Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Retour aux 90 km/h : les présidents de département ne veulent pas assumer seuls

Dans Economie / Politique / Politique

Retour aux 90 km/h : les présidents de département ne veulent pas assumer seuls

Les présidents de département vont pouvoir relever la vitesse maximale sur certains tronçons. Mais ils souhaitent que la décision puisse se faire en sollicitant le préfet, une manière d'impliquer l'État.

Cette semaine, le Premier Ministre a lâché du lest, se montrant favorable à un assouplissement des 80 km/h. Résultat, le débat sur la mesure est relancé de plus belle. Surtout, le dossier prend maintenant des allures de patate chaude que l'on tente de se passer ou au moins de partager.

La limitation sur le réseau secondaire resterait à 80 km/h. Mais les présidents de conseils départementaux pourraient la relever au cas par cas sur les tronçons de départementales jugés moins dangereux. Les députés ont adopté un amendement en ce sens en commission à l'occasion de l'étude du projet de loi mobilité.

Dès l'annonce de la mesure, début 2018, des élus locaux réclamaient le pouvoir de décision. Et une majorité des présidents de départements se sont déjà prononcés en faveur d'un retour aux 90 km/h sur leurs axes. Mais visiblement, certains n'ont pas envie qu'un passage de 80 à 90 km/h puisse leur causer des problèmes en cas d'accident mortel. En effet, la responsabilité pénale des élus pourrait être engagée.

Les présidents de département commencent donc à jouer la prudence et ne veulent pas vraiment être seuls en première ligne. Vendredi, l’Assemblée des départements de France (ADF) a écrit au Premier ministre pour lui demander que "la décision du président de département soit prise avec la possibilité de solliciter un avis du préfet". Ce serait une manière d'associer l'État à la prise de décision.

Dominique Bussereau, président de l'ADF, précise dans le Parisien : "Il ne s’agit pas de demander aux préfets de cosigner ou de valider cette décision. Mais nous avons besoin des données des gendarmes, de la sécurité routière, etc. pour pouvoir faire les meilleurs choix en amont".

On sent que ce feuilleton réserve encore de nombreux rebondissements.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (58)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Arrêtez de tout mélanger :

Les routes sont classées en fonction de la circulation, "à grande circulation" ou "secondaires".

Ensuite selon leur propriété , nationales, départementales ou communales.

Tout cela sans distinguer si elles sont à double sens ou à terre-plein central.

Par

Mais revenons tout simplement au 90km/h !

C'est pathétique de perdre autant de temps sur cette erreur politique.

Ça va durer tout le quinquennat ou quoi ?? :blague:

Par

oui on arrête les "conneries", on revient au 90kmh partout et en revanche rouet dangereuses on limite à 80 ou 70- ou 60km/h

Par

En réponse à ChristopheD92

oui on arrête les "conneries", on revient au 90kmh partout et en revanche rouet dangereuses on limite à 80 ou 70- ou 60km/h

Non non et non, la règle doit être à 90, au conducteur de limiter son allure en fonction de l’environnement.

Par

En réponse à bruno35115

Arrêtez de tout mélanger :

Les routes sont classées en fonction de la circulation, "à grande circulation" ou "secondaires".

Ensuite selon leur propriété , nationales, départementales ou communales.

Tout cela sans distinguer si elles sont à double sens ou à terre-plein central.

Pas si simple,

en cas de hausse des accidents et/ou de la mortalité il pourra être stigmatisé celui qui aura pris la décision de revenir en arrière. Et alors, si bord politique du Présent de Région différent de celui du gouvernement, ça permettra à ce dernier de qualifier d'irresponsable le premier.

Par

Certains le feront sans hesitation. Sinon quid des nationales car en fait c'est flou, ils peuvent remonter ou pas? Car dans le genre ridicule on est en plein dedans. si je comprends bien on attend de virer Edouard pour vraiment enterrer la mesure? Sinon c'est pas eux qui disaient qu'en cas d'echec elle virerait la mesure? Elle est echoue y a de plus en plus de morts sur les routes.

Par

Toute façon ça passera pas ... C'est juste une énième entourloupe pour éviter que les gens gueulent ... Et pourquoi ça passera pas ? Qui financera les panneaux ? Les communes ? Lel déja qu'ils se plaignent depuis plusieurs années de ne plus avoir un rond et de ne plus recevoir assez de subventions de l'état .. Ne rêvez pas trop , quelques 4 ou 5 grosses régions de France seront concerné et encore c'est meme pas sur ..

Par

En réponse à Xfire

Non non et non, la règle doit être à 90, au conducteur de limiter son allure en fonction de l’environnement.

Mais bien sur et lorsque vous ne connaissez pas la route, une bonne signalisation qui vous indique un virage dangereux et la vitesse raisonnable à maintenir, cela ne vous sert jamais????

Toutes les routes ont des zones spécifiques et la signalisation avec la vitesse maximale à maintenir me semble bien plus logique. Et puis, surtout, combien de temps soit-disant perdu entre 80km/h et 90km/h, quelques minutes.

Autre chose, les présidents de régions, mais aussi les députés n'ont pas arrêté de nous dire qu'il fallait décentraliser les décisions et maintenant ils voudraient se planquer derrière les préfets....

Pathétique, ces politiques qui veulent décider de tout mais ont besoin de tenir la main de l'état pour traverser la rue!!!

Par

En réponse à ghlapin

Mais bien sur et lorsque vous ne connaissez pas la route, une bonne signalisation qui vous indique un virage dangereux et la vitesse raisonnable à maintenir, cela ne vous sert jamais????

Toutes les routes ont des zones spécifiques et la signalisation avec la vitesse maximale à maintenir me semble bien plus logique. Et puis, surtout, combien de temps soit-disant perdu entre 80km/h et 90km/h, quelques minutes.

Autre chose, les présidents de régions, mais aussi les députés n'ont pas arrêté de nous dire qu'il fallait décentraliser les décisions et maintenant ils voudraient se planquer derrière les préfets....

Pathétique, ces politiques qui veulent décider de tout mais ont besoin de tenir la main de l'état pour traverser la rue!!!

Arrêtez d'être assisté. J'ai roulé dans des endroits que je ne connaissais pas où le 90 était impossible et ça n'empêche pas d'ajuster sa vitesse au terrain. Conduire n'est pas suivre bêtement un panneau mais un exercice de réflexion et remise en question permanent.

Par

En réponse à Xfire

Non non et non, la règle doit être à 90, au conducteur de limiter son allure en fonction de l’environnement.

Mdr

Les chauffards ne respectent déjà pas les règles, alors si en plus ils doivent adapter leur allure à leur environnement, ça va encore être du rodéo

Ce n’es pourtant pas bien difficile de respecter la vitesse, c’est juste une histoire d’envie et de capacités

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire