Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault : Mitsubishi Corp pourrait prendre une partie du capital

Dans Economie / Politique / Industrie

Renault : Mitsubishi Corp pourrait prendre une partie du capital

Selon Les Échos, le conglomérat Mitsubishi Corp pourrait entrer au capital de Renault, à hauteur de 10 %. Une opération qui vise à renforcer et apaiser les liens dans l'Alliance.

Le journal Les Échos révèle que Mitsubishi Corp pourrait prendre une partie du capital de Renault, à hauteur de 10 %. Mitsubishi Corp est la plus grande maison de négoce au Japon. Elle détient 20 % de Mitsubishi Motors, le constructeur automobile.

Cette entrée au capital permettrait de renforcer et rééquilibrer les liens entre les membres de l'Alliance. Actuellement, Renault détient 43 % de Nissan. Nissan détient 15 % de Renault et 34 % de Mitsubishi Motors. Il n'y a donc pas de lien direct entre Renault et Mitsubishi, ce qui fait que ce dernier peut se sentir à l'écart. Cette opération permettrait aussi de gonfler la part de l'actionnariat japonais dans Renault, un grand motif de satisfaction au Japon, où l'on trouve la relation entre Renault et Nissan trop déséquilibrée, un élément qui a d'ailleurs participé au refroidissement des relations dans l'Alliance.

Tournant au ralenti depuis plusieurs années, avant même la chute de Ghosn, qui n'a évidemment rien arrangé, l'Alliance compte prendre un nouveau départ en 2020. Fin janvier, elle a posé de nouvelles bases dans la coopération. D'une part, chaque entreprise sera référente dans une zone où elle est déjà forte (l'Europe pour Renault, la Chine pour Nissan et l'Asie du Sud-Est pour Mitsubishi). D'autre part, un constructeur prendra la tête pour le développement de chaque technologie clé, qui sera ensuite répartie entre les partenaires.

Les membres doivent présenter plus en détail leurs nouveaux plans stratégiques en mai (un calendrier qui n'a pas encore été remis en cause par le coronavirus). Il sera donc peut-être aussi question d'annoncer une évolution des liens capitalistiques.

En ce qui concerne Mitsubishi Corp, son entrée au capital de Renault est "une hypothèse de travail parmi beaucoup d'autres" selon une source des Échos, qui ajoute que "si elle devait se matérialiser un jour, ce qui n'est pas le scénario le plus probable, ce ne serait pas dans l'immédiat, en pleine crise du secteur". Le conglomérat japonais pourrait faire une bonne affaire, l'action de Renault étant au plus bas.

Le renforcement des liens semble d'ailleurs plus qu'important dans ce contexte particulier, la pandémie de Covid-19 secouant très fortement l'industrie automobile, quasiment à l'arrêt en Europe. Jean-Dominique Senard, président de Renault, compte d'ailleurs sur la solidarité au sein de l'Alliance pour redémarrer au plus vite.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Si au lieu de se livrer à des mic-mac financiers acadabrantesques ils faisaient simplement comme les autres : un vrai groupe automobile, ça leur laisserait possiblement de temps pour élaborer de meilleures bagnoles...

Par

Au moins ça ne devrait pas leur couter grand chose vu la crise actuelle... Acheter 10% du capital quand ça coute 1/3 de ce que ça valait il y a 1 an c'est la bonne période. Faut qu'ils se dépêchent dans 3 mois les soldes vont se terminer.

Par

En réponse à exclioboy

Au moins ça ne devrait pas leur couter grand chose vu la crise actuelle... Acheter 10% du capital quand ça coute 1/3 de ce que ça valait il y a 1 an c'est la bonne période. Faut qu'ils se dépêchent dans 3 mois les soldes vont se terminer.

Parce que tu crois que Mitsubishi Corp n'est pas financièrement impacté par la crise ? Et tu crois que tout sera revenu à la normale dans 3 mois ?

Par

Je sens que beaucoup ne vont pas apprécier cette nouvelle :biggrin:

"Cette opération permettrait aussi de gonfler la part de l'actionnariat japonais dans Renault, un grand motif de satisfaction au Japon, " :peur: c'est clair aujourd'hui il va y en avoir des nuits blanches :orni:

Par

En tout cas, Carlos Ghosn a eu le nez creux: il s'est confiné avec plusieurs mois d'avance !

Par

Mais Mitsubishi était pas sous le giron de PSA ? Il me semble qu'ils ont collaboré pour l'Outlander et l'ASX qui sont des dérivés du 4007/C-Crosser et 4008/C4 AirCross

Par

En réponse à ChronoFlop

Mais Mitsubishi était pas sous le giron de PSA ? Il me semble qu'ils ont collaboré pour l'Outlander et l'ASX qui sont des dérivés du 4007/C-Crosser et 4008/C4 AirCross

Ils avaient un partenariat mais aucun n'était sous le giron de l'autre

Par

Mouais, vu la confiance qu'on peut accorder aux Japonnais je ne suis pas sûr que ce soit une bonne opération car Mitsubishi Corp aurait des droits de votes dans ce cas.

Par

En réponse à roc et gravillon

Si au lieu de se livrer à des mic-mac financiers acadabrantesques ils faisaient simplement comme les autres : un vrai groupe automobile, ça leur laisserait possiblement de temps pour élaborer de meilleures bagnoles...

Je partage votre approche à 100%.

Par

Cette alliance, c'est un grand cirque. Il aura fallut attendre une bonne décennie pour que Renault Nissan travaillent "efficacement".

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire