Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Salon de l’auto Monaco 2017 – toutes les voitures hybrides en vidéo

Dans Salons / Salon de Monaco

Alexandre Bataille, Audric Doche , mis à jour

A Monaco, l’écologie se matérialise principalement par deux technologies : l’électrique et l’hybride. Nous revenons justement sur cette dernière avec un petit tour des modèles présentés dans la principauté.

Salon de l’auto Monaco 2017 – toutes les voitures hybrides en vidéo

 En bref

Hybrides rechargeables, hybrides simples, Full Hybrides, micro-hybridation

Des tarifs qui vont de moins de 20 000 € à plus de 80 000 €

 

Parler d’écologie dans l’automobile sans aborder l’hybride serait un peu comme écrire un livre sur la cuisine sans parler des fruits et légumes. Cette technologie est aujourd’hui incontournable si l’on veut associer le meilleur des deux mondes : le silence et les émissions nulles de la motorisation électrique avec l’autonomie importante des autos actuelles à moteurs thermiques.

Salon de l’auto Monaco 2017 – toutes les voitures hybrides en vidéo

Salon de l’auto Monaco 2017 – toutes les voitures hybrides en vidéo

 

 

A Monaco, l’hybride se matérialise à toutes les sauces. Voici justement un petit tour des autos présentes au salon, classées selon leur type de technologie.

 

Les hybrides rechargeables

 

Dans cette catégorie, nous retrouvons plusieurs voitures, dont la Mercedes GLC 350 E qui associe un quatre cylindres essence à un moteur électrique pour une puissance combinée de 350 ch. De quoi donner des ailes au GLC qui peut aussi parcourir une trentaine de kilomètres dans un silence royal. Le beurre et l’argent du beurre facturé tout de même à plus de 55900 € en entrée de gamme.

 

Dans un tout autre registre, mais pas forcément beaucoup moins cher, nous avons aussi un japonais, le Mitsubishi Outlander PHEV. Le constructeur a fait un gros coup avec ce SUV qui est aujourd’hui l’une des meilleures ventes mondiales d’hybrides rechargeables, l’Outlander PHEV ayant dépassé l’an dernier les 100 000 ventes malgré un ticket d’entrée à plus de 47 000 € dans nos contrées. Il permet, lui aussi, de faire plusieurs dizaines de kilomètres sans intervention du moteur thermique, de quoi couvrir la plupart des besoins quotidiens.

 

Les hybrides simples  

 

Ici, nous avons affaire à un grand spécialiste : Lexus. La division premium de Toyota commercialise toutes ses autos en hybride depuis déjà bien longtemps, et nous le rappelle justement à Monaco avec le coupé RC, le SUV compact NX et le grand SUV RX qu’Alexandre Bataille était allé découvrir aux Etats-Unis. Fidèle à son habitude, Lexus a travaillé sur la technologie dite « full hybride » qui permet de rouler en thermique, avec les deux énergies ou bien uniquement en électrique sur de courtes distances (les batteries sont ici trop petites pour pouvoir faire autant de kilomètres qu’avec un hybride rechargeable). Notons au passage que Lexus affiche un lien particulier avec la principauté monégasque puisque le constructeur avait fourni une inédite LS600H « Landaulet » au Prince lors de son mariage en 2011. L’auto avait eu droit à une partie arrière découvrable et couverte d’un toit en polycarbonate ultraléger. Là encore, à Monaco, on ne fait rien comme les autres !

 

D’autres niveaux d’hybridation existent chez certains constructeurs qui se doivent de garder des tarifs contenus. C’est le cas de Suzuki qui nous avait dévoilé il y a quelque temps déjà la Baleno SVHS (Smart Hybrid Vehicule By Suzuki), un nom barbare qui désigne en fait une microhybridation avec un alterno-démarreur et un moteur électrique servant uniquement de relance au moteur thermique.

 

Un système simple, léger et relativement peu onéreux qui permet à Suzuki de faire chuter les émissions de CO2 à 94 g/km, ce qui est franchement bon pour un moteur essence atmosphérique, d’autant plus que le tarif ne dépasse pas les 17 200 €. Olivier Pagès ne s’y était pas trompé lors de son essai en soulignant la très bonne partie mécanique, même s’il avait regretté un comportement un peu en deça de la concurrence sur la Baleno.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire