Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Stationnement non payé : bientôt des verbalisations à l'aide de voitures radar

Dans Pratique / Radars

Florent Ferrière

Stationnement non payé : bientôt des verbalisations à l'aide de voitures radar

Paris et d'autres grandes villes françaises devraient s'équiper l'année prochaine de véhicules qui repèrent les automobilistes qui ne sont pas passés par l'horodateur.

Si vous avez l'habitude de vous garer dans les grandes villes et que vous êtes plutôt indiscipliné face à l'horodateur, 2018 va vous réserver de mauvaises surprises.

Déjà, le prix de l'amende va gonfler. Actuellement, le PV est à 17 €, au niveau national. À partir du 1er janvier prochain, avec la "dépénalisation du stationnement", les villes vont choisir son prix. On ne parlera plus de PV d'ailleurs, mais de forfait post-stationnement (FPS). À Paris, il pourra atteindre 50 € ! Cette somme concernera les arrondissements 1 à 11. Pour les autres, ce sera 35 € (à noter que si le FPS est payé dans les 3 jours, les frais à payer seront respectivement baissés à 35 et 24 €).

Ensuite, le nombre de contrôle va lui aussi s'envoler, pour deux raisons. D'une part, la dépénalisation remplacée par un FPS va permettre de confier les contrôles à des sociétés privées. D’autre part, les mairies songent à se doter de voitures et motos "radar". Évoqué en début d'année, le projet se précise comme l'a révélé le Parisien.

Les voitures seront dotées de caméras qui scanneront les plaques d'immatriculation. Un tel dispositif, de type LAPI (lecture automatisée des plaques d'immatriculation), n'est pas inédit en France puisqu'il est utilisé par des voitures de police et gendarmerie, notamment pour repérer des véhicules volés. Dans le cadre du stationnement, le système a fait ses preuves à Madrid, ville dont s'inspire clairement la maire de Paris Anne Hidalgo.

Le pactole pour les villes

Pour permettre les contrôles, les automobilistes devront donc rentrer l'immatriculation de leur auto au moment du règlement du stationnement. On ne sait pas encore comment la mairie dissuadera ceux qui entreront une fausse immatriculation pour échapper au contrôle.

Le marché lancé par la Ville de Paris prévoit que toutes les places de la zone centrale de la ville doivent être contrôlées au minimum une fois par jour ! La Mairie souhaite faire la chasse aux voitures ventouses… mais va surtout remplir ses tiroirs-caisses. Entre une amende plus onéreuse, un nombre de FPS en forte hausse et la volonté par la répression d'inciter les Parisiens à davantage payer leur stationnement, les recettes vont décoller.

La verbalisation ne devrait pas être 100 % automatique. À Madrid, les voitures radar n'envoient pas elles-même un PV mais informent des agents qui viennent dresser la prune.

Comme l'indiquent nos confrères, les contrôles automatisés vont envahir le territoire : la société française Indigo (ex-Vinci Park), qui officie à Madrid, a postulé dans une vingtaine de villes de l'Hexagone.  

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire