Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Salon de Genève 2018 - Les déceptions (reportage vidéo)

De l’avis général, cette édition 2018 du salon de Genève est un bon cru. Mais on n’y trouve pas que des merveilles…

L'automobile demeure un objet de passion, et il est finalement logique que tous les modèles exposés ne suscitent pas l'enthousiasme. Et bien sûr, vous avez le droit de ne pas être d'accord avec notre sélection...
L'automobile demeure un objet de passion, et il est finalement logique que tous les modèles exposés ne suscitent pas l'enthousiasme. Et bien sûr, vous avez le droit de ne pas être d'accord avec notre sélection...
Salon de Genève 2018 - Les déceptions (reportage vidéo)

Salon de Genève 2018 - Les déceptions (reportage vidéo)

 

Avec ses 800 ch pour moins de 1 200 kilos, la McLaren Senna s’annonce comme l’une des plus fabuleuses sportives jamais créées. Mais en privilégiant la fonction et l’efficacité plutôt que la forme, la marque aboutit à une hypercar aux lignes incroyablement disgracieuses, et dont l’examen détaillé est une insulte aux canons de la beauté automobile. Il n’est qu’à constater l’épaisseur des supports de l’aileron arrière pour s’en convaincre. Petite déception, donc, d’autant qu’à quelques mètres de là s’ébattait une très aguicheuse Ferrari 488 Pista

Mais le manque d’inspiration stylistique ne touche pas que McLaren : citons aussi - côté concept-car -  les Porsche Mission E Cross Turismo et Volkswagen I.D. Vizzion, et côté voitures de route la Lexus UX, dont les passages de roues obliques et la poupe peu harmonieuse piquent les yeux. Ce ne constituera toutefois pas forcément un handicap pour les ventes, ainsi qu’en attestent le succès des moyennement gracieuses Nissan Juke et Toyota CH-R.

Autre déception, le stand Alfa Romeo dont on apprécie les Stelvio, Giulia et autres 4C, mais où l’on espérait trouver des indices concernant le lancement d’une nouvelle compacte en remplacement de la Giulietta. Il y a de la place pour un tel modèle en Europe, croisons les doigts pour la suite.

Mais le stand le moins gai de ce salon est français, c’est celui de Renault : un concept-car de robot-taxi, une Zoé re-motorisée, des blocs essence TCe, une Talisman un peu plus musclée…et c’est tout. On attendait plus du premier groupe mondial. Espérons que celui-ci rectifiera le tir au Mondial de l’auto de Paris cet automne.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire