Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault : quels modèles vont être arrêtés ?

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Luca de Meo va dans quelques jours détailler l'avenir de la gamme Renault. De nombreux modèles devraient passer à la trappe.

Renault : quels modèles vont être arrêtés ?

Dans une semaine, Luca de Meo dévoilera son plan de bataille pour relancer le groupe Renault. Cette fois, on espère avoir enfin des annonces concrètes sur l'avenir de la gamme du Losange. Le nouveau directeur général compte la revoir en profondeur.

C'est d'ailleurs son domaine de prédilection et c'est par là que de Meo a commencé à prendre des décisions, dès sa prise de fonction officielle, en juillet 2020. Début août, il déclarait carrément : "Nous avons pris plus de décisions en quatre semaines qu’en deux ans." Avec la volonté de recentrer le Losange sur le segment des modèles compacts, le coeur du marché européen, l'italien a lancé de nouveaux projets. Mais il a surtout programmé un grand ménage dans la gamme.

Cette fois, Luca de Meo devrait officialiser des arrêts dont on se doute depuis quelques mois, à commencer par ceux des monospaces. Les Scénic, Grand Scénic et Espace devraient ainsi passer à la trappe. Renault a d'ailleurs fortement réduit la gamme de ces véhicules à l'occasion du millésime 2021. Les Scénic viennent d'abandonner le diesel, tandis que l'Espace a délaissé l'essence. Et pour eux, il n'a jamais été question de profiter des hybrides E-Tech, preuve qu'ils n'avaient pas d'avenir !

Évidemment, ces arrêts s'expliquent par la chute des ventes de monospaces, la clientèle privilégiant les SUV. Pourtant, Renault, grand spécialiste du monospace, n'avait pas tourné le dos à ce genre… jusqu'à l'arrivée de Luca de Meo. Car dès sa prise de fonction, le DG aurait mis à la poubelle un projet bien avancé de véhicule familial qui devait remplacer à la fois les Scénic et Espace. L'homme a dû juger qu'il était temps d'en finir avec les catégories sur le déclin.

Sur ce même constat, Luca de Meo devrait logiquement acter l'arrêt de la Talisman, dont les ventes sont au plus bas. Les berlines généralistes n'ont plus la côte en Europe, un marché sur lequel Renault va se recentrer aussi. L'abandon des Scénic, Talisman et Espace colle aussi avec le projet industriel pour l'usine de Douai, où sont actuellement assemblés ces véhicules, dans l'électrique. C'est ainsi à Douai que sera produite la compacte électrique annoncée par le concept Mégane eVision dès la fin de cette année, sur la base CMF-EV. Un grand SUV électrique est aussi attendu, pour tenir le rôle de nouveau haut de gamme.

Parmi les véhicules dont l'avenir est en sursis, il y a par ailleurs le Koleos. Celui-ci devrait être remplacé de manière indirecte par le nouveau Kadjar, attendu en deux longueurs, avec 5 et 7 places. Une stratégie qui rappelle celle de Peugeot, le 5008 étant un 3008 7 places. D'ailleurs, le grand Kadjar pourrait bien se nommer Koleos.

La semaine prochaine, Luca de Meo devrait aussi clarifier l'avenir de la famille Mégane. Les rumeurs ont fait état de l'abandon du break, remplacé par un crossover, façon Kia XCeed. Mais le break compact reste une silhouette importante en Europe, très prisée des entreprises. Peugeot va d'ailleurs lancer la nouvelle 308 en SW, après avoir hésité.

Du côté des modèles urbains, pas touche aux Clio et Captur bien sûr. En revanche, l'avenir est flou pour la Twingo. Celle-ci vient de prendre un nouveau départ avec une version électrique. Mais Renault va bientôt se retrouver seul pour produire le modèle, avec la fin du partenariat avec Daimler (qui a de son côté la Smart Fortwo). Or, il devient difficile de rentabiliser une petite citadine, encore plus en étant sans associé. Est-ce que Renault va trouver un autre partenaire ou va-t-il classer sans suite la Twingo 3 ? Réponse, on l'espère, jeudi prochain.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Par 4L 28 Le 07 Mai 2021 à 18h26

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Jamais compris la logique industrielle de ce groupe, c'est du grand n'importe quoi. Sans les franchouillards (pas trop regardants sur l'origine des bagnoles) ou ceux qui n'y connaissent rien en bagnole qui achètent une Clio par défaut ou une Dacia en ne regardant que l'étiquette prix, ça fait longtemps qu'il aurait disparu. :bah:

Par

Une image vaut mille mots .... et vous l'avez bien choisie Mr Doche...

Mais pourquoi tant de points d'interrogation, puisque le non-remplacement de nombre de modèles a été officiellement annoncé par le constructeur fantôme...

Par

"Sur ce même constat, Luca de Meo devrait logiquement acter l'arrêt de la Talisman, dont les ventes sont au plus bas. Les berlines généralistes n'ont plus la côte en Europe...."

Bah suffit de voir le succès de la Skoda Octavia. MDR !

Par

Ah, c'est le jeune Ferrière... rendons à César.... (et le baroud aux baroudeuses )... :jap:

Par

Et ben, il ne va plus rester grand chose !!

Attention au syndrome FIAT qui a supprimé nombre de ses modèles sans les remplacer.

Je comprends cependant qu'on supprime des modèles non rentables mais quand je vois que les remplaçants sont full électriques, cela me laisse perplexe.

Si j'ai bien compris, le nouveau haut de gamme Renault serait le nouveau Kadjar en 5 et 7 places et peut-être ce SUV électrique.

Cela voudrait dire que Renault abandonne définitivement le haut de gamme. Au profit d'Alpine ?

Et quid de l'usine de Sandouville ? Elle va rester cantonnée aux utilitaires ?

Dernière réflexion : supprimer la Twingo alors que le VE urbain parait être une bonne solution me parait dommage aussi.

Bref, beaucoup d'interrogations, j'ai hâte de découvrir son plan.

Par

tous :buzz:

Par

En réponse à roc et gravillon

Une image vaut mille mots .... et vous l'avez bien choisie Mr Doche...

Mais pourquoi tant de points d'interrogation, puisque le non-remplacement de nombre de modèles a été officiellement annoncé par le constructeur fantôme...

tout à fait . l'entreprise renaulmt ne se porte pas bien , et c'est pas Nissan ou Mitsu qui vont rentrer du blé, donc du coup..... restrictions à tout va . en meme temps Espace/ talisman/ Koleos , il s'en vend combien chaque mois ??? :blague: c'est juste officialiser une fin bien réelle dejà...... :lol: rien de plus....

Par

Il serait plus facile de citer les modèles qui survivront.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Jamais compris la logique industrielle de ce groupe, c'est du grand n'importe quoi. Sans les franchouillards (pas trop regardants sur l'origine des bagnoles) ou ceux qui n'y connaissent rien en bagnole qui achètent une Clio par défaut ou une Dacia en ne regardant que l'étiquette prix, ça fait longtemps qu'il aurait disparu. :bah:

:bien:

Rien à rajouter..

Par

En réponse à Radu8

Il serait plus facile de citer les modèles qui survivront.

Evidemment !

Le plus important, n'est pas les modèles qui vont disparaître, surtout s'ils n'ont plus de succès, mais ceux qui vont apparaître.

Renault va/doit créer de nouveaux modèles allant dans le sens de l'électrification de toute sa gamme. Et comme il est plus facile d'électrifier un modèle haut sur pattes, on devrait voir arriver des crossover ou SUV.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire