Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Rolls Royce : selon son patron, les morts du Covid ont "inspiré" le record de ventes de la marque

Dans Voitures d'exception / Luxe

Pierre Desjardins

Rolls Royce : selon son patron, les morts du Covid ont "inspiré" le record de ventes de la marque

Dans le petit monde de l'automobile, la pandémie de Covid-19 a fait l'effet de montagnes russes : en plein confinement, les ventes de voitures neuves se sont totalement écroulées avec la fermeture des concessions en 2020. Mais les stocks accumulés alors se sont évaporés ensuite comme neige au soleil dès la réouverture en 2021 jusqu'à arriver à une pénurie qui dure encore aujourd'hui, notamment à cause du manque de microprocesseurs, ce qui fait monter de façon vertigineuse le marché de l'occasion.

Cependant, comme Florent Ferrière l'annonçait il y a quelques jours, certains constructeurs s'en sortent mieux que d'autres et parmi ceux-ci on trouve de nombreuses marques de luxe. Ainsi, Porsche a franchi l'année dernière pour la première fois de son histoire la barre des 300 000 ventes et Bentley, Rolls Royce ou encore Lamborghini ont aussi battu des records.

Comment expliquer un tel engouement ? Torsten Müller-Ötvös, le patron actuel de Rolls Royce, a une théorie qu'il a partagée dans une interview récente pour le Financial Times : « De nombreuses personnes ont vu mourir du Covid des membres de leur communauté, ce qui leur a fait comprendre que la vie peut être courte et qu'il faut en profiter sans attendre. Cela a aidé les ventes de Rolls Royce de façon assez massive ».

Est-ce une réflexion tout ce qu'il y a de plus morbide ? Sans aucun doute, on a ici un homme qui annonce sans transpirer une seconde que sa marque de voitures de luxe a tiré des bénéfices d'une tragédie mondiale ayant entraîné plusieurs millions de morts. Ouh là, tant de morts autour de moi, autant acheter tout de suite cette Phantom, YOLO comme disent les jeunes.

Et pourtant, il n'a pas tort, comme le fait remarquer Kirsten Lee sur le site TheDrive, même si ses mots auraient pu être mieux choisis. Car les livres d'histoire montrent que ce fleurissement économique est déjà arrivé auparavant en utilisant le même terreau. En 1918, la grippe espagnole a ainsi tué 50 millions de personnes et en a infecté 500 millions mais a donné ensuite lieu à un boom aussi économique que culturel qui a duré une décennie. Même constant pour le choléra qui a frappé durement le Royaume-Uni et la France au début des années 1830 mais qui a précédé la révolution industrielle.

Certes, dans le cas de Rolls Royce, il ne s'agit pas de se redonner le sourire en se faisant plaisir avec une paire de chaussures supplémentaire ou un nouveau smartphone. Avec une Ghost d'entrée de gamme au-dessus de la barre des 300 000 €, ce record de ventes est probablement aussi et peut-être même surtout à mettre sur le compte de nombreux patrons se récompensant eux-mêmes après avoir, comme Torsten Müller-Ötvös, tiré profit de la pandémie plutôt que d'achats passionnels par peur de quoi demain sera fait.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Rolls Royce

Toute l'actualité

Forum Rolls Royce

Commentaires ()

Déposer un commentaire