales en Asie (notamment pour produire de l'huile de palme) et en Afrique. Ces forêts sources de biodiversité captent le CO2. Mais la rien, personne ne fait rien.

De plus avec bientôt 10 milliards d'humains sur la terre, qui voudront vivre et respirer, je ne vois vraiment pas comment on va réduire cette empreinte carbone ... Ah mais oui, j'oubliais on peut interdire la voiture... Quelle hypocrisie !!!

Effectivement.... Avec, en plus, les risques de nouvelles pandémies avec de nouveaux virus issus des zones naturelles détruites par l'homme....

Par

En réponse à Axel015

Pendant ce temps la Macron a signé le CETA et le MERCOSUR : 2 accords qui multiplient drastiquement les échanges Intercontinentaux et donc les rejets de C02 associé.

Pendant ce temps la, on prépare la fin du renouvellement du Nucléaire pour acheter à l'Allemagne son électricité grise.

Pendant ce temps la, on supprime des infrastructures routières au profit de voies cyclables désertes créant des bouchons monstrueux ayant pour conséquence une augmentation des rejets de C02 et des polluants.

Etc,etc...

Bref l'hypocrisie à son paroxysme mais sa fonctionne. Dans l'histoire quand une crise arrive (ici crise écologique) : on choisit toujours la stratégie du bouc émissaire (ici la voiture).

Autant cette mesure serait débile (et se soldera tout simplement par la systématisation des hybrides), autant le truc sur la piste cyclable ma fait marrer ^^

Ce qui ne rentre pas dans ta caboche, c'est que les vélos ne se bouchonnent pas et que tu auras toujours l'impression que la piste est inutile si tu regardes bêtement... Autre truc essentiel: si ça bouchonne en ville, ce n'est pas en raison de la piste cyclable, mais des débiles qui ne veulent pas lâcher leur bagnole 5mn :buzz:

Par

En réponse à F18Hornet

Joli poisson d'avril !

Avant de proposer de telles mesures draconiennes contre le "méchant" CO2, on ferait mieux de lutter rapidement contre la destruction massive des forêts amazoniennes et tropicales en Asie (notamment pour produire de l'huile de palme) et en Afrique. Ces forêts sources de biodiversité captent le CO2. Mais la rien, personne ne fait rien.

De plus avec bientôt 10 milliards d'humains sur la terre, qui voudront vivre et respirer, je ne vois vraiment pas comment on va réduire cette empreinte carbone ... Ah mais oui, j'oubliais on peut interdire la voiture... Quelle hypocrisie !!!

Ca me rappelle une interview de Bolsonaro :

La journaliste : "Pourquoi vous continuer de déforester l'Amazonie ?"

Bolsonaro : "Pour le développement économique du pays : et plus précisément pour faire des terres agricoles, pour nourrir le bétail, etc..."

La journaliste : "A t'on réellement besoin de surfaces exploitables supplémentaires au détriment de la forêt amazonienne ?"

Bolsonaro : "Avec nos exportations en hausse suite à nos nouveaux accords de libre échange, oui nous avons besoin de produire plus. Cette production supplémentaire apportera du travail au brésiliens, etc..."

En gros, la stratégie française, c'est de réduire les CO² produit en France (la désindustrialisation, les délocalisations, c'est du pain béni), et de l'augmenter dans le reste du monde. Pas con comme méthode au final pour passer pour le bon élève de la classe. :biggrin:

Par

En réponse à Ajneda

De toutes manières, que ça plaise ou non, on a un réchauffement climatique sur la tête qui ne fait que s'accélérer dernièrement (après dire que l'humanité va mourir, c'est complètement stupide). La question n'est même plus de le stopper, c'est trop tard, désormais le but est de limiter au maximum les dégâts voire s'adapter.

Et le VE est une solution, certes peu durable, mais à court/moyen terme il permet de réduire les émissions de Co2, c'est un fait prouvé par un tas d'études. De la production au roulage, il polluera moins qu'un thermique pur.

Bref, ce passage est inévitable et nécessaire.

Le VE n'est absolument pas une solution, car nos pays sont déjà plutôt propres en la matière, et au globale, la pollution générée par l'automobile particulière n'est rien du tout (dit autrement: il y a de bien plus gros bénéfices à faire ailleurs, mais c'est plus compliqué à mettre en place que des taxes...).

La vraie question, c'est d'éviter des mouvements pendulaires hallucinants (genre je fais100bornes par jours pour aller bosser...) et rationaliser les usages (quel intérêt de se déplacer en ville avec une voiture pour 90% des trajets?)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire