Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur route : la sécurité comme mot d’ordre

Essai vidéo - Honda Civic 4 portes (2017) : la marginale

Si la Civic 5 portes est pour l’instant disponible avec deux motorisations essence (130 et 182 ch), ce n’est pas le cas de la 4 portes qui doit se contenter du moteur le plus puissant. Le plus logiquement du monde, on retrouve les mêmes caractéristiques quelle que soit la carrosserie. Ainsi, comme nous le signalions déjà lors du premier essai de la Civic 10, ce 4 cylindres se montre agréable à utiliser. Le couple de 240 Nm est présent à tous les régimes. Toutefois avec 182 ch et 240 Nm, on aurait pu s’attendre à un peu plus de dynamisme, ce qui n’est finalement pas le cas. Il fait preuve d’une grande linéarité, qui a tendance à l’aseptiser. Bon point concernant l’effet du turbo très discret. Dans le cadre d’un usage quotidien, le tempérament du quatre cylindres se rapproche de celui d’un moteur atmosphérique. Une bonne nouvelle pour les réfractaires du turbo. La boîte manuelle à 6 rapports possède un excellent guidage avec des verrouillages fermes qui rappellent l’expertise de Honda en la matière. Un dernier point sur la consommation. Lors de notre premier test dans l’arrière-pays barcelonais, nous avons relevé une moyenne relativement élevée oscillant entre 8 et 10 litres/100 km. Cet essai, en usage plus traditionnel, a été une bonne surprise avec « seulement » 6,4 l/100 km. Ajoutons enfin qu’une motorisation diesel sortira au printemps 2018.

Essai vidéo - Honda Civic 4 portes (2017) : la marginale

Concernant le comportement, la différence de carrosserie n’a aucune répercussion sur cette Civic, il s'avère toujours très bon. Le train avant est très précis et le train arrière est rivé. Un gage de sécurité, même si cela se fait au détriment du plaisir de conduite. Ne croyez pas pour autant qu'elle soit ennuyeuse à conduire. Bien au contraire, on peut la placer au millimètre-près. Elaborée sur une plate-forme inédite, elle se distingue par une position de conduite abaissée de 35 mm en raison du déplacement du réservoir. Les occupants avant sont donc installés très bas. Pour ce qui est du confort, le compromis agrément/dynamisme est plutôt probant. Pour l’améliorer, il est possible de choisir - pour la première fois sur ce modèle - une suspension adaptative avec deux modes de fonctionnement (Normal ou Sport). Sans cela, quelques mouvements de caisse se ressentent en conduite rapide mais c’est surtout le manque de maintien des sièges qui est le plus regrettable. Au moindre virage, les occupants sont ballottés à droite ou à gauche. On a connu plus agréable.

Photos (21)

Mots clés :

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Achetez votre Honda Civic

En neuf avec PromoNeuve

Votre Honda Civic neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 15% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire