Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

PSA et Volkswagen : vers la fin des citadines ?

Dans Futurs modèles / Autres actu futurs modèles

La fin annoncée des citadines en Europe chez certains grands groupes, cela ne date pas d'aujourd'hui. Mais chez PSA et Volkswagen, on pointe de plus en plus le souci de rentabilité de ces modèles, qui vont subir un fort surcoût pour répondre aux normes environnementales.

PSA et Volkswagen : vers la fin des citadines ?

L'arrêt des petites citadines chez Opel ne pourrait être que les prémices d'une tendance plus ancrée dans l'automobile européenne. Depuis plusieurs années, déjà, les groupes autos annoncent les difficultés grandissantes pour garder un certain seuil de rentabilité sur les mini-citadines, qui sont des autos relativement accessibles et où les marges sont, par conséquent, faibles. Mais une nouvelle variable pourrait accélérer leur chute : les normes environnementales, et le cycle d'homologation WLTP.

Pour mettre à jour les modèles et les faire durer dans le temps, il faudrait investir dans de nouvelles technologies, et faire ainsi gonfler le prix final que le client verra en concession. Chez Volkswagen, pour conserver la Up! au catalogue, il faudrait que son prix augmente de près de 3000 € d'ici 2030. Le problème, c'est qu'à ces tarifs, la plus petite des Volkswagen entrerait alors en concurrence avec les premiers prix du segment B, soit celui de la Polo.

Le constat est le même chez PSA, qui se pose la question du duo Citroën C1 / Peugeot 108. La rumeur d'un arrêt des mini citadines se fait plus insistante, surtout depuis que l'accord avec Toyota dans l'usine de production en République Tchèque a pris fin après que Toyota ait annoncé la reprise, seul, de l'usine.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (68)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les normes environnementales qui tuent les voitures les moins polluantes...

Par

C'est lourd ce bug qui duplique les messages.

Par

C'est tout ? Un peu léger comme analyse non ?

Par

En réponse à 1919

Commentaire supprimé.

si il n'y avait que ça....

Par

Il y a un terme pas abordé, celui du crash-test, donc de la sécurité, à moins de quatre mètres difficile d'être dans les clous.

Par

Tout cela est discutable puisque Fiat perdure avec les 500 et Panda, Toyota qui n'est pas un petit aussi et ceci sans parler des keicars japonaises ou des sud coréenne i10 et Picanto qui vont perdurer

Mettre les normes et leurs coûts en avant me parait être un discours convenu et bien rôdé

Imaginons demain une loi qui taxe la pollution des inutiles et énergivores SUV et qui n'autorise en milieu urbain que les autos de moins de 3.75 m ... bref, les constructeurs européens seront encore de la revue.

Et puis une voiture du segment A avec un moteur adapté pour transporter 90% du temps une , voire 2 personnes au max pour aller bosser c'est suffisant

Par

Pourquoi la Up! prendrait 3000€ d'ici 2030, et pas la Polo, plus lourde ? D'autant qu'avec un petit 3 cylindres optimisé + une micro-hybridation + éventuellement une bicarburation GNV, on arrive à des consos/CO2 très faibles sans dépenser beaucoup.

L'autre possibilité, c'est de les passer en éléctrique, ce qui a beaucoup plus de sens sur ce genre de caisses que sur des gros SUV. On les vend clairement comme seconds véhicules du foyer, on peut alors se contenter d'une petite autonomie d'environ 150km, ce qui d'ici 2030 vaudra (si on en croit les discours des constructeurs) aussi cher que les thermiques (voire moins cher, suivant ce nouveau raisonnement de VW ?).

Mais peut-être que la vraie raison de leur abandon, c'est la rationalisation des gammes en cours, et l'élimination programmée des caisses aux faibles marges, sans prendre en compte les besoins réels des usagers. Pourtant, comme toutes les caisses vont se renchérir et les contraintes environnementales se durcir, bien malin le constructeur qui conservera une petite citadine électrifiée. Renault K-ZE par exemple ?...

Par

Le beau paradoxe !

Avec WLTP, ce sont justement les voitures basses et légères qui sont avantagées. Celles qui consomment réellement 4 à 5 litres avec un petit moteur essence, qui n'a pas besoin d'être cravaché en haut du compte-tours pour faire avancer la voiture.

On va donc se retrouver avec une taille minimale de 4 m de long et 1,75m de large et 1100 Kg pour une automobile, alors que c'est déjà trop gros pour certains stationnements de centre-ville, et pas seulement, notamment quand on veut aussi caser les vélos et la moto dans le garage !

A-t-on vraiment besoin de 5 vraies places et un coffre de 250 litres quand on utilise son automobile à plus de 95% du temps seul ou à deux ?

Par

En réponse à Gentlemanscooper le vieux

Tout cela est discutable puisque Fiat perdure avec les 500 et Panda, Toyota qui n'est pas un petit aussi et ceci sans parler des keicars japonaises ou des sud coréenne i10 et Picanto qui vont perdurer

Mettre les normes et leurs coûts en avant me parait être un discours convenu et bien rôdé

Imaginons demain une loi qui taxe la pollution des inutiles et énergivores SUV et qui n'autorise en milieu urbain que les autos de moins de 3.75 m ... bref, les constructeurs européens seront encore de la revue.

Et puis une voiture du segment A avec un moteur adapté pour transporter 90% du temps une , voire 2 personnes au max pour aller bosser c'est suffisant

Tout à fait. Fiat préparerait d'ailleurs un restylage de la Panda, incluant une micro-hybridation. Pour pas cher, ils vont surement diminuer le CO2 de précieux grammes et devenir de plus en plus seuls sur un segment pourtant de plus en plus pertinent.

On va arrivera à une situation où seule une poignée de constructeurs continuera à proposer des mini-citadines, et ils auront bien raison.

Par

C'est surtout la fin de "gavage party" chez les citadines...

Quand on voit des voitures de taille supérieures vendue moins chères il y a quoi se poser beaucoup de question.

Celui qui va rester en place avec un produit à 10 000€ va rafler la mise.

Dacia serait bien inspiré de récupérer la plate forme de la Twingo 2 et de la moderniser avec un chouillat d'hybridation.

Parce que de toute façon la Twingo ne survivra pas à une hausse de tarif elle non plus.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire