Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Voiture d'occasion : sachez définir celle qui VOUS conviendra

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Cailliot Manuel

Certains automobilistes sont des passionnés, d'autres des pragmatiques. Mais à l'heure du choix, les plus de 6 millions d'acheteurs de secondes mains ont dû se poser la question : "quelle est la voiture qui va ME convenir". Mettant de côté les raisons du coeur, nous nous sommes attachés à vous aider à définir LA voiture idéale, la "raisonnable". Il faut pour cela se poser les bonnes questions.

Voiture d'occasion : sachez définir celle qui VOUS conviendra

Budget : tenez compte des à-côtés !

 

Première question à se poser, avant toute chose, celle du budget. On enfonce bien sûr ici des portes ouvertes. Mais l'éventail des possibilités ne sera pas le même selon que vous disposiez de 2 000 € ou de 20 000 €.

Il faut aussi avoir à l'esprit certaines subtilités. En effet, acheter une vieille Audi A8 ou Mercedes Classe S à 5 000 € demandera par exemple, les années passant, un budget bien plus conséquent que de s'acheter une "simple" Peugeot 208, même à 8 ou 10 000 €.

Consommation moyenne, coût d'entretien, assurance doivent aussi entrer en ligne de compte, lorsque l'on définit un modèle à acheter. Ce n'est pas parce qu'une voiture coûte peu cher en occasion que ce sera le cas à l'utilisation. C'est même souvent le contraire ! Une évidence pour certains, mais pas pour d'autres. Combien sont les acheteurs de voitures dites "luxueuses" ou "premium", achetées une bouchée de pain car âgées ou boudées, qui s'en séparent fissa quelques mois plus tard, faute de pouvoir assumer au quotidien ? On ne les compte plus...

 

Entretien, assurance et carburant peuvent plomber une bonne affaire

Il faut donc, au-delà du budget alloué à l'achat en lui-même de la voiture, bien définir aussi quel est le budget annuel à ne pas dépasser pour l'assurance, l'entretien ou le carburant. C'est lui qui va orienter, autant que limiter parfois le choix.

Exemple 1, l'entretien : entretenir une petite citadine va revenir, en moyenne, à environ 200 € par an. Pour une compacte, entre 250 et 300 € (400 € pour une premium), une familiale vous fera dépasser les 350 € (et plutôt 500 € si c'est une Premium). Cela change carrément la donne quand le budget est serré. Vous l'aurez donc compris, renseignez-vous en amont sur les coûts d'entretien, ne serait-ce qu'approximativement, avant de choisir un modèle qui fera du mal à votre équilibre financier.

Exemple 2, l'assurance : avec un budget de 500 € annuel, on peut assurer une citadine ou une compacte (tout dépend bien sûr du profil et de la région, mais schématisons). Mais ne comptez pas pouvoir couvrir une petite sportive, une familiale, ou un SUV compact si à la mode. Mais avec 1 000 €, ils deviennent envisageables. Comme pour le budget entretien, faites des devis avant de vous engager auprès du vendeur.

Voiture d'occasion : sachez définir celle qui VOUS conviendra

Exemple 3, le carburant : vous aviez précédemment un budget carburant de 150 € par mois, et vous ne pouvez pas aller plus loin. Vous parcourez au minimum 1 500 km mensuellement. Avec un tel budget, et en considérant un prix du carburant à 1,70 € (moyenne pour le SP95-e10 au jour de parution de cet article), vous ne pourrez pas acheter une voiture qui consomme plus de 5,9 l/100 km de E10, sinon vous exploserez votre budget. Et 5,9 l/100, c'est peu. Adieu, donc, la BMW Série 3 320i E46 pas trop chère qui vous faisait de l'œil… Sa consommation réelle moyenne plus proche des 9 litres imposerait un budget de 230 € ! 

 

Ainsi, en ayant bien fait le compte de ces à-côtés contraints, on pourra réviser son enveloppe pour l'achat, la revoir à la baisse, ou à la hausse d'ailleurs…

Petite astuce ensuite : une fois le budget défini, par exemple 10 000 €, n'hésitez pas sur les sites d'annonces à regarder celles qui sont un peu au-dessus de ce budget. Car de nombreux vendeurs, professionnels comme particuliers, se réservent une marge de négociation. Ne ratez donc pas un modèle un peu plus récent ou avec un peu moins de kilomètres, tout ça parce qu'il est affiché 10 300 €, et que votre "filtre" par budget ne vous le montre pas.

 

Bien définir ses besoins - Un SUV 7 places ? Oui mais pas s'il sert 2 jours par an !

Tout comme il faut bien définir son budget, il faut bien définir ses besoins. Pragmatiquement, il n'est pas nécessaire de se trimballer un monospace ou un SUV 7 places à l'année, quand on est célibataire sans enfant, sauf à trimballer des armoires normandes/ses six meilleurs potes/ses 12 chiens (rayez la mention inutile) toutes les semaines.

Vous adorez le Peugeot 5008. Ok, mais si c'est pour rouler 350 jours par an seul dedans, ça ne sert à rien. Mieux vaut prendre une 208, et louer ponctuellement un 5008.
Vous adorez le Peugeot 5008. Ok, mais si c'est pour rouler 350 jours par an seul dedans, ça ne sert à rien. Mieux vaut prendre une 208, et louer ponctuellement un 5008.

Au contraire, difficile de caser les affaires de trois enfants dont un bébé dans une citadine. De même, si vous êtes seul, pas intéressé par les performances et avec un petit budget, vous pourriez vous tourner vers une minicitadine. Sauf si vous roulez souvent sur autoroute quand même. Dans ce cas, une citadine polyvalente ou une compacte sera mieux adaptée.

Vous faites moins 100/50/20 km par jour ? Vous pourrez alors envisager une voiture électrique d'occasion. Dans le cas contraire, cela semble difficile encore de se passer d'une thermique.

Dans tous les cas, il vaut mieux adapter son auto à ses besoins réels, ne pas surpayer une occasion qui aura de plus des coûts d'utilisation plus élevés. Et louer ponctuellement un véhicule adapté.

 

Il faut bien penser également à toutes les situations que vous pourrez rencontrer. Et surtout, définir autant que possible si elles seront fréquentes ou pas (transport de personnes, d'enfants, de gros objets, traction de caravane, etc.). Vos goûts rentrent également en ligne de compte (et on ne parle pas ici du style) ainsi que vos habitudes (conduite cool ou dynamique, souhaits en termes d'équipement high-tech, etc.). 

Toutes ces questions permettent de définir les critères minimaux auquel votre futur achat doit correspondre. Partir du principe que qui peut tout peut moins. Et du coup de ne pas s'éparpiller dans tous les sens. Chapitre suivant nous allons voir justement quelle catégorie d'auto correspond à quel profil.

 

Quelle catégorie selon votre profil ?

 

Selon votre profil, et en croisant aussi avec vos besoins, vous pouvez vous tourner vers une ou plusieurs catégories parmi les suivantes :

 

Nous avons volontairement écarté les catégories "coupé" et "cabriolet", qui sont, presque par définition, des voitures plaisir, et donc pas des voitures "qui conviennent"... (pardon)

 

Toutes les catégories ne sont pas présentes soit dans celles à privilégier, soit dans celles à éviter. Cela signifie que selon vos besoins, elles peuvent se placer d'un côté ou de l'autre. Nous avons aussi, pour certains profils, répondu non pas par des catégories, mais par des niveaux de puissance, ou d'équipement.

 

Votre profil (vous pouvez entrer dans plusieurs cases…)

La/les catégorie(s) à privilégier

La/les catégorie(s) à éviter

Célibataire sans enfant

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

Familiale

Break

Monospace compact

Grand monospace

Ludospace

SUV compact

4x4

Minibus

Couple sans enfant

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

Familiale

Break

Monospace compact

Grand monospace

Ludospace

SUV compact

4x4

Minibus

Couple avec 1 enfant

Citadine polyvalente

Compacte

Minispace

SUV citadin

Mini-citadine

Familiale

Break

Monospace compact

Grand monospace

Ludospace

4x4/SUV compact

Minibus

Couple avec 2 enfants

Compacte

Familiale

Break

Ludospace

Monospace compact

SUV compact

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Grand monospace

4x4

Minibus

Couple avec 3 enfants

Familiale

Break

Monospace compact

Grand monospace

SUV Compact

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

4x4

Couple avec 3 enfants et plus

Monospace compact 7 places

Grand monospace

Minibus

SUV 7 places

Toutes les autres

Vous transportez souvent des charges lourdes

Break

Monospace compact

SUV compact

4x4

Véhicule de puissance supérieure à 110 ch*

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

Véhicule de moins de 110 ch*

Vous transportez souvent des charges volumineuses

Monospace compact

Grand monospace

Ludospace

4x4

Minibus

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

Familiale

SUV citadin

Vous sortez souvent de la ville, faites beaucoup de route

Toutes les autres

Mini-citadine

Voiture électrique

C'est pour servir de deuxième voiture

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

SUV citadin

Voiture électrique

Familiale

Break

Monospace compact

Grand monospace

SUV compact

SUV 7 places

4x4

J'ai souvent besoin de tracter

Familiale

Break

Monospace compact

Grand Monospace

SUV compact

4x4

Véhicules de plus de 110 ch*

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

SUV citadin

Véhicules de moins de 110 ch*

J'emprunte souvent des chemins délicats/je roule souvent sur la neige/en montagne

SUV compact (en version 4 roues motrices)

4x4

Toutes les autres

J'ai souvent besoin d'un grand coffre, même si je suis seul

Familiale

Break

Monospace compact

Grand monospace

Ludospace

Mini-citadine

Citadine polyvalente

Compacte

SUV citadin

J'aime bénéficier d'un minimum de performances

Véhicules de plus de 110 ch

Véhicules de plus de 150 ch

Véhicules de plus de 200 ch

(selon le degré de performance voulu !)

Mini-citadines

Ludospace

Véhicules de moins de 110 ch*

Je veux pouvoir avoir accès à des équipements high-tech

Versions haut de gamme de chaque modèle

Modèles de marques Premium

Pas d'entrée de gamme

Éviter les gammes basses des constructeurs généralistes

* On peut discuter de ce niveau de puissance à partir duquel nous considérons que le véhicule est "puissant". Pour certains, 90 ch peuvent suffire, pour d'autres, la barre sera à 150 ch...

 

Essence, diesel, hybride, électrique ?

 

LA grande question du moment ! Pendant longtemps, les vendeurs d'occasion ont suivi la tendance du marché du neuf et ont vendu du diesel, même à ceux qui n'en avaient pas besoin.

Il faut dire que sur le marché de la seconde main, l'écart de prix entre un véhicule diesel et un essence se resserrait un petit peu, avec le jeu de la décote. Mais aujourd'hui, la donne est complètement chamboulée. Avec la désaffection qui affecte de plein fouet le diesel, et les restrictions de circulation drastiques à venir, ces modèles décotent plus vite et plus fort. Et les modèles essence conservent mieux et plus longtemps leur valeur, même s'il y a des exceptions.

Les modèles électrifiés, hybrides ou hybrides rechargeables, vont bientôt avoir la cote.
Les modèles électrifiés, hybrides ou hybrides rechargeables, vont bientôt avoir la cote.

Et depuis maintenant deux ou trois ans, les modèles hybrides, hybrides rechargeables et électriques font aussi une percée sur le marché de la seconde main, brouillant encore plus les pistes et compliquant le choix. Quant aux vendeurs, ils poussent les modèles électrifiés à fond sur le marché du neuf, et cela deviendra le cas très rapidement en seconde main.

 

Il faut retenir qu'aujourd'hui, acquérir un diesel d'occasion n'est intéressant que si vous parcourez beaucoup de kilomètres, soit plus de 25 000 km par an, et que vous n'êtes pas destiné à vous rendre dans des zones à faible émission (ZFE) régulièrement. Ces modèles, sachez-le, seront de plus très difficilement vendables dans quelques années.

Voiture d'occasion : sachez définir celle qui VOUS conviendra

Si vous parcourez peu de kilomètres (moins de 10 000 km), le choix d'un modèle essence sera le meilleur. De plus, les coûts d'utilisation d'un modèle essence sont légèrement inférieurs à ceux d'un diesel, si l'on tient compte du fait que l'entretien, l'assurance et surtout, le prix des éventuelles réparations sur un diesel sont plus élevés.

Les hybrides et hybrides rechargeables, eux, sont plus chers en seconde main que les 100 % thermiques. Mais leurs coûts d'utilisation (consommation moindre), surtout si on branche au maximum un hybride rechargeable, sera plus faible. Donc en gros, plus votre kilométrage annuel sera important, plus ils deviendra rentable d'en acquérir un d'occasion. Là c'est le pragmatisme qui parle, mais il peut aussi y avoir un désir de se montrer plus écolo, et pour cela d'y mettre le prix, même si on ne fait pas les kilomètres nécessaires pour rentabiliser l'investissement. 

Enfin les électriques. Leur cote est encore aujourd'hui assez élevée en occasion, sauf exception. Mais les coûts à l'usage, en termes de consommation et d'entretien, mais aussi grâce à des pièces d'usure qui durent longtemps, sont particulièrement intéressants. On parle de - 25 % à - 30 % d'économie.

Paradoxalement, ce sont donc ici également les plus gros rouleurs qui devraient être intéressés par les occasions électriques. Mais l'autonomie encore réduite peut freiner les ardeurs. A envisager alors comme voiture qui fait les nombreux petits trajets du quotidien, avec à côté de la location ponctuelle pour les vacances et week-end, ou la possession d'un plus gros modèle thermique qui roulera en fait peu, mais loin...

 

 

 

 

 

BILAN

Vous aurez certainement l'impression que cet article enfonce des portes ouvertes. Navré... Mais regardez autour de vous. Combien de personnes connaissez-vous, qui roulent dans un véhicule finalement trop grand pour eux, sous-utilisé, qui leur coûte donc plus que ce qu'il devrait ? Un SUV compact vide 98 % du temps, ce sont des milliers d'euros de plus investis à l'achat par rapport à une citadine polyvalente, un budget carburant annuel supérieur de plusieurs centaines d'euros, une assurance inutilement chère.

A l'opposé, combien roulent encore dans une trop petite voiture, et louent 15 fois par an un plus gros véhicule, sans penser qu'en prenant un véhicule plus vieux d'un an et ayant juste quelques milliers de kilomètres en plus, ils auraient pu être bien plus à l'aise, pour le même budget.

Rouler dans un véhicule "adapté à ses besoins", c'est le secret, et l'assurance de ne pas payer plus que nécessaire, ni de se retrouver dans un véhicule trop étriqué, avec les galères associées.

 

Il est bien entendu, pour terminer,  qu'avec cet article nous ne nous adressons pas au passionné, qui fera fi de toutes ces considérations, bien trop terre à terre ! Mais il intéressera (on l'espère) l'automobiliste rationnel. En ces temps de crise qui dure, revenir à un certain pragmatisme en attendant des jours meilleurs peut s'avérer une stratégie... payante !

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire