Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault : les derniers résultats financiers sont catastrophiques

Dans Economie / Politique / Finance

Renault : les derniers résultats financiers sont catastrophiques

Renault a enregistré une perte record de plus de 7 milliards d'euros au premier semestre 2020. Le Losange est plombé par le coronavirus et par Nissan.

Renault vient d'annoncer la perte nette la plus lourde de son histoire. Au premier semestre 2020, le groupe a perdu 7,3 milliards d'euros ! Le précédent record était une perte de 3,1 milliards d'euros… sur l'ensemble de l'année 2009. Déjà mal en point, le Losange est enfoncé par la pandémie de Covid-19, qui a fortement ralenti les ventes.

Sur un marché mondial en recul de 28,3 %, Renault et ses filiales ont vu leurs ventes baisser de 34,9 % (1,26 million de véhicules). Le chiffre d'affaires est donc dans la même tendance, avec un plongeon de 34,3 % à 18,4 milliards d'euros. Le CA est aussi plombé par une forte baisse des ventes à partenaires (impact négatif de 2 milliards d'euros avec notamment l'arrêt du partenariat avec Opel sur les utilitaires moyens). Renault souligne toutefois une amélioration de l'effet prix et mix produit, grâce au renouvellement des Clio et Captur, dont le prix de vente moyen est en hausse.

Le groupe enregistre une marge opérationnelle négative de -1,2 milliard d’euros (- 6,5 % du chiffre d’affaires). Renault indique que l'impact négatif du Covid-19 est estimé à environ 1,8 milliard d'euros sur le semestre. Mais la pandémie n'est pas le seul problème du Losange. Les résultats sont à nouveau tirés vers le bas par Nissan, dont Renault détient 43 % et qui lui aussi enregistre des pertes colossales. Le résultat net de - 7,39 milliards d'euros est très fortement pénalisé par la contribution négative du japonais, de l'ordre de - 4,82 milliards d'euros. Ce qui ne devrait pas s'arranger de sitôt, Nissan s'attendant déjà à de mauvais bilans jusqu'en 2021.

En ce qui concerne Renault, on tente d'être optimiste, en mettant notamment en avant un haut niveau du carnet de commandes. La marque va aussi commencer à mettre en œuvre son vaste plan d'économies présenté fin mai. Elle se donne déjà pour objectif de réduire ses coûts fixes de 600 millions d'euros dès cette année.

Pour Luca de Meo, nouveau directeur général de Renault : "La situation est sans précédent, elle n’est pas sans appel. Avec l’ensemble des équipes dirigeantes et les collaborateurs du groupe, nous nous mobilisons pour corriger notre trajectoire avec une stricte discipline qui ira au-delà de la réduction de nos coûts fixes. Préparer l’avenir c’est aussi bâtir notre stratégie de développement, et nous y travaillons activement. J’ai toute confiance en la capacité du Groupe à rebondir."

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (136)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Attendons l'analyse fine de gigi.:lol:

Par

Ça ne doit pas aider d'avoir des modèles d'aussi basse qualité... Et je ne parle pas de la fadeur du dessin, mais visiblement ça semble quand même bien plaire dans ce pays :bah:

Par

Ça fait mal... en même temps ce n’est pas la seule société qui fera de mauvais résultats cette année. Même si ce n’est pas entièrement imputable au COVID c’est quelque part une chance pour eux parce qu’ils peuvent (j’imagine) profiter des différentes aides liées à la crise sanitaire.

Cela dit ils vont avoir eu boulot pour inverser la tendance. Je n’aimerais pas être salarié chez eux en ce moment.

Par

Donc grosse perte due en grande partie à Nissan. Rien à voir avec les modèles Renault.

Par

Comme PSA, je pense que Renault doit monter en gamme, en qualité perçue et se restructurer pour être rentable. Il faut du temps. Ce groupe en est capable. Il a beaucoup d'atouts. Bonne chance Renault.

Par

Sans roue de secours étatique et sans des liquidités venant du japonais le Losange redevient un petit acteur peu/pas rentable bloqués sur un petit catalogue de produits "vendables" avec des marges réduites.

Et des dépenses dans le ZE sans mutualisation avec un partenaire...

Et une Twingo qui ne pourra être reconduite sans partenariat

Des monospaces boulets au positionnement douteux

Plus de grande berline tricorps valable pour attaquer à l'international

Et une dépendance aux marques/modèles low cost pour pays émergents fabriqués là-bas, ou aux utilitaires

J'appelle ça un syndrome Fiat.

Exactement les mêmes leviers et la même spirale "pas de cash/on reduit la voilure/voiture has been ou qualité en berne/réduction de la gamme et donc encore moins de vente"

Renault est seul et son problème - au contraire de grands malades comme Opel ou Fiat par exemple- et d'avoir un capital marque/image cataclysmique à nul à l'international : Opel joue sur sa germanitude ce qui lui permet de jouer la carte Europe du Nord voir international dans un futur proche, Fiat s'est réfugié dans la monoculture glamour de sa 500 et a obtenu "une assurance vie" avec sa partie US.

Et pour le Losange: qu'est ce qui est valorisable? Pas de modèle réellement international sauf le duo Logan/Duster.

Un petit succès en Inde...un duo Clio/Captur qui se vend bien dans le Sud de l'Europe...rien de plus et surtout au final pas de véritable cash machine avec ce positionnement lowcost sur quelques marchés mondiaux.

Gros travail en vue donc...

Par

Renault,

Cric Cric, Crac Crac,

Moi c'est Gignac,

Renault pas Fiable,

Des pannes injustifiable,

Renault perd de l'argent,

Normal il faut acheter allemand,

Allemand c'est fiable,

pas comme Renault pas viable,

Renault, Cric Cric,

Hier j'ai encore pris une cuite,

Renault, Crac Crac,

J'ai fini la bouteille de Cognac.

Voila t'embête pas à commenter Gignac, je deviens ton charger de communication officiel pro bono.

Par

En réponse à Pierre du 90

Comme PSA, je pense que Renault doit monter en gamme, en qualité perçue et se restructurer pour être rentable. Il faut du temps. Ce groupe en est capable. Il a beaucoup d'atouts. Bonne chance Renault.

Et leur meilleur "atout" est surtout l'aide du gouvernement français...

Par

Macron a tout prévu hausse d'impôt !

Par

En réponse à Axel015

Renault,

Cric Cric, Crac Crac,

Moi c'est Gignac,

Renault pas Fiable,

Des pannes injustifiable,

Renault perd de l'argent,

Normal il faut acheter allemand,

Allemand c'est fiable,

pas comme Renault pas viable,

Renault, Cric Cric,

Hier j'ai encore pris une cuite,

Renault, Crac Crac,

J'ai fini la bouteille de Cognac.

Voila t'embête pas à commenter Gignac, je deviens ton charger de communication officiel pro bono.

:areuh:

Tu as oublié aussi :

- normal Renault vend rien au dessus de 25000 balles

- c'est du low cost comme Dacia

- les "..." après chaque mot

:biggrin::biggrin::biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire