Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Quand vous ferez-vous verbaliser en ville dans les ZFE ?

Dans Pratique / Radars

Cédric Pinatel

Quand vous ferez-vous verbaliser en ville dans les ZFE ?

Selon l'âge de votre véhicule et sa motorisation, les verbalisations pour non respect des restrictions de circulation dans les ZFE tomberont dès la fin de l'année 2024. Avec quelques différences selon que vous habitiez Paris, Marseille ou d'autres grandes villes de France.

Mis en place en France en juin 2016, le système de la vignette Crit'Air visait à différencier les véhicules en fonction de leur âge et des normes de pollutions auxquels ils répondent. D'après ce barème, les autos les plus vertueuses obtiennent la vignette Crit'Air 0 (réservée aux modèles électriques ou à pile à combustible) alors que les plus polluantes reçoivent la vignette Crit'Air 5 ou sont non classées (diesel d'avant 2001 et essence d'avant 1997). D'abord instaurées à Paris, où les vignettes Crit'Air 5 et véhicules non classés ont été interdits de circulation la semaine entre 8h et 20h à partir du 1er janvier 2017, ces restrictions se sont progressivement étendues à d'autres catégories de véhicules mais aussi à toutes les grandes villes.

Paris fait office de précurseur en la matière mais depuis la LOM (loi d'orientation des mobilités) du 26 décembre 2019, l'obligation de constituer des ZFE (zones à faible émission) concerne théoriquement toutes les grandes villes de France. Elle impose même aux agglomérations de plus de 150 000 habitants de mettre en place ces ZFE dans leurs centres avant la fin de l'année 2024. Mais toutes les villes n'ont pas le même calendrier au niveau de l'étendue de ces interdictions de circulation.

Paris en tête mais les autres villes suivent

A la pointe, Paris a interdit les Crit'Air 4 (diesel d'avant 2006) dès le 1er juillet 2019. Les Crit'Air 3 (moteurs diesel d'avant 2011 et essence d'avant 2006) devaient être proscrites dans les rues de la capitale le 1er juillet dernier, mais elles viennent de bénéficier d'un sursis jusqu'en 2024 « après les jeux olympiques » d'après le gouvernement. Dans le calendrier initialement prévu, les véhicules à vignette Crit'Air 2 devaient eux être interdits dès 2024 mais ils pourraient également bénéficier d'un sursis en raison de ce décalage de dernière minute.

Si vous roulez à Marseille, il n'est plus possible de rentrer dans la ZFE de la ville avec un véhicule non classé ou Crit'Air 5 depuis le 1er septembre 2022. Il en sera de même pour les Crit'Air 4 dès le 1er septembre 2023, puis pour les Crit'Air 3 dès le 1er septembre 2024. La ville de Lyon suit un calendrier similaire, même si elle se refuse pour l'instant à donner une date d'interdiction précise pour les Crit'Air 3 et Crit'Air 2 (se contentant de dire qu'ils seront progressivement interdits entre 2023 et 2026). A Rouen comme à Paris, il est déjà interdit de rouler dans la ZFE avec un véhicule Crit'Air 4. A Grenoble en revanche, les Crit'Air 5 ne seront proscrits qu'en 2023 et les Crit'Air 4, en 2024. A Bordeaux et Toulouse, les premières restrictions arriveront en 2023. Et partout dans le pays, les métropoles prévoient d'interdire toutes les vignettes jusqu'au Crit'Air 1 avant 2030. Ce qui signifie qu'à cette date, il ne sera théoriquement plus possible de rouler dans les ZFE entre 8h et 20h la semaine avec une voiture équipée d'un moteur thermique, même très récente...

Les amendes à partir de 2024

La plupart des villes ayant déjà mis en place leurs ZFE avouent que pour l'instant, les verbalisations sur le non respect de la vignette sont rares. Mais elles bénéficieront « d'ici la fin de l'année 2024 » de dispositifs de verbalisation automatique de ces violations, comme vient de le préciser le gouvernement. Organisées via la pose de portiques ou de caméras, ces sanctions automatiques s'assortiront d'une amende de 68€ à chaque entrée d'un véhicule non conforme dans la ZFE d'une grande ville. Selon l'âge et le type de moteur de votre voiture à moteur thermique, il faudra donc faire très attention à la réglementation en vigueur dans les grandes agglomérations de votre région. Car dans deux ans, les PV commenceront à pleuvoir.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire