Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Scandale des véhicules dangereux : plus de 1 000 véhicules à nouveau rappelés !

Dans Pratique / Vos droits

Scandale des véhicules dangereux : plus de 1 000 véhicules à nouveau rappelés !

Le marché de l'occasion n'est toujours pas épuré : de nouvelles "épaves roulantes" ont été détectées. Cette fois, ce sont 1 021 véhicules qui sont rappelés par le ministère de l'Intérieur, révèle Le Parisien ce vendredi. Leurs propriétaires ont jusqu'au 30 juin pour les faire expertiser.

Rebelote. Après le scandale des 5 000 véhicules dangereux de septembre 2015, ce sont plus de 1 000 nouveaux propriétaires qui viennent de recevoir une lettre du ministère de l'Intérieur les informant que leur véhicule, qu'ils avaient acheté d'occasion, est soupçonné d'être également une ancienne épave mal réparée ! Selon Le Parisien de ce vendredi, une expertise obligatoire est à effectuer d'ici le 30 juin.

Selon le quotidien, sont concernés cette fois 924 voitures, 27 motos, 45 camionnettes, 15 triporteurs et 10 voiturettes. "Déclarés dangereux", ces véhicules ont été remis en circulation "sur le fondement" d'un rapport d'expertise "se révélant nul et non avenu"… Exactement comme la première fois !

C'est un véritable parcours du combattant qui s'annonce ainsi pour ces nouveaux propriétaires touchés. Surtout si les ministères de l'Intérieur et de la Justice, comme les assureurs, une fois ce rappel accompli, abandonnent les victimes en rase campagne comme la dernière fois.

Comment faire valoir ses droits ? Comment se retourner contre les experts et réparateurs voyous, à l'origine de ces ennuis ? Les premières victimes ont bien eu du mal à avoir des réponses officielles, et aucune association de consommateurs, malgré les espoirs de Caradisiac dans un premier temps, n'a su les fédérer pour espérer obtenir une indemnisation collective.

Pour une large part, ces victimes n'ont ainsi eu d'autre choix que d'envoyer "leur épave roulante" à la casse, sans obtenir la moindre indemnisation, le moindre remboursement de leur achat. Affaire à suivre…

Nos précédentes enquêtes sur le scandale des 5 000 véhicules dangereux de 2015 :

- Mauvaise nouvelle pour les victimes : le procès renvoyé à La Saint-Glinglin

- Tout le marché de l'occasion suspecté (vidéo)

- Notre enquête exclusive sur le rappel de 5 000 véhicules dangereux (Vidéo)

- L'État bloque les cartes grises des autos non expertisées !

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire