Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault se lance dans la recharge rapide pour véhicules électriques

Renault se lance dans la recharge rapide pour véhicules électriques

Renault annonce ce matin s'associer au projet "E-Via E-Flex" pour développer la recharge très rapide de véhicules électriques en Europe, dans la région Sud du Vieux Continent. La marque au losange se démarque ainsi de la concurrence allemande qui est partie sur un autre projet, Ionity.

L'an dernier, les grands groupes automobiles situés en Allemagne (Volkswagen, Daimler, BMW et Ford) annonçaient créer le projet Ionity, visant à implanter plusieurs centaines de bornes de recharge de haute puissance à travers l'Europe. Le but est d'avoir 400 points sur les axes routiers principaux afin que les clients de ces véhicules n'aient plus la crainte de ne pas pouvoir faire de longs trajets sans gros sacrifices, à savoir de longues heures à recharger. Ce qui pourrait devenir de plus en plus vrai si rien n'est fait pour démocratiser la recharge rapide, puisque les voitures électriques contiennent des batteries de plus en plus conséquentes.

De son côté, Renault se lance dans la même expérience, mais la marque française fait (presque) cavalier seul en joignant le projet E-Via E-Flex. Sous ce nom un peu compliqué se cachent des acteurs de haute importante comme EDF,  Enedis, Verbund ou encore Enel. Le constructeur au losange espère ainsi développer cette fameuse recharge rapide, mais uniquement dans l'Europe du Sud pour le moment. 

Renault est peut-être conscient, avec ses partenaires, qu'il n'est pas forcément pertinent de chercher à développer d'abord l'Europe du Nord, qui sera de toute façon concernée par l'arrivée des bornes du projet concurrente Ionity...

Pour le moment, cette campagne prévoit l'installation de 14 bornes de recharge ultra rapide en Italie, France et Espagne. Sur ces 14 bornes, deux seulement seront en France, probablement en région PACA et Languedoc. Ces points destinés aux véhicules électriques seront situés sur les autoroutes et voies express et fourniront entre 150 et 350 kW, valeur qui sera d'ailleurs également fournie par les bornes du projet Ionity.

Renault nous rappelle quand même qu'il existe déjà deux autres réseaux de recharge rapide en Europe : Ultra-E et High Speed Electric, avec un peu moins de 200 bornes pour le nord du Vieux Continent. Avec E-Via Flex-E et Ionity, sans compter sur le gros projet Eon, cela commence tout de même à faire beaucoup de réseaux différents et d'acteurs qui jouent dans leur coin. En espérant que ce ne soit pas, au final, le client qui paye à cause de standards en tout genre...

 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires ()

Déposer un commentaire